Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

La relation marques-influenceurs sur les réseaux sociaux

Juliette Pignol, le 9 février 2017

Au regard de la multiplication des campagnes de communication impliquant des blogueurs, on peut dire que le marketing social a pris un réel tournant : les marques ont compris que l’audience des influenceurs pourrait leur servir, quand ceux-ci ont saisi les nombreux avantages (financiers surtout) de s’associer avec elles. Cependant, la situation reste assez floue dans le sens où ces partenariats sont rarement chiffrés. C’est pourquoi la plateforme d’audiences Bloglovin a publier une enquête sur les relations marques-influenceurs sur les réseaux sociaux.

Instagram, la plateforme préférée des micro-influenceurs

L’une des tendances à dégager de cette étude c’est le nombre grandissant des comptes de micro-influenceurs par rapport aux blogueurs « stars », et surtout la grande proportion de femmes parmi les répondants (elles représentent 95 %). Considérés par Bloglovin comme des influenceurs de taille moyenne, ils ont au moins l’avantage d’avoir des followers beaucoup plus fidèles. À ce propos, 60 % des 2500 interrogés trouvent que c’est sur Instagram qu’ils arrivent à engager le plus d’audience contre 18 % pour Facebook. Ils avouent aussi adorer les nouveaux usages tels que Boomerang sur Instagram et les Facebook Live.

Mais ils sont encore 9/10 à publier en priorité sur leurs blogs contre 80 % sur Instagram. S’ils avouent se servir de Snapchat pour leur usage personnel, ils ont en revanche un peu plus de mal à travailler et à partager leurs contenus dessus. Mais on peut imaginer qu’avec le budget des marques, on pourrait rapidement voir de plus en plus d’influenceurs sur notre petite application jaune.

Les micro-influenceurs, des cibles encore peu approchées par les marques

L’étude prouve que les micro-influenceurs sont une opportunité inexploitée pour les marques. Malgré leur audience qualitative, plus de la moitié d’entre eux avouent n’avoir jamais été payés pour promouvoir un produit ou une marque et 70 % travaillent sur moins de 5 campagnes de communication par an. L’importance pour eux c’est avant tout de gagner en notoriété alors peu sont prêts à prendre le risque de perdre leur crédibilité en s’associant avec n’importe quelle marque ou publier n’importe quel contenu.

À lire également
internet Étude : les relations entre les influenceurs et les marques en France

Si une marque veut travailler avec un influenceur, elles se doit de créer des campagnes qui ont du sens et qui sont en adéquation avec la personnalité de ce dernier. Il est primordial pour une marque de créer une vraie relation de confiance avec le blogueur. Quand on leur demande quelles campagnes social ils ont préférés cette année, et donc celles qui seraient susceptibles de les intéresser à l’avenir, tous les interrogés s’accordent pour élire celles adressant un message positif, de responsabilité sociale ou encore les tutoriels.

Le coût des partenariats de marques

L’une des principales préoccupations des responsables marketing c’est le coût de ce genre de partenariat. Selon le rapport Bloglovin, les influenceurs sont tous relativement clairs sur leurs honoraires : 84 % d’entre eux demandent moins de 250 $ par post Instagram, 87% moins de 500 $ pour un billet sur leur blog. Pour un post Facebook, 90% facturent moins de 250 $ et la majorité des interrogés demandent environ 150 $ par tweet. Pour se donner une idée, si une marque se donne un budget de 5000 $ pour sa stratégie social media, elle pourrait toucher 200K followers avec une 35 à 100 posts Instagram ou encore 315K avec 10 billets sur les bons blogs.

Méthodologie : l’étude a été réalisée auprès de 2500 micro-influenceuses. 95 % des interrogées étaient de femmes américaines de 18-48 ans.
Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *