Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Étude : tout savoir sur les réseaux sociaux d’entreprise en 2017

Juliette Pignol, le 26 janvier 2017

Le cabinet Lecko vient de publier son 9e tome sur l’état de l’art des réseaux sociaux en entreprise. Cette année, Lecko a fait un focus sur les porteurs d’initiatives, ces hommes et ces femmes salariés qui sont au cœur de la transformation digitale. Arnaud Rayrole, le Directeur Général de Lecko explique : « pour réaliser cette étude, nous nous sommes appuyés sur quatre éléments : l’expérience acquise auprès de la centaine de clients avec qui nous travaillons, l’analyse des solutions du marché, la mesure du comportement des utilisateurs actifs dans les entreprises et une enquête représentative auprès de salariés français d’entreprises de plus de 1000 salariés ». La question était de savoir comment ceux qui sont au cœur du changement l’appréhendent ? Voici quelques éléments de réponse.

Pour mieux collaborer entre salariés d’une même entreprise, il faut actionner de nouveaux leviers afin de faire le tri de l’information et gérer la multitude des activités et des interlocuteurs. Il existe 4 composantes à exploiter pour augmenter l’efficacité de son activité : mettre en réseau son environnement afin d’impliquer tous les collaborateurs pour créer, innover et résoudre des problématiques (intelligence collective), impliquer et mobiliser les métiers en cas de crise par exemple, apprendre des autres (partager, s’entraider) et enfin créer des liens pour faciliter les synergies.

« Sans persévérances, les transformations restent superficielles »

Pour transformer une organisation sur la durée, il faut créer les conditions adéquates de gouvernance, afin d’aligner les actions avec les besoins stratégiques de l’entreprise. Pour cela, l’interdépendance entre les différents pôles d’une entreprise est très forte : l’IT peut faciliter la mise à disposition de solutions nouvelles ou se replier sur son cadre technique, les RH peuvent impulser un travailler autrement ou garder la tête plongée dans le réglementaire, la Communication peut encourager la mise en réseau ou défendre sa maîtrise de l’information, les autres « métiers » peuvent repenser leur activité avec l’aide de la collaboration ou batailler sur une optimisation vaine de l’existant.

L’équipe digitale, quant à elle est le bras armé de la gouvernance. C’est elle qui prépare le terrain pour progressivement imposer les changements. Elle est la première à travailler sur les actions transversales et à partager les services mutualisables avec l’ensemble des entités : acculturer, travailler les sponsors et piloter les actions.

  • 83% des salariés pensent qu’il est nécessaire de faire évoluer leur environnement de travail (culture d’entreprise, pratiques, outillages, organisation…).
  • 31% estiment que cela réduirait les dysfonctionnements qui les pénalisent
  • 46% pensent le changement au sein de leur entreprise possible, mais autant l’estiment impossible.

Alors que l’entreprise estime souvent que ce sont les employés les principaux freins à la transformation, ces derniers se sentent eux dans l’impossibilité de le faire. L’adoption de nouveaux usages sur les réseaux sociaux grand public s’avère être des actions bénéfiques pour faire bouger les choses.

 « Cette année, on ne peut pas vraiment parler d’émergence de nouveaux outils, mais on note une progression plus marquée des offres sur les usages de productivité individuelle et collective. »

5 matrices pour classifier les réseaux sociaux d’entreprise

On peut classer les outils selon plusieurs familles : ceux qui servent la diffusion et la circulation de l’information tels que Jive et Slack, ceux qui vont plutôt structurer l’information et gérer les connaissances comme Google+ et One Drive, ceux qui favorisent la productivité tels que Facebook Workplace ou Evernote et enfin ceux qui misent tout sur la collaboration comme SeeMy ou Prexens. Les cinq matrices ci-dessous permettent de cartographier l’écosystème des RSE.

Voici quelques données du classement :

  • Workplace by Facebook a fait officiellement son entrée sur le marché fin 2016 et pourrait devenir leader du marché par sa qualité et la pertinence de sa cible.
  • Microsoft Office 365 et son application intégrée Teams sont des réussites.
  • Google avec G Suite restent des piliers.
  • Jive reste le leader de l’intranet social.
  • IBM et son offre Connections Cloud, et Salesforce qui étoffe Community Cloud.
  • Slack HipChat et le français talkSpirit ont le vent en poupe.
  • Jalios continue son enrichissement fonctionnel et son élargissement en Europe.

« Aujourd’hui, la grande tendance sont les outils collaboratifs qui privilégient une bonne expérience utilisateurs, qui se déploient plus facilement mais qui sont peut-être moins en mesure de structurer l’information. Par exemple, Yammer ou Workplace ou Google qui sont très plébiscités dans les grandes entreprises ».

Vous retrouverez toutes les informations détaillées pour chaque solution en accédant l’étude complète de Lecko : État de l’art des réseaux sociaux d’entreprise.

 

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *