Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Si Twitter était anonyme – le pouvoir des pseudos

Flavien Chantrel, le 24 août 2012

Il y a plusieurs manières d’utiliser Twitter. On peut suivre beaucoup de monde, peu de monde, lire tout ce qui passe ou piocher selon les envies. Une chose est sûre, la provenance du tweet influe beaucoup sur votre perception du message. Dernier exemple en date, la mort de Jean-Luc Delarue ce matin. Tout d’abord tweetée par des sources habituées aux fausses annonces, il aura fallu attendre la confirmation de comptes plus officiels pour commencer à y croire. Même constat pour tout autre type d’information. Quand le temps est compté, on fait au plus rapide et on va lire en priorité certaines personnes, pour de multiples raisons. Ce sont des amis, des personnes dites « influentes » dans notre secteur, des comptes qui ont pour habitude de tweeter des informations qui nous intéressent…

Où est le problème me direz-vous ? A force de fréquenter les même personnes et le même microcosme on tourne en rond. On acquiert des certitudes, on s’identifie à un microcosme, on ne croise plus les sources et les points de vue.  Notre consultation du réseau de micro-blogging devient contre-productive. Mas comment changer cet état de fait ? En commençant par nous en rendre compte. C’est là que le projet de Chris McDowall prend tout son sens. Intitulé Uncertain Rainbow, il propose de redécouvrir sa timeline Twitter débarrassée de toute mention ou pseudo. Vous aurez donc de l’information brute, sans vous faire influencer par son émetteur. Vous voilà enfin avec votre liberté de juger une info intéressante ou non uniquement en fonction de son contenu, et non de son relayeur. En voilà une bonne idée ! Prochaine étape, pouvoir unfollower ces mêmes comptes sans regarder de qui il s’agit. Et là les surprises pourraient être grandes.

 

 

 

Recevez nos meilleurs articles

En vous abonnant, vous acceptez les CGU

Commentaires
  1. Nicolas dit :

    Je viens de tester sur ma timeline et c’est… effrayant de constater à quel point l’émetteur du message influence sa perception et sa « fiabilité » ou non à nos yeux. Une façon de voir les choses différemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *