Etude : les salaires des métiers du web en 2014 et 2015

La cabinet de recrutement Robert Half vient de publier une étude complète sur les salaires en France de plus de 200 fonctions et métiers. Cette étude s’intéresse tout particulièrement aux métiers du digital, à Paris et en Province. Les chiffres annoncés ont le mérite d’être proche des niveaux de rémunérations réels. Robert Half a en effet profité des informations de milliers de missions de placements, de son réseau de DRH et consultants, et de très nombreux entretiens pour créer ce barème de rémunérations. Dans le cas particulier du digital, la tendance est au vert pour ce qui est de l’emploi. Et cette tendance devrait continuer en 2015. La digitalisation des entreprises se poursuit, et les services RH cherchent des candidats experts avec des compétences bien affirmées. Les doubles profils ont particulièrement les faveurs des recruteurs. Les métiers les plus demandés sont ceux ayant rapport aux datas. Les data miners et data analysts sont ainsi particulièrement recherchés par les entreprises. Voici les rémunérations annoncées sur les principaux salaires des métiers du web en 2015. Si vous vous estimez mal payé au regard de ces rémunérations, n’hésitez pas ) regarder ces quelques conseils pour bien négocier votre salaire !

  • Responsable acquisition : 35K à 47K (0 à 3 ans) / 47 à 66K (+ de 3 ans)
  • Community manager : 30 à 40K (0 à 3 ans)
  • Responsable social media : 45 à 60K
  • Responsable brand content : 40 à 60K
  • SEO : 35/45K (débutant) / 45 à 58K (+ 3 ans)
  • SEM : 30/36K – 36 à 52K
  • Responsable affiliation : 30 à 44K (débutant) – 44 à 57K (+ 3 ans)
  • DA Web : 45 à 62K (débutant) – 62 à 74K (+ 3 ans)

Toutes ces rémunérations sont exprimées en milliers d’euros brut annuels. Il y a évidemment des disparités Paris / Province, mais les fourchettes annoncées semblent assez proches de la réalité du terrain. Les salaires indiqués sont ceux de Paris La Défense, ils seront donc plus faibles en province. Pour en savoir plus, voici la grille complète mise en ligne par Robert Half :

RH1
RH2 RH3

Vous pouvez consulter l’étude complète sur ce lien.

L'étude complète Robert Half

Commentaires

  1. Arthur
    13 octobre 2014 - 19h12

    Comme d’habitude, les vrais passionnés, ceux qui triment et qui travaillent même chez eux, les ouvriers du « digital » sont en bas de l’échelle. C’est tellement typique à la France !
    Par contre, les marketeux, ceux qui ont les idées géniales, sont payés bien plus ! avec leurs « découvertes » de QRCode wall et commerce multi-canal, ils vont révolutionner le monde dès demain ! alors autant les arroser !
    C’est lamentable de rémunérer autant si peu de création de valeur (les CP). L’avenir appartient aux geeks et les CP iront faire CP dans les formulaires du pole emploi.

  2. Luc Legay
    14 octobre 2014 - 17h53

    Utile ! Autant qu’intéressant. Mais pourquoi diable ne pas avoir donné de lien vers la source, et la ressource, on est bien sur le web non ?
    Ici pour info :

  3. Luc Legay
    14 octobre 2014 - 17h53

    Utile ! Autant qu’intéressant. Mais pourquoi diable ne pas avoir donné de lien vers la source, et la ressource, on est bien sur le web non ?
    Ici pour info : http://www.roberthalf.fr/grille-salaire-informatique-web

  4. Fabian Ropars
    14 octobre 2014 - 18h35

    Bonjour Luc,

    Pour info, nous présentions l’étude de Robert Half en exclusivité, et avant sa mise en ligne. Ceci explique l’absence de lien. Nous ne pouvions pas une linker étude pas encore mise en ligne :)

  5. Monsieur X
    15 octobre 2014 - 11h57

    Bonjour,

    Comme toujours, il y a à mon avis une énorme différence Paris / Province qui n’est pas suffisamment mise en lumière dans cette étude.

    Après un rapide tour d’horizon autour de mes collègues (tous 3-5 ans d’expérience en cabinet de conseil) à des postes de consultants, il y a un écart de 15-20K€/an entre les chiffres de l’étude et les salaires effectivement perçus (à Lyon).

    Attention à ne pas croire au père noël, car dans les faits, le nombre de postes pour des profils expérimentés (3-5 ans d’expérience avec un diplôme d’une belle école de commerce) rémunérés ~32K€-35K€ sont légion en province.

  6. Bajeux
    15 octobre 2014 - 14h44

    J’ai l’impression que les salaires sont vraiment élevés sur cette étude ! Il faudrait séparer les provinciaux des Parisiens également pour un rapport plus équitable.

  7. Laure
    18 octobre 2014 - 12h43

    Je suis entièrement d’accord avec Arthur.
    Si vos employeurs ne connaissent pas votre métier de créatif et qu’en plus, ce sont des entreprises de moins de 10 salariés, nous ne rentrons même pas dans ces tranches de salaire.
    Bref, ce métier n’est pas valorisé et tant que les créatifs continueront à vendre leurs créations pour presque rien sur des sites participatifs qui n’est avantageux que pour le client (et encore !) le devenir de nos métiers n’est pas prêt d’évoluer !

  8. Aurélien Debord
    6 novembre 2014 - 10h33

    Bonjour à tous,

    Je pense que ces chiffres sont complètement surévaluées.
    En tout cas, il ne représente pas la réalité des agences de province.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar