L’évolution du trafic des sites web et des applications en France

C’est une petite révolution : selon l’agence AT Internet, le trafic individuel des sites web a globalement baissé pour la première fois en France en 2012 (il ne s’agit pas du trafic global de l’Internet, en augmentation). Dans le même temps, les applications mobiles réalisent des records d’audience.

L’étude présentée prend en compte le trafic mesuré d’un panel représentatif de 3553 sites et 136 applications mobiles, triés sur le volet. Des critères de sélection stricts sont mis en place par l’agence de manière à exclure les sites et applications non-représentatifs et dont l’audience n’est pas régulière. Seuls les sites dont la majorité du trafic est générée en France sont mesurés, et les chiffres ne concernent que le trafic français. Le principe est le même pour les applications.

Trafic des sites web en France : -1% en 2012

Sur l’année, le trafic des sites web en France est donc en baisse de 1%. C’est la première fois que ce phénomène se produit, mais la tendance n’est pas toute à fait nouvelle. En 2011, la hausse du trafic ne s’est établie qu’à 1,5% sur l’année, du fait d’un recul des visites au second semestre. En 2010, la croissance du trafic web en France avoisinait les 7%.

Cette baisse généralisée n’est pas linéaire sur l’année. Quelques mois s’en sortent mieux que d’autres, notamment ceux d’avril et d’octobre. À l’inverse, l’été a plombé les statistiques annuelles.

Trafic des applications en France : +73,9% en 2012

Au contraire, les applications mobiles pour smartphones et tablettes ont le vent en poupe : l’usage de ces dernières a bondi de 73,9% entre décembre 2011 et décembre 2012.

Sur cette période, plus des deux tiers des applications mobiles sont en progression. 50% des applications enregistrent une hausse supérieure à 48,6%, et le quart des applications ont vu leur audience augmenter de plus de 120%. Dans le même temps, le premier quartile des sites web a vu son trafic web baisser d’au moins 29,5%, quand les 25% qui s’en sortent le mieux on vu leur audience augmenter de seulement 12,2% au minimum. Une conséquence directe des mises à jour successives des filtres et autres algorithmes utilisés par Google ?

Ces chiffres sont toutefois à relativiser : le panel n’est pas très large, et les méthodes de sélection des sites et applications ne sont pas divulguées précisément. Et il est important de rappeler que la baisse remarquée concerne les sites web, individuellement. Néanmoins, l’étude montre une nouvelle fois que les smartphones et tablettes réalisent une percée notable, et que les sites mobiles ne sont pas prêts de remplacer les applications sur les terminaux mobiles pour de nombreux usages.

Baisse du trafic moyen des sites web en France en 2012, explosion des applis

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet Monétisation H/F

Cdiscount, qui sommes-nous ? Pionnier du e-commerce en France, nous n'avons eu de cesse d'évoluer pour nous adapter et anticiper les besoins et aspirations des consommateurs. En nous engageant à démocratiser ...

Concepteur Développeur C# Dot Net H/F

APSIDE, 1ère ESN indépendante de France (+2000 salariés sur + 20 agences en France et à l'international) développe son activité en 1998 sur Rennes, qui regroupe aujourd'hui près de 100 ...

Chargé de Communication H/F

Promoteur Immobilier National recrute en CDI un Chargé de Communication H/F.Au sein d'une équipe de 5 personnes et sous la responsabilité directe de la responsable marketing et communication, vous serez ...

Commentaires

  1. Erwan
    31 janvier 2013 - 21h37

    D’un autre côté, les applications mobiles ont souvent des capacités limitées par rapport à la version web… Je viens à l’instant de bazarder l’appli LinkedIn, inutile, de ma tablette.

  2. Eric
    1 février 2013 - 13h26

    Meme chose pour les applis facebook et twitter, très peu pratiques et ergnomiques sur ma galaxy tab.

  3. Eclairage LED
    1 février 2013 - 15h43

    Il est vrai que pour certains sites, la version mobile est bienvenue car illisible sur phone ou tablette, mais en effet, et c’est dommageable, la version est light.

  4. philippe@ruban led
    1 février 2013 - 17h26

    Comme le dit l’article le panel est restreint et n’est composé que de gros sites. Cela veut peut être dire aussi que les petites boutiques e-commerce en fortes croissances prennent des parts de marché sur les grosses enseignes.

  5. collin
    3 février 2013 - 11h17

    article tres interessant qui va a l encontre de bon nombres d idees…kiss pat

  6. ElleB
    5 février 2013 - 16h42

    Ca n’est pas étonnant !
    Toutefois la 3G a ses limites, et perdu en pleine campagne sans wifi, on ne peut pas toujours obtenir une ergonomie facile pour la visite d’un site !

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar