Reporting : les 5 outils indispensables du community manager
sumall
Les 20 sites Internet les plus visités au bureau en 2013
20sites
Identité numérique

Navigateurs web : la guerre des chiffres

Les statistiques d’usage des navigateurs web existent depuis des années et chaque mois, il est possible d’en suivre l’évolution. Pour cela, plusieurs services font leur analyse et publient des rapports mensuels. Ces sites s’adaptent aussi à l’évolution d’internet dans sa globalité avec notamment des statistiques sur la navigation mobile ou encore sur les parts de marché des médias sociaux.

Mais chaque mois, une bataille souterraine s’engage entre les différents services d’analyse, sortant des chiffres parfois complètement différents. Les deux sites majeurs sont NetMarketShare et StatCounter Global Stats, qui ont des méthodologies diamétralement opposées et donc, des résultats sensiblement différents.

Les voici concernant le mois d’octobre 2012 (navigateurs desktop uniquement) :

Vous remarquerez alors un chiffre bien plus important pour Internet Explorer chez NetMarketShare (54% contre 32% chez StatCounter) ainsi qu’une quasi-égalité entre Chrome (18,55%) et Firefox (près de 20%). StatCounter positionne Chrome en premier donc avec près de 35% de parts de marché, suivi d’IE et ses 32%. Firefox est ici à la traîne avec 22,32%.

Comment expliquer cette différence significative ? Tout simplement en jetant un coup d’oeil aux méthodologies adoptées :

- NetMarketShare se base sur un échantillon de 40 000 sites à travers le monde en comptant le nombre de visites uniques, limitant à une par jour par visiteur et par site, ce qui fait 1300 visites uniques par jour environ. Le service pondère aussi les chiffres selon les pays.

- StatCounter se base lui sur un échantillon de 3 millions de sites en comptant le nombre de pages vues. Aucune pondération n’est faite par pays.

Trois critères ressortent de ces méthodologies :

L’échantillon :

Il est important d’avoir un échantillon le plus large possible pour se rapprocher au maximum de la réalité. NetMarketShare n’en a que 40 000 (pour environ 160 millions de visites uniques) contre 3 millions pour StatCounter.

Visiteurs uniques vs. pages vues :

Gros clivage entre les deux sites sur ce critère. Pour NetMarketShare, le nombre de visiteurs uniques est bien plus représentatif car moins sujet à des résultats biaisées par les pages vues et les éventuels bots. StatCounter se défend en critiquant la fragilité d’une mesure sur les visiteurs uniques : sur quelle base ? Les cookies ? L’adresse IP ? Quid des IP dynamiques ? Les pages vues seraient selon eux un indice bien plus fiable d’une tendance à utiliser tel navigateur plutôt qu’un autre (notamment dans le cas où plusieurs navigateurs sont utilisés).

La pondération par pays :

Ici encore, grand sujet de discorde. NetMarketShare l’effectue sur ses chiffres et notamment pour la Chine qui, par son imposante population, pèse beaucoup dans les parts de marché. StatCounter a décidé de ne pas effectuer de pondération et donc de mettre tous les pays au même niveau, sans proportion selon les populations.

Le site se justifie en critiquant le peu de fiabilité des différents systèmes de pondération disponibles et laissant à l’utilisateur la possibilité de le faire lui-même. Les deux sites ne s’entendent pas non plus sur l’utilisation des données de la CIA pour cette pondération, StatCounter justifiant qu’elles sont obsolètes et ne font pas de distinction entre les utilisateurs mobiles et desktop.

Les divergences sont marquées, tout comme les différences de résultats. Les deux camps ont leurs arguments et chacun estime que sa méthode est meilleure que les autres. Une page Wikipedia recense les chiffres des différents cabinets d’études statistiques et leurs méthodologies. On remarque alors que NetMarketShare et W3Counter sont les seuls à utiliser le nombre de visites uniques, le premier étant le seul à pondérer ses résultats selon les pays. Et les différences s’en ressentent, NetMarketShare semble faire cavalier seul avec des résultats assez éloignés de ses concurrents.

Dans ce contexte, il est donc difficile de se faire une idée. Pourtant, pour des statistiques aussi importantes, on serait tenté d’exiger une certaine homogénéité. StatCounter est le plus utilisé mais certains privilégient la méthodologie de NetMarketShare, notamment Ars Technica, qui en publie mensuellement les résultats.

Commentaires

  1. Jeanviet
    7 novembre 2012 - 13h04

    Bonjour Hugo,

    Tu parles d’aller voir une page wikipedia qui recense différents chiffres de cabinets… mais le mieux c’est encore d’aller consulter directement les stats web analytics de wikipedia… Elles sont publiques et forcément plus représentatives que NetMarketShare et StatsCounter. 450 millions d’internautes vont tous les mois sur Wikipedia dans le monde. Autre avantage, tu auras l’info pays par pays… cf mon article : Know better the average Internet user thanks to Wikipedia Analytics

  2. e-Choix
    11 novembre 2012 - 16h32

    D’après StatCounter, Firefox a récemment dépassé Internet Explorer en France, approchant les 39% de parts de marché. Si la lente chute d’Internet Explorer est importante à souligner, la progression de Chrome en France l’est tout autant, avec ses 14 % (environ) de parts de marché actuellement.

  3. Actualité du web
    4 décembre 2012 - 16h31

    Je suis assez surprise de voir Internet Explorer encore leader. Pourtant Google Chrome se donne de la peine pour finir premier, avec toutes ces publicités, tous ses services qui s’emboîtent…
    Perso, je suis sur Chrome mais je ne suis pas non plus une fanatique !

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar