Operation Unlike, Facebook fait le ménage des faux comptes

La « course aux likes » effrénée sur Facebook pourrait-elle prendre fin ? Ce n’est plus un secret, certaines entreprises ou agences, afin d’augmenter leur compteur sur leurs pages, « achètent » purement et simplement des fans. Cette (très) mauvaise pratique a défrayé la chronique ces derniers temps ! Une multitude de services promettant des milliers de fans ont en effet vu le jour, utilisant des faux profils Facebook pour faire gonfler artificiellement le nombre d’adeptes d’une page, moyennant finances. Une pratique bien entendu interdite par les Conditions Générales d’Utilisation de Facebook.

Mais ces jours peu glorieux pourraient être derrière nous : Facebook vient de lancer ce que le site Techcrunch nomme « Operation unlike ». Ce qui sonne comme une opération commando est en réalité une vaste campagne de nettoyage du réseau social, qui va ainsi se débarrasser de tous les faux comptes qui encombrent ses bases de données. Les fans acquis de façon frauduleuse, qu’il s’agisse d’achat ou d’opération encore plus sales (via des « J’aime » forcés et cachés, ce que l’on appelle le clickjacking), vont être purement et simplement supprimés. Le réseau social l’avait annoncé fin août, ce n’est donc pas une grosse surprise.

Inutile de dire que certaines pages devraient voir bien baisser leur nombre de fans. Sur le site PageData qui analyse on s’aperçoit déjà de la chute de certaines pages. Un petit tour par le très complet SocialBakers confirme cette impression…

Facebook affirme que cette campagne affectera, en moyenne, moins d’1% des fans d’une page. Mais ce cas de figure est uniquement réservé aux pages n’ayant pas acheté de fans..  Pour celles qui, au contraire, se seraient adonné à cette pratique, le retour de bâton risque d’être violent. Voilà qui réjouira les fervents adversaires de la course aux likes, et qui redonnera peut-être un peu de sens au réseau social !

Les intérêts de Facebook dans cette campagne, outre un blason un petit peu redoré, sont facilement compréhensibles : si les moyens illégaux pour faire gonfler le nombre de fans sur sa page n’existent plus, les accrocs aux gros chiffres seront bien obligés de se tourner vers des méthodes vivement encouragées par Facebook…C’est-à-dire la publicité, dont les bénéfices tombent directement dans l’escarcelle du réseau social.

Source : Techcrunch

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet Monétisation H/F

Cdiscount, qui sommes-nous ? Pionnier du e-commerce en France, nous n'avons eu de cesse d'évoluer pour nous adapter et anticiper les besoins et aspirations des consommateurs. En nous engageant à démocratiser ...

Concepteur Développeur C# Dot Net H/F

APSIDE, 1ère ESN indépendante de France (+2000 salariés sur + 20 agences en France et à l'international) développe son activité en 1998 sur Rennes, qui regroupe aujourd'hui près de 100 ...

Chargé de Communication H/F

Promoteur Immobilier National recrute en CDI un Chargé de Communication H/F.Au sein d'une équipe de 5 personnes et sous la responsabilité directe de la responsable marketing et communication, vous serez ...

Commentaires

  1. John Michael
    28 septembre 2012 - 13h52

    C’est pas trop tôt, il était vraiment temps que Facebook fasse le ménage, ça devenait du grand n’importe quoi !

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar