YouTube : mise à jour des règles à respecter pour monétiser une vidéo

Ces derniers jours, de nombreux YouTubeurs se sont plaints sur les réseaux sociaux. Ils ont reçu une notification leur indiquant que leurs vidéos n’étaient plus éligibles aux publicités sur YouTube, car le contenu de leurs vidéos était visiblement « inapproprié à la diffusion de publicités ». Si c’est votre cas, sachez que YouTube vient de clarifier ses « consignes relatives aux contenus adaptés aux annonceurs » (advertiser-friendly).

Les vidéos inappropriées aux publicités sur YouTube

Si vous souhaitez monétiser une vidéo sur YouTube, elle ne doit pas contenir de :

  • contenu à caractère sexuel, même si c’est humoristique
  • contenu violent, notamment lié à l’extrémisme
  • langage inapproprié : harcèlement, blasphème et langage vulgaire
  • contenu faisant la promotion de substances interdites (drogues…)
  • contenu « traitant de sujets et d’événements controversés ou sensibles, tels qu’une guerre, un conflit politique, une catastrophe naturelle ou une tragédie »

Si votre vidéo est concernée, vous ne pourrez plus monétiser votre vidéo ; ou certains formats d’annonce ne pourront pas être intégrés à votre vidéo sur YouTube.

Le placement produit interdit sur YouTube ?

YouTube souhaite aussi lutter contre une tendance de fond : le sponsoring des vidéos par les annonceurs. Visiblement, YouTube n’apprécie pas le fait que des YouTubeurs soient directement rémunérés par des marques (placement produit, vidéo sponsorisée…). C’est clairement indiqué dans les règles à respecter pour monétiser une vidéo :

« N’intégrez pas de promotions de vos propres sponsors dans votre vidéo, car elles pourraient interférer avec celles des potentiels annonceurs » (plus d’infos)

YouTube se réserve donc le droit de démonétiser les vidéos concernées – et même de les supprimer. La publicité dissimulée sur YouTube est dans le viseur de la DGCCRF, qui mène l’enquête pour mesurer ce phénomène et sanctionner les YouTubeurs fautifs. La mise à jour de ces règles permet surtout à YouTube d’être plus clair sur ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas pour les annonceurs, la philosophie de la plateforme ne change pas vraiment. Mais désormais, les (nombreux) YouTubeurs concernés par la suppression des publicités sur leurs vidéos sauront pourquoi leurs vidéos ne sont plus éligibles aux publicités.

OFFRES D'EMPLOI WEB

Rédacteur Web H/F

N#1 des services recrutement, emploi et carrière en France, Regionsjob imagine et développe depuis 16 ans des solutions RH à forte valeur ajoutée. Précurseur dans l'application des technologies web au ...

Chef de Projet Digital Commerce-Clients H/F

Le Groupe Pomona (3, 1 milliards d'Euros de CA, 10200 collaborateurs) est leader de la distribution livrée de produits alimentaires auprès des professionnels de la restauration et des commerces spécialisés ...

Chargé de Projet Web H/F

Acteur majeur de la prévention et de la maîtrise des risques, le groupe Socotec (5 000 collaborateurs) exerce ses métiers auprès des entreprises de tous secteurs : construction & immobilier, ...

Commentaires

  1. Dan
    3 septembre 2016 - 6h21

    Youtube est mort avec cette mise à jour

  2. Tom4fr
    7 septembre 2016 - 10h09

    En gros tout pour YouTube rien pour les créateurs ?

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar