Les 7 péchés capitaux du social media

L’agence XPLAIN spécialisée dans le social media à destination des marques vient de mettre en ligne une très jolie présentation qui recense les différents péchés auxquels peuvent succomber les marques. Vous savez quand elles font du « cliques si tu… ; partages si tu… ». La présentation dresse 7 péchés capitaux à éviter pour le community manager et les marques que les fans / followers ne pardonneront pas :

La gourmandise

Il est toujours tentant d’être « partout » : Facebook, Twitter, Youtube, Dailymotion, Pinterest, Instagram, Google+. On voit de plus en plus de CM se poser des questions sur les nouveaux réseaux qui sont sur le devant de la scène (temporairement du moins) : Path, Pheed… Mais est-ce que ça sert vraiment à quelque chose d’être partout pour laisser des profils vides ? La réponse est évidemment non. Autant faire des choix, et être bon, créatif et présent sur les réseaux les plus adaptés à votre marque.

La paresse

Vous avez la flemme de répondre aux messages de vos internautes ? Ils vous demandent des informations sur votre marque, mais ne prenez pas le temps de les aiguiller ? Les réseaux sociaux sont là pour créer de la conversation et du dialogue avec les utilisateurs et fans / followers. Un fondamental à ne pas oublier. Et cette conversation doit être quasi permanente. Il faut faire l’effort de poster du contenu original et utile tous les jours.

L’avarice

Animer une présence sociale, et la développer ça a un coût. Alors oubliez tout de suite les procédés automatisés type RSS Grafiti ou posts similaires sur les mêmes réseaux. C’est contre productif et dénote un certain amateurisme. Dans le même genre, confier sa stratégie digitale à un stagiaire n’est pas toujours l’idée du siècle. Il existe de très bons articles détaillés qui vous expliqueront pourquoi. Si vous voulez plus de fans et de followers, soyez tout simplement plus créatifs. Ça ne sert à rien d’acheter des bots au rabais à 2 centimes la douzaine. Les exemples de marques qui se sont couvertes de ridicule en ayant recours à ces pratiques sont légion.

La colère

Oui, les fans sont parfois pénibles. Oui, ils en demandent beaucoup et sont parfois un peu virulents avec votre marque. Mais ce sont vos clients, vos utilisateurs, à ce titre vous devez faire preuve de pédagogie et de respect. Passer vos nerfs sur un client mécontent est un risque à ne pas négliger pour votre image.

La luxure

Vous voulez faire de l’argent en quelques semaines ? Faire de votre marque un leader du secteur en un rien de temps ? Ce n’est pas le rôle du social media. Contrairement à certains discours, vous ne ferez pas de gains spectaculaires et rapides grâce aux réseaux sociaux. Il faut une vraie stratégie qui ne soit pas basée sur le nombre de likes. Les médias sociaux vous apportent un formidable canal de discussion avec vos fans, et une vraie possibilité de travailler votre image, pas un retour sur investissement immédiat.

La jalousie

Il me faut plus de fans que le concurrent, une plus grosse communauté, plus de commentaires… Quitte à copier les stratégies social media du voisin. Ces pratiques se généralisent mais sont ridicules. Les copier-coller des stratégies ne mènent à rien. Soyez-vous même.

L’orgueil

Oui vous avez une super marque et vous êtes présent sur tous les réseaux. Mais vos fans n’ont pas spécialement envie de TOUT savoir sur votre entreprise ou votre produit. Il faut savoir élargir votre communication et l’ouvrir. Etre totalement centré sur ses produits entraînera une lassitude évidente. Les marques avec une communication 2.0 la plus réussie sont aussi les plus créatives…

Et un dernier conseil (qui devrait être gravé dans le marbre) en anglais dans le texte : « STOP selling, start engaging ».

Pour retrouver tous ces conseils en Anglais et en Slide voici la prez’ de XPLAIN. Et elle vaut vraiment le coup d’être lue malgré ses 64 slides.

 

The Seven Deadly Social Media Sins from XPLAIN

Vu chez Antoine Dupin

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar