Facebook rachète Friendfeed : une concurrence sérieuse pour Twitter ?

friendfeed La nouvelle était prévisible. Quelques sociétés se partagent le web en étant sur tous les fronts. Ils ont raté un tournant ? Un petit chèque et ce sera vite oublié. Twitter et Friendfeed alimentent les rumeurs depuis déjà longtemps. C’est désormais officiel, Facebook vient de racheter Friendfeed pour un montant avoisinant les 50 millions de dollars… Avant un éventuel rachat de Twitter par un concurrent ? Ce n’est sans doute qu’une question de temps. Enfin, si la plainte pour violation de brevets trouve une issue heureuse…

Friendfeed n’était composé que d’une douzaine d’employés qui vont désormais officier pour Facebook. L’enthousiasme est de mise, comme nous le prouve Bret Taylor, un des fondateurs de Friendfeed : « Facebook et FriendFeed partagent la volonté de donner aux gens des outils pour partager et entrer en contact avec leurs amis. Nous sommes impatients de rejoindre l’équipe et apporter une grande partie des innovations développées par Friendfeed aux 250 millions d’utilisateur de Facebook. » Le contraire aurait été étonnant. Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, semble également d’humeur joyeuse : « depuis ma première utilisation de Friendfeed, je suis admiratif de leur équipe qui a créé un service simple et élégant pour permettre aux gens de partager l’information. Comme (ce rachat) le prouve, notre culture continue de faire de Facebook un lieu où les meilleurs ingénieurs viennent construire rapidement des choses que beaucoup de personnes vont utiliser« . Vous avez dit langue de bois ? Ce rachat marque l’arrivée de nombreux anciens de Google au sein de Facebook. Jim Norris, Sanjeev Singh, Bret Taylor et Paul Buchheit (les 4 fondateurs) avaient ainsi travaillé sur Gmail et Google maps.

friendfeed facebook

Ce rachat s’effectue à un moment où Friendfeed connait un second souffle en France. Une vague d’utilisateurs a ainsi pris le service d’assaut il y a quelques jours. Difficile d’y voir une tendance durable, la comptabilisation des abonnés Friendfeed dans Feedburner et l’effet de masse ont beaucoup aidé. Twitter reste le maitre incontesté du micro-blogging, reste à savoir pour combien de temps. Facebook s’attaque à ce monopole depuis déjà quelques temps via son livefeed. Le positionnement grand public du réseau social pourrait permettre de franchir un cap dans le temps réel et l’agrégation de données personnelles. Cela risque également de rebuter les early adopters, principaux utilisateurs de ce genre de service en France. Reste à savoir de quelle manière l’intégration sera faite. Friendfeed annonce pour le moment rester sur sa lancée. Beaucoup de bruit pour rien ?

Le communiqué de Facebook
Le communiqué de Friendfeed

A lire pour aller plus loin :

Friendfeed, la rustine de Facebook
Friendfeed is dead

OFFRES D'EMPLOI WEB

Responsable Marketing CRM H/F

En collaboration étroite avec la Direction, vous accompagnez la Caisse Régionale dans son développement commercial et prenez la responsabilité de l'équipe CRM composée de 4 personnes. En lien avec le Pôle ...

Concepteur Développeur JAVA H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'International allant ...

Concepteur Développeur J2EE H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'international allant ...

Commentaires

  1. FOx15
    11 août 2009 - 10h35

    çà va surtout sonner la fin de friendfeed par tous les anti facebookiens 🙂

  2. Modérateur
    11 août 2009 - 11h29

    @Fox15 : on est d’accord…

  3. Audiofeeline
    11 août 2009 - 12h24

    Très honnêtement je ne pense pas que FriendFeed ou Facebook soient réellement concurrents. Les services proposés et leurs finalités ne sont pas les mêmes. Selon moi Twitter va s’orienter vers quelque chose d’utile autour de l’information alors que les autres réseaux vont rester plus « ludiques ».

  4. STREAMING Addict
    11 août 2009 - 12h59

    Tiens, un service à tester ! 🙂

  5. Véronique
    11 août 2009 - 13h14

    Beaucoup de bruit pour rien, non peut-être pas. Ça semble symptomatique des grands mouvements d’un Web qui se structure (avec des majors écrasants). Des collectes de données (voir billet Antoine Dupin par exemple, je vais retourner chercher le lien). De mon côté, je « ferme » mon compte FaceBook, ça a été le déclencheur, et continue d’explorer FriendFeed qui est vraiment un bel outil, tout en espérant qu’il restera « ouvert » et fidèle à lui-même.

  6. Véronique
    11 août 2009 - 13h16
  7. Modérateur
    11 août 2009 - 14h26

    @Audiofeeline : oui, les finalités ne sont pas du tout les mêmes. J’aurais plutôt donné un côté plus sérieux à Friendfeed, mais le rachat par Facebook risque d’aller dans le sens contraire… Pour Twitter, sa finalité dépend au final de son utilisation, on peut y trouver de l’information ciblée et effectuer une veille efficace tout comme s’abonner à des comptes LOL et WTF.

    @Streamling addict : oui, si ce n’est pas déjà fait !

    @Véronique : oui, autant fermer son compte Facebook pour ne pas s’éparpiller s’il ne nous sert à rien… Quoique visiblement il n’est jamais vraiment fermé 🙁 Pour la suite de Friendfeed on verra ! Visiblement il devrait continuer sur sa lancée, mais bon…

  8. Antoine Dupin
    11 août 2009 - 17h12

    Perso, je pense plutôt qu’ils voient par Google Wave que par twitter quand on voit ceux qu’ils ont recruté

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar