Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Mastodon : Twitter en mieux ?

Fabian Ropars, le 5 avril 2017

Nous voyons régulièrement apparaître de nouveaux services plein de promesses ou même « révolutionnaires », censés faire bouger les lignes des différents réseaux sociaux.  Ces derniers temps, nous avons vu Tsu, Disapora, Peach… Mais leur destin ressemble plus souvent à celui de Google+ qu’à Snapchat. Le dernier en date s’appelle Mastodon, et comme souvent, il propose un nouveau réseau social mais sans les défauts des autres plateformes.

Dans le cas de Mastodon, c’est particulièrement intéressant puisque le réseau cherche à proposer un « nouveau Twitter » tout en gommant les défauts de ce dernier. Concrètement, c’est un service non centralisé (avec plusieurs instances), open-source (qui appartient donc à sa communauté), sans publicité, avec de vrais outils de blocage, sans tracking, avec des API ouvertes, et avec une timeline chronologique. Oui, tout cela est très séduisant. Le design reprend celui de Tweetdeck, avec plusieurs colonnes différentes, et sur desktop Mastodon est bien plus pratique que Twitter. La mascotte du service (un mammouth) rappelle la charte graphique d’Imgur, et là encore, ça ne gâche rien. Pour le reste, Mastodon reprend tous les codes de Twitter : des micro messages (500 caractères), des Timelines, des « Toots » (tweets), des « Boosts » (RT) et des « Favourites ». Si vous utilisez Twitter et Tweetdeck, nous ne serez pas perdus. La volonté d’Eugen Rochko est d’en faire un meilleur Twitter, tant sur la forme que sur le fond : moins de trolls, pas de harcèlement, meilleur contrôle de sa vie privée…

La hype autour de Mastodon vient sûrement du fait que pour une fois la communauté a le pouvoir sur le produit. Nous n’avons pas à nous plaindre d’une énième mise à jour ratée, nous pouvons façonner le produit selon nos envies.

C’est évidemment très excitant, et totalement impossible dans cet écosystème de plateformes toutes puissantes où nous sommes tributaires des mises à jour. Mais pour que Mastodon ait une chance de se faire une petite place entre les Facebook, Twitter, Snapchat ou Instagram, il faut qu’il atteigne une masse critique rapidement. Pour l’instant, malgré son succès dans la presse, il faut bien avouer qu’il ne s’y passe pas grand chose. Mastodon revendique 42 000 utilisateurs, et ce chiffre est en pleine augmentation. Lancé en 2016, il explose depuis quelques jours gagnant des centaines d’utilisateurs chaque heure. Pour rappel, ce n’est pas la première fois que nous voyons ce type d’initiative. En 2012 app.net avait levé $500 000 pour… créer un meilleur Twitter, la start-up a finalement fermé en janvier 2017. Et sans jouer aux oiseaux de mauvais augures, on a du mal à imaginer un exode massif de Twitter à Mastodon. Le service peut par contre devenir une niche abritant des micro-communautés. Pour essayer Mastodon, rendez-vous sur ce lien, il vous suffit de choisir une des instances publiques pour vous inscrire.

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Joséphine dit :

    Je prends plaisir à voir l’arrivée de Mastodon et l’utilisation que les gens en font. Mon conjoint s’est passionné pour ce réseau, mon frère utilise autant Twitter que Mastodon. Mais Twitter est ancré dans les moeurs depuis bien longtemps, j’ai du mal à imaginer qu’il puisse disparaître… ou alors si Mastodon reste et que les marques s’installent aussi dessus, on risque d’avoir encore un nouveau réseau social sur lequel travailler lorsqu’on travaille dans le social community management 😉

  2. MBR dit :

    D’après mon expérience, le lien ne fonctionne pas avec Safari. Avec Firefox, oui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *