Non, il n’y aura pas de bouton « Dislike » sur Facebook

Mark Zuckerberg organise régulièrement des sessions de questions-réponses avec les journalistes. À chaque fois, on lui demande si un bouton « Je n’aime pas » sera bientôt implémenté sur Facebook. En novembre 2014, il n’avait pas souhaité répondre. Un mois plus tard, il expliquait que le fameux bouton « Dislike » ne serait pas bénéfique mais que ses équipes travaillaient sur des alternatives (pour témoigner sa compassion ou son soutien). Hier soir, Mark Zuckerberg n’a rien annoncé de nouveau.

« I think people have asked about the Dislike button for many years. Probably hundreds of people have asked about it. Today is special day, because today is the day where I actually get to say that we are working on it, and we are very close to shipping a test of it ».

Une partie de la presse a décidé de quitter le live à ce moment précis pour rédiger rapidement leur article. « Le bouton Dislike va débarquer sur Facebook ! ». Certains rédacteurs ont peut-être regardé l’intégralité de la conférence mais ont préféré éluder la suite du discours de Mark Zuckerberg pour permettre à leur article de bénéficier d’un titre racoleur et mensonger. Mais je n’ose l’imaginer.

En effet, quelques secondes plus tard, Mark Zuckerberg a nuancé ses propos et tiré un trait sur l’intégration d’un bouton Dislike : « We didn’t want to just build a Dislike button because we don’t want to turn Facebook into a forum where people are voting up or down on people’s posts ». En clair, bien qu’il soit conscient que le bouton « Like » n’est pas adapté à toutes les situations, Facebook ne veut pas de se transformer en Reddit. Les équipes de Mark Zuckerberg vont donc continuer à travailler sur une ou des alternatives, notamment pour exprimer l’empathie. Vous pourrez bientôt, via un nouveau bouton, dire à vos amis que « vous comprenez leur situation » – mais pas que « vous n’aimez pas ».

L’intégralité de l’intervention de Mark Zuckerberg est disponible ici :

Townhall Q&A with Mark September 15th, 2015

Watch the full video of today's townhall Q&A with Mark.

Posted by Q&A with Mark on 15 septembre 2015

OFFRES D'EMPLOI WEB

Concepteur Développeur H/F

CMRE Logiciel, Société de Services du Numérique depuis plus de 40 ans, a 3 établissements situés respectivement à Ceyzériat dans l'Ain (15km de Bourg en Bresse), Arbent (01) et Saint ...

Développeur IOS – Android H/F

Acteur de l'ingénierie informatique depuis 2005, Philaë Technologies répond aux exigences de qualité et de performance des systèmes d'information et de communication autour de 4 pôles d'innovation : AMOA / ...

Alternant Développeur Web H/F

Le CESI recrute, pour le compte d'un de ses clients, un Développeur Web H/F en alternance. Vous intégrerez en alternance la formation diplômante de responsable en ingénierie des logiciels permettant ...

Commentaires

  1. kvrichard
    16 septembre 2015 - 10h32

    Donc où est le mensonge ?
    Le résumé c’est que le bouton dislike arrive, mais sous une forme plus intelligente que juste « j’aime / j’aime pas ».

    Au fond, dire qu’il n’y aura pas de bouton « dislike » est aussi incorrect que de dire qu’il y en aura un… Le titre le plus juste serait celui de TechCrunch ?

  2. Antoine
    16 septembre 2015 - 15h26

    Bonjour,

    Merci c’est rassurant de voir que tout les journalistes ne sont pas abrutis.

    Ayant regarder le live. C’est juste énervant de voir partout des titres de ce genre.

  3. Florence
    16 septembre 2015 - 15h32

    « Mais je n’ose l’imaginer. »
    > La seconde option est sûrement la plus probable malheureusement. De même pour des experts en Social qui ont lu leur article en diagonale et ont relayé ce titre en ayant des « craintes » pour le cyber bullying (qui n’a pas attendu le bouton Dislike pour débarquer sur Facebook). Je me demande juste comment l’UI de la publication va changer s’il y a plusieurs options de bouton possible.

  4. Simon Tripnaux
    16 septembre 2015 - 16h57

    Ok, je comprends la situation.

  5. Olivier CLEMENCE
    17 septembre 2015 - 9h13

    Bonjour,
    ca me semble être une bonne idée de nuancer entre j’aime ou j’aime pas.

    Car il à raison dans plein de situation on ne peut pas dire « j’aime » mais ça ne veut pas dire que pour autant on n’aime pas :).

  6. Laplume
    17 septembre 2015 - 9h38

    Un bouton « j’aime pas » qui ne voudrait pas dire « je n’aime pas »? En voilà une bonne idée. C’est vrai que si le bouton prenait son sens propre, Facebook va se transformer en un terrain de débat, là où les gens pèsent le pour et le contre d’un sujet… Par contre, si la nouvelle a été relayée plusieurs milliers de fois, c’est que quelques part, les Utilisateurs apprécieraient qu’un bouton du genre soit créé.

  7. Richou D. Degenne
    17 septembre 2015 - 15h18

    La différence entre « liker » et « exprimer sa compassion », siouplé ?

    Du coup, quand est-ce que tout le monde va se jeter sur les rumeurs concernant un bouton « exprimer sa non-compassion » ?

    Ils ont juste tassé la poussière sous le tapis en attendant que les attentes concernant une manière d’exprimer son désaccord d’un simple clic reviennent à la charge.

  8. Savie
    17 septembre 2015 - 20h31

    C’est rassurant. Même sans le bouton dislike il y a déjà tellement de négativité qui circule sur les réseaux sociaux. Ce bouton aurait encore empiré les choses.

  9. Kurt
    30 septembre 2015 - 23h40

    @Richou : Un post type « Mon chat vient de mourir ». Mettre un « J’aime » ferait un peu sadique là où un « Je compatis » aurait du sens. D’après moi ajouter un « Je n’aime pas » n’apporterait rien a part du ressentiment et les personnes qui le reçoivent risqueraient de moins revenir sur Facebook, ce qui n’est clairement pas dans leur intérêt

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar