Google : le contexte, pierre angulaire des évolutions à venir du moteur de recherche

Bien que Google soit devenu Alphabet pendant l’été, sa filiale liée au search reste prépondérante. Le moteur de recherche fait toujours partie des priorités de la holding, malgré la diversification progressive de ses activités. Durant sa première conférence Think with Google organisée hier à Paris, Google a présenté des fonctionnalités qui seront bientôt implémentées sur le moteur de recherche.

google-search-timeline

Hier, Google fêtait ses 17 ans. Depuis le 7 septembre 1998, le moteur de recherche Google n’a cessé d’évoluer : Adwords en 2000, la recherche universelle en 2007, le Knowledge Graph et Google Now en 2012… En parallèle, nous avons assisté à une personnalisation de plus en plus marquée des résultats de recherche en fonction de l’utilisateur, grâce aux données de profil récoltées par Google, aux données issues de Google+ ou d’autres services. Pour aller plus loin que cette personnalisation des résultats en fonction de l’internaute, Google cherche aujourd’hui à mieux comprendre le contexte de la recherche.

Le contexte pour personnaliser les résultats de recherche

Google prend un exemple très simple et très parlant : le cas de la requête « hôtel Paris ». L’une a été réalisée à Marseille, depuis un ordinateur, à 13h. L’internaute est aux balbutiements du parcours d’achat. Il finira sans doute par réserver une chambre d’hôtel, mais pas forcément lors de cette session ou via ce terminal. Google pourra donc lui adresser des résultats (et des publicités) assez variées et plutôt généralistes sur les hôtels parisiens et sur le tourisme à Paris. Prenons un autre cas : cette même requête, « hôtel Paris », mais réalisée depuis un mobile, à 20h, depuis Paris. La personne est ici dans l’urgence, sans doute à la recherche d’un hôtel pour la nuit, elle attend donc des résultats plus directs, lui permettant de réaliser un acte d’achat rapidement. L’objectif de Google est d’optimiser ses résultats de recherche et ses publicités pour permettre à cette personne de réserver rapidement.

Cet exemple montre bien l’intérêt du contexte, qui lié au profil de l’internaute, permet d’aller bien au-delà des contenus simplement liés aux mots clés utilisés. Pour personnaliser les résultats en fonction du contexte, Google pourra s’appuyer sur les nombreuses données obtenus via ses outils. Et pourquoi pas élargir le spectre d’obtention des données aux autres marques de la holding Alphabet : les données des thermostats Nest, les données de navigation de Waze ou des voitures Google etc.

Google souhaite également mieux comprendre la demande de l’internaute en fonction de ses recherches récentes. Vous pouvez déjà demander à Google de vous montrer des photos d’un footballeur, puis lui demander « Quel âge a-t-il ? » ; le moteur de recherche est capable de comprendre de qui vous parlez. Mais Google est également capable d’aller plus loin : si vous lui demander de voir des photos de Mario, il ne vous montrera pas les mêmes photos si votre historique de recherches est vierge et si vous avez récemment effectué des recherches sur Mario Götze.

Now on tap : des résultats en fonction des contenus

Autre nouveauté majeure, bientôt disponible sur les smartphones équipe d’Android Marshmallow : Now on Tap. Le but est de faciliter l’accès à une recherche depuis une application mobile.

Il y a quelques années, lorsque nous souhaitions accéder à des informations liées au contenu présent dans une application, nous devions quitter l’application (ou la réduire), lancer Google Chrome et saisir notre requête. Google a supprimé l’étape du lancement de Google Chrome grâce à la barre de recherche présente sur tous les écrans d’accueil des smartphones Android. Puis Google a supprimé l’étape de la fermeture (ou réduction) de l’application grâce à l’application Google, accessible d’un simple swipe vers le haut. Google souhaite maintenant supprimer une autre étape : celle de la saisie de la requête. Concrètement, via un appui long sur le bouton rond (en bas, au centre des 3 icônes Android), vous obtiendrez des résultats sans saisir la moindre requête, grâce aux données contenues sur la page depuis laquelle vous avez lancé « Now on Tap ».

reposado-final

Cette fonctionnalité fonctionnera sur de nombreuses applications : par exemple, si un de vos amis Facebook partage une bande-annonce, il suffira de lancer Now on Tap pour accéder aux horaires des séances de ce film dans le cinéma le plus proche. Vous n’aurez pas à saisir la moindre requête, Google sera capable de comprendre précisément vos attentes.

La  recherche vocale améliorée

Autre nouveauté : une meilleure prise en compte du contexte et du lieu. Vous pourrez par exemple vous tenir devant la Tour de Pise et demander à Google ce dont il s’agit. Et dire « combien de mètres de haut » pour aller plus loin. Vous pourrez aussi demander à votre mobile « d’appeler ce restaurant », à proximité de celui-ci, pour réserver facilement votre table. Là aussi, Google souhaite optimiser l’expérience utilisateur en supprimant un maximum d’étapes intermédiaires.

Les équipes de Behshad Behzadi, Directeur Search Innovation chez Google, continueront également de travailler sur la reconnaissance vocale, qui doit encore être améliorée. Aujourd’hui, seules 8% des requêtes vocales anglophones ne correspondent pas à la véritable demande de l’internaute, mais cette proportion est plus importante sur les requêtes effectuées dans d’autres langues. Vous êtes peu nombreux à parler à votre ordinateur pour réaliser vos recherches sur Google, et cette proportion n’est pas prête d’augmenter. Mais l’amélioration de la reconnaissance vocale est tout de même une priorité pour Google, pour une raison simple : l’évolution de l’usage des terminaux utilisés par les utilisateurs. Ils utilisent de moins en moins leur ordinateur, de plus en plus mobile, et seront amenés à utiliser de plus en plus d’objets connectés, généralement commandés à la voix.

ok-google

Ces nouvelles fonctionnalités, déjà implémentées pour certaines et bientôt implémentées pour d’autres, montrent l’importance du contexte et du mobile dans nos usages au quotidien. Google souhaite mieux utiliser le contexte pour fournir les bonnes informations au bon moment, et compte s’appuyer sur le mobile pour y parvenir pour une raison simple : en 2015, le nombre de recherches Google réalisées depuis un mobile ou une tablette va dépasser le nombre de recherches Google réalisées depuis un ordinateur. Et ce n’est sans doute que le début.

OFFRES D'EMPLOI WEB

Responsable Marketing CRM H/F

En collaboration étroite avec la Direction, vous accompagnez la Caisse Régionale dans son développement commercial et prenez la responsabilité de l'équipe CRM composée de 4 personnes. En lien avec le Pôle ...

Concepteur Développeur JAVA H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'International allant ...

Concepteur Développeur J2EE H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'international allant ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar