Office Online : Microsoft Word, Excel et PowerPoint disponibles gratuitement
powerpoint-online
Recevoir un accusé de lecture sur Gmail ou Outlook sans prévenir le destinataire
tracking-email
Identité numérique

Feedburner : alternatives et méthode de migration

Feedburner est un gestionnaire gratuit de flux RSS. Indépendant à l’origine, il a depuis été racheté par Google. Il permet notamment de connaître le nombre de personnes abonnées à votre flux ou le nombre de clics sur chaque article publié. Vous pouvez également configurer l’apparence du flux, faciliter le partage sur les réseaux sociaux, et vos lecteurs peuvent opter pour la réception des nouveaux articles par email. Un des avantages de ce type de service est de ne pas perdre ses abonnés si son blog ou son service change d’URL : il suffit de modifier le flux RSS source, vos abonnés n’y verront que du feu ! Si Feedburner est sans nul doute le gestionnaire de flux le plus utilisé, des rumeurs font aujourd’hui craindre une fermeture prochaine du service… Découvrez donc plusieurs alternatives, qui remplissent aussi bien leur rôle que le service proposé par Google.

Feedburner : sélection d’alternatives

RSSA : un Feedburner-like efficace et bien pensé

Avec RSSA, tout est dans le titre : Really simply syndicate anything. L’outil est pensé pour tous les utilisateurs, même les moins techniques. Le principal avantage de RSSA est de permettre aux sites qui ne disposent pas de flux RSS propre, de créer le leur très facilement. Techniquement, l’outil va rechercher dans les pages du site les titres, contenus, médias, auteurs et dates des articles pour créer un flux RSS dédié. En cas de difficulté, il est possible d’inclure des marqueurs HTML pour faciliter l’analyse. RSSA permet d’obtenir des statistiques sur l’usage de son flux comme sur Feedburner, ainsi que les adresses électroniques de ses abonnés par email.

Feedcat : un outil qui fonctionne, une ergonomie décevante

Feedcat est un autre service gratuit, qui remplit le même rôle que Feedburner. L’interface est moins esthétique que RSSA, mais l’outil est efficace une fois bien configuré. Le site encourage les blogueurs à utiliser un widget qui met en avant le flux et le nombre de lecteurs abonnés, mais rien ne vous oblige à surcharger votre site de cette façon. Comme sur Feedburner, vous pouvez modifier la source de votre flux RSS, choisir une partie de l’adresse de votre nouveau flux, le thème de la page qui permet aux utilisateurs de s’abonner… Vous obtenez également des statistiques d’usage comme le nombre de lecteurs hebdomadaires.

FeedBlitz : l’alternative complète… mais payante

Au niveau des fonctionnalités, FeedBlitz rappelle Feedburner : statistiques d’audience et d’usage des flux, possibilité de s’abonner par email, intégration des réseaux sociaux, fiabilité du service, service client de qualité… Le seul soucis est qu’il n’est pas gratuit : son prix est assez conséquent, et dépend du nombre de personnes abonnées à votre flux. Son modèle économique implique qu’il s’adresse surtout aux entreprises à la recherche d’un outil très complet, à tester si les alternatives gratuites ne vous conviennent pas. A noter que le service propose de nombreux contenus bien pensés autour de l’outil, notamment un guide complet pour migrer ses flux en provenance de Feedburner.

Sur WordPress : l’association JetPack / FeedStats

Si comme de nombreux blogueurs, vous utilisez le CMS WordPress, vous pouvez également installer un certain nombre d’extensions reconnues et bien supportées, comme JetPack qui permet l’abonnement par email et FeedStats qui fournit des statistiques d’usage du flux natif de votre blog. L’avantage est de tout centraliser sur le tableau de bord de votre blog et suivre facilement les abonnements… au risque de tout perdre ou presque, le jour où vous décidez de changer de système.

 

Méthode pour transférer ses abonnés Feedburner

Si vous souhaitez stopper votre utilisation de Feedburner pour migrer sur un autre outil, l’important est de ne pas perdre vos abonnés – ou d’en perdre le moins possible. Les résultats de votre migration en termes de pertes dépendra grandement de comment se sont abonnés vos lecteurs (et de comment vous leur proposez). S’ils sont abonnés au flux natif de votre blog redirigé vers Feedburner, rien n’est perdu. S’ils se sont inscrits directement au flux Feedburner, ce sera plus compliqué, en tout cas pour le moment… Puisque ce flux n’existera plus quand vous quitterez Feedburner. Mais si le service ferme ses portes, espérons que Google offre une méthode pour ne pas faire perdre à des millions de blogueurs leurs abonnés. Voici toujours quelques conseils qui vous éviteront de tout perdre… Le mieux étant d’attendre pour le moment, mais d’être prêt au changement.

Exporter les emails de ses abonnés

Feedburner permet de sauvegarder sa base d’abonnés par email, en format CSV. Vous pourrez ensuite importer cette base au sein du nouvel outil que vous aurez choisi

  • Rendez-vous sur votre compte Feedburner et cliquez sur le flux de votre choix.
  • Cliquez sur l’onglet « Publicize », puis sur « Email Subscriptions » (colonne latérale).
  • En bas de page, un menu déroulant vous permet d’exporter les emails au format CSV.

Modifier les liens et prévenir ses lecteurs

Une fois votre compte créé via le service de votre choix, vous obtenez une nouvelle adresse pour votre flux. Pensez à modifier les liens pointant vers votre flux sur votre site, ainsi que ceux présents dans le code source. On pense par exemple à cette balise qui permet de repérer votre flux RSS :

<link rel="alternate" type="application/rss+xml" title="Flux RSS" href="adresse de votre flux" />

Aussi, il est important de prévenir vos lecteurs du changement, en leur fournissant l’adresse de votre flux fraîchement créé. Ils pourront procéder à leur tour au changement d’adresse via leur lecteur de flux préféré s’ils s’étaient abonnés au flux Feedburner. Vous pouvez également expliquer ce changement via l’introduction de votre page présentant votre flux, directement via Feedburner.

Que fait Feedburner lorsqu’un flux est supprimé ?

Une dernière chose à savoir : lorsque vous supprimez un flux sur Feedburner (et non votre compte), le service proposé par Google inclus un support pendant 30 jours, de cette manière :

  • Pendant les 15 premiers jours, Feedburner ne met plus à jour votre flux, mais informe vos abonnés du changement d’adresse (vous devez renseigner l’adresse de votre nouveau flux).
  • Pendant les 15 jours suivants, une redirection permanente (301) est effectuée.

Si vous décidez de quitter Feedburner, pensez donc à supprimer votre flux avant de supprimer votre compte…. et attendez au moins 30 jours avant de le faire. Le changement sera ainsi moins brutal, et vous perdrez sans doute moins d’abonnés. Rien ne vous obligeant, pour le moment, à quitter Feedburner !

La plupart des services similaires à Feedburner proposent des guides pour migrer en douceur et proprement vers leurs outils. Le service de Google étant sans doute le plus utilisé pour le moment, ces procédures de migration sont basées sur cet outil. N’hésitez pas à les consulter !

Commentaires

  1. Christophe
    2 janvier 2013 - 10h10

    A priori, cette notion de 30 jours n’est plus d’actualité, puisque Feedburner propose une redirection permanente.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar