Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Étude : la mort annoncée de Vine

Fabian Ropars, le 29 juillet 2016

Vous vous souvenez de Vine ? Le réseau lancé en 2013 et racheté dans la foulée par Twitter était un espace créatif excitant avec ses propres codes, ses propres influenceurs et ses propres mèmes. Les 6 secondes offraient des possibilités bien particulières en termes de storytelling et les vineurs profitaient de grosses audiences. On peut ainsi penser au Français Jérôme Jarre qui s’est fait connaitre sur la plateforme. Mais cette heure de gloire de Vine appartiendrait au passé. C’est en tout cas ce que suggèrent les chiffres d’une étude passionnante mise en ligne par Markerly et reprise notamment par le Washington Post.

vine

Cette étude a le mérite d’être sérieuse et exhaustive. Elle porte en effet sur les 10 000 plus gros comptes Vine et toutes les données sont accessibles sur un tableur Google Docs. Et ce qu’on apprend derrière ces chiffres est assez simple : Vine est en train de mourir. Les données extraites par Merkerly montrent que 52% des power users de la plateforme ayant 15000 followers ne postent plus sur Vine ou ont supprimé leur compte depuis le 1er janvier 2016. Cela concerne plus de 5000 comptes influents : médias, sportifs, comiques, marques, célébrités… Pour reprendre l’exemple de Jérôme Jarre, il n’a pas posté sur Vine depuis octobre 2015, alors qu’il multiplie les vidéos sur les autres plateformes, et notamment Facebook. Ceux qui restent sur Vine ont maintenant tendance à poster d’abord leur contenu sur Facebook, Instagram, YouTube ou Snapchat. Une situation finalement assez logique. Vine a très peu évolué alors qu’Instagram a proposé la vidéo en 2013. Et on a surtout assisté à l’émergence de Snapchat qui permet une éditorialisation riche et créative. Dans le même temps Facebook et YouTube tachaient de s’attacher l’exclusivité de certaines influenceurs… avec de gros chèques à la clé. L’étude Merkerly a en tout cas le mérite de mettre des chiffres sur l’intuition que Vine est en perte de vitesse. Reste à savoir si le service sera capable de redresser la barre, mais cela semble peu probable quand on sait qu‘une partie de la direction a quitté le navire. Et ce n’est jamais bon signe…

 

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *