Pourquoi j’ai quitté Facebook

Quitter Facebook, on y a tous plus ou moins pensé à un moment. Trop de personnes qui se regardent le nombril, trop de clichés qui se révèlent être vrais tous les jours, trop de bruit… Et bien peu d’informations intéressantes ou d’échanges constructifs. Bon, même si de plus en plus d’analystes annoncent un déclin du leader des réseaux sociaux dans les prochaines années, on est quand même tous encore dessus. Mais ces petites défauts, reflets des dérives inhérentes à tout débat sur Internet (trolls, prises de position extrêmes, hors-sujets permanents…) pourraient bien finir de nous lasser de Facebook. Golden Moustache a parfaitement résumé la situation dans une vidéo drôle cumulant de nombreuses situations horripilantes. Vraiment drôle !

> Via @Fabrice

Commentaires

  1. Luc
    24 janvier 2014 - 11h03

    Mouai enfin je pense qu’on peut toujours y trouver pas mal d’informations sur l’actualité. Il suffit juste de trier un peu dans ses « amis » ou dans les affichages pour obtenir un « news feed » de qualité.

  2. Chris
    24 janvier 2014 - 12h14

    … « on est quand même tous encore dessus »

    Fake stat.

  3. Babynuage
    24 janvier 2014 - 14h04

    Pas grave tout le monde sait que la première génération française du net est narcissique, normal le jouet est plaisant maintenant bientôt la deuxième génération alors sera-t-elle différente euh… quand on voit le nbres de photos envoyées je ne le pense pas et c’est comme cela c’est pour le meilleur ou le pire. Quant aux informations intéressantes où échanges constructifs ils sont sur Facebook suffit d’avoir les bons copains et ne pas accepter le premier inconnu. Un ami c’est le travail de longues années. Plaisir.

8 commentaires supplémentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar