Recevoir un accusé de lecture sur Gmail ou Outlook sans prévenir le destinataire
tracking-email
Créer une photo de profil ou de couverture optimale pour Facebook, Twitter et Google Plus
social-image-resizer-tool
Identité numérique

Outil : savoir si une photo a été retouchée

Le web 2.0 a démocratisé la création et le partage de différents types de contenu (textes, vidéos, images). Avec la recrudescence d’outils de plus en plus simples d’utilisation, la retouche et le montage photo/vidéo est à portée de tous. Il est maintenant difficile de détecter le vrai du faux dans ce qui est publié chaque seconde en ligne. Le réalisateur et scénariste Andrew Niccol l’avait très bien résumé : « Notre capacité à créer du faux a dépassé notre capacité à le détecter. »

Le constat n’est heureusement pas complètement vrai puisqu’il existe des outils permettant de détecter les fakes, notamment sur les photos. Nous avons pu nous rendre compte du phénomène lors de l’ouragan Sandy : des images bien plus anciennes mais aussi des montages ont fait le tour du web.

FotoForensics est un site qui vous permet d’analyser une photo afin de savoir si elle a fait l’objet de retouches ou de montages. Pour cela, le site analyse les différents niveaux de compression d’une image afin d’en faire ressortir les éventuelles modifications. Le processus s’appelle ELA (Error Level Analysis) et vous affichera une image avec ses différents « niveaux d’erreur ». En voici un exemple, avec le fameux montage de la statue de la liberté juste avant le passage de l’ouragan Sandy :

Les zones blanches indiques des niveaux de compression différents mais aussi, des différences conséquentes de tons au niveau de la couleur. Il faut donc apprendre à analyser ces données et s’intéresser notamment au taux de compression de la photo. Une photo JPG est compressée à chaque sauvegarde, ce qui dégrade sa qualité. Le niveau d’erreur est plus important sur des photos de basse qualité, il faut donc veiller à analyser des photos le moins compressées possibles (85-90% minimum). Pour cela, il est tout a fait indiqué de se procurer l’image source car une image redimensionnée et publiée, même automatiquement par Twitter ou votre blog, aura forcément subi une compression supplémentaire.

FotoForensics permet donc de détecter les montages mais aussi les retouches faites sur les couleurs, la luminosité et le contraste. Une partie tutorial explique la marche à suivre pour bien interpréter les résultats et découvrir les différents usages de l’outil. Il y a notamment une explication complète sur la compression JPG ainsi que sur les métadonnées (exif) d’une photo. Un outil efficace et des ressources complètes, FotoForensics vous aidera à détecter le faux sur Internet. Vu l’abondance de photos fakes publiées, on aurait tort de s’en priver.

Le site FotoForensics

Commentaires

  1. Robin
    4 décembre 2012 - 21h50

    Génial, juste génial ! à Bookmarker pour éviter de faire suivre des con**ries sur son mur FB :D

  2. Sebastian
    4 février 2013 - 18h10

    haha très sympathique ! Parfois j’ai des doutes sur les photos de mes amis sur FB, grâce à cet article je vais pouvoir les cramer sans qu’ils puissent dire quoi que ce soit :D !

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar