Identité numérique : quelques pistes pour ne pas disperser, par Frédéric Pereira

fredzone Frédéric Pereira est consultant et chef de projet technique. Ses compétences regroupent le design, le référencement ou encore la stratégie Web. Il tient depuis 2007 l’excellent blog Fredzone.

Le monde va de plus en plus vite, et c’est d’autant plus vrai pour Internet. Ces dernières années, profitant de la réduction de la fracture numérique et de la démocratisation du haut débit, le Web a changé. Tout comme l’usage que nous en faisons chaque jour. Les sites statiques se sont raréfiés, de nouveaux médias sont apparus et les réseaux sociaux ont fait leur entrée, drainant très rapidement des millions d’utilisateurs à travers le monde.

Mais ces changements intrinsèques ne se sont pas faits sans douleur. Avec l’explosion des réseaux sociaux, un nouveau concept a fait son apparition : l’identité numérique. Et avec elle, de nombreuses dérives et un certain nombre de problèmes.

Parce qu’il n’est pas simple de rester connecté avec l’ensemble de sa communauté, parce qu’on ne peut pas être présent sur tous les fronts, nous allons étudier dans cet article les différentes méthodes à appliquer pour ne pas se disperser et optimiser au maximum son temps de « vie en ligne ».

Choisir plutôt que subir

Lorsqu’on commence à s’aventurer sur les terres du Web 2.0, il arrive fréquemment que l’on cherche à être présent partout et tout le temps. C’est une erreur, qui peut se payer cher, d’autant plus lorsque votre communauté commence à prendre de l’importance. Et c’est la raison pour laquelle il est primordial de définir une stratégie solide en fonction de vos besoins et de vos attentes.

  • Le cas de l’internaute lambda :

L’internaute n’est pas une entreprise, ce n’est pas une marque et on pourrait donc penser qu’il n’a pas besoin de définir une stratégie ou de mener une réflexion quant à son identité numérique.

C’est entièrement faux. Quoi qu’on en dise, un internaute doit aussi se poser des questions avant d’investir les réseaux sociaux. Après tout, est-il judicieux pour un photographe d’être présent et de disposer d’un profil complet sur YouTube ? Et de la même manière, que ferait un réalisateur de courts-métrages sur Flickr ? D’un certain sens, il faut envisager les réseaux sociaux comme des outils dédiés à des tâches bien précises. Et avant de se jeter dessus, il convient donc de faire un bilan précis de vos attentes et de la forme que vous souhaitez donner à votre identité numérique.

Sans oublier, bien entendu, de protéger vos données personnelles mais c’est encore un autre sujet, que nous ne développerons pas ici.

  • Le cas du communiquant :

Profitant de l’engouement suscité par les réseaux sociaux auprès du grand public, de nombreuses marques se sont mis en tête de les exploiter pour promouvoir leurs produits ou leurs services d’une manière plus moderne et se rapprocher à la fois de leurs clients et de leurs prospects. Et c’est ainsi que la plupart des grandes marques ont désormais une page Facebook ou un compte Twitter.

Pour assurer leur promotion, ces firmes passent généralement par des agences spécialisées et donc par des personnes dont le seul rôle est d’assurer que ces marques soient bien présentes et de manière adéquate sur ces fameux réseaux sociaux dont on parle tant.

Le cas du communiquant est nettement plus complexe que celui du particulier. Lorsqu’on ne gère que sa propre image, on peut se permettre de commettre des impairs. En revanche, lorsqu’on est chargé de communiquer pour une firme, la moindre erreur peut être fatale.

Et là encore, il convient de mener une profonde réflexion et de construire une stratégie avant de s’engager et d’agir. Car si l’on peut facilement perdre son emploi en publiant un tweet de trop, une entreprise peut parfaitement ruiner son image et sa réputation en lançant une opération hasardeuse. L’affaire Mailorama en est d’ailleurs un très bon exemple.

L’un des points à inclure dans cette stratégie, c’est justement le choix du média de diffusion et du contenu à diffuser. Ouvrir un compte Twitter pour communiquer sur des informations précises, des réductions ou des exclusivités, c’est une bonne chose et cela pourra même vous permettre d’augmenter votre chiffre d’affaire. En revanche, créer une page Facebook pour dire que l’on est les meilleurs ou les moins chers, cela ne sert à rien. Bien au contraire, cela donnera une mauvaise image à la marque.

Notons au passage que le cas du blogueur se rapproche assez de celui du communiquant. Tout comme lui, il doit apporter le plus grand soin à son image dans la mesure où cette dernière est aussi celle de son blog. D’autant plus que si la concurrence est rude pour une entreprise ou une marque, elle l’est tout autant pour un blog. Après tout, le jour où vous ne parvenez plus à intéresser vos lecteurs, ces derniers ont à leur portée des milliers de concurrents pouvant facilement prendre votre place.

Dans tous les cas, si l’on doit bien retenir un point, c’est que l’on ne fait pas du Web 2.0 pour le plaisir de faire du Web 2.0. Certes, les réseaux sociaux et les blogs sont à la mode, mais ce ne sont que des outils et rien de plus.

Les bons outils pour les bonnes actions

L’explosion des réseaux sociaux a provoqué l’émergence d’outils et de services dédiés à leur usage. Des services qui deviennent des incontournables puisqu’ils permettent à la fois de communiquer et de diffuser plus facilement des informations, mais également de surveiller plus efficacement votre présence en ligne.

  • Rassembler sa communauté :

Créer des profils sur tous les réseaux sociaux du moment, c’est bien, mais encore faut-il que l’on sache où vous trouver. Si vous disposez d’un site ou d’un blog, alors la question ne se pose pas. Il suffit de récupérer quelques icônes sur des moteurs de recherche spécialisés comme Icones.pro et de les afficher à l’endroit de votre choix avec un lien pointant vers vos différents profils.

Seulement tout le monde n’a pas nécessairement un site ou un blog à sa disposition. Bien heureusement, il existe des services complets et gratuits qui vont vous permettre de déployer très facilement des cartes de visite sociales qui centraliseront toute votre identité numérique. Point important, ces services ne nécessitent aucune connaissance technique particulière et tout le monde peut donc les utiliser.

L’un des meilleurs du genre est sans conteste Chi.mp. Une fois inscrit, vous disposerez d’une adresse dédiée (de type « .mp ») et vous pourrez ajouter à votre page tous les réseaux sociaux que vous fréquentez. Point positif, vous aurez également la possibilité de définir des règles de confidentialité et d’exporter facilement votre contenu. Pour en savoir plus sur le sujet, je vous invite d’ailleurs à aller lire l’article de Gonzague.

Chi.mp

En vrac, nous pouvons aussi citer Start.io ou encore Retaggr. Ces différents services ayant chacun leurs forces et leurs faiblesses, je vous invite à les tester pour savoir lequel est le plus adapté à vos besoins ainsi qu’à vos attentes.

  • Communiquer mieux plus vite :

C’est inévitable, certains internautes vous suivront sur Twitter, d’autres sur Facebook. Et sans les outils adéquats, vous perdrez énormément de temps à courir de l’un à l’autre pour mettre à jour votre statut, lancer de nouvelles discussions ou répondre aux questions des membres de votre communauté.

Là encore, de nombreuses solutions existent. Les services vous permettant de centraliser tous vos réseaux sociaux ne manquent pas, on peut d’ailleurs citer le plus connu d’entre eux, à savoir FriendFeed. Ces outils vous permettront ainsi de publier facilement un message sur plusieurs réseaux sociaux, de répondre à n’importe quel contact et même de partager des fichiers ou des photographies.

L’avantage de FriendFeed, c’est que vous pouvez ajouter de nombreux réseaux sociaux à votre profil. En vrac, on peut ainsi citer Twitter, Flickr, Vimeo, Facebook ainsi que n’importe quel Flux RSS.

Et pour ceux qui préfèrent tout avoir sous la main, il faut savoir que l’on trouve également de nombreux clients ou logiciels offrant le même type de fonctionnalités. C’est ainsi le cas de Nomee, que je vous invite à découvrir dans mon article sur le sujet.

  • Surveiller sa présence en ligne :

Animer une communauté, ce n’est pas toujours facile. Surtout lorsqu’on cherche à faire du buzz marketing. Dans ce contexte, il est indispensable d’utiliser des outils pour surveiller sa présence en ligne et savoir précisément ce qui se dit de vous sur les réseaux sociaux du moment.

Et là encore, de nombreuses solutions existent. Si vous disposez d’un site ou d’un blog, la première chose à faire est d’ouvrir un compte sur Google Analytics. Ce service populaire vous permettra d’obtenir des statistiques très détaillées sur la fréquentation de ce dernier. Pour aller un peu plus loin et surveiller ce qui se dit de votre marque, vous pouvez également passer par Google Alertes, gratuit lui aussi.

Mais pour mieux appréhender vos actions marketing sur les médias sociaux, il vous faudra utiliser d’autres outils. Des outils spécialisés et donc souvent payants. Parmi ceux que je peux vous conseiller, on ne manquera pas de citer l’excellent Trackur ou encore l’indispensable PostRankAnalytics qui vous offriront une vue d’ensemble de toutes vos opérations et qui vous permettront de suivre le volume des conversations à propos de votre marque. Des solutions idéales pour suivre le buzz d’un nouveau produit ou d’un nouveau service. Même chose pour SocialMention qui fonctionne de la même manière que Google Alertes mais qui va nettement plus loin que ce dernier.

Conclusion

Comme vous le constaterez sans doute, gérer sa présence sur les réseaux sociaux, ce n’est pas de tout repos. Il est avant tout nécessaire de définir une stratégie en fonction de vos objectifs afin de ne pas vous disperser. Et si j’insiste sur ce point, ce n’est pas par hasard. Certes, les réseaux sociaux sont à la mode, mais ce n’est pas une raison pour les investir sans se poser les bonnes questions en amont.

Notons également que le contenu de cet article n’est pas exhaustif et que les différents points évoqués sont tout à fait perfectibles. Quoi qu’il en soit, je tiens à remercier Flavien et Regions Job pour m’avoir donné l’occasion de m’exprimer sur ce sujet très complet et… très complexe.

Le blog de Frédéric Pereira
Son compte Twitter

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet Monétisation H/F

Cdiscount, qui sommes-nous ? Pionnier du e-commerce en France, nous n'avons eu de cesse d'évoluer pour nous adapter et anticiper les besoins et aspirations des consommateurs. En nous engageant à démocratiser ...

Concepteur Développeur C# Dot Net H/F

APSIDE, 1ère ESN indépendante de France (+2000 salariés sur + 20 agences en France et à l'international) développe son activité en 1998 sur Rennes, qui regroupe aujourd'hui près de 100 ...

Chargé de Communication H/F

Promoteur Immobilier National recrute en CDI un Chargé de Communication H/F.Au sein d'une équipe de 5 personnes et sous la responsabilité directe de la responsable marketing et communication, vous serez ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar