Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Étude : la majorité de la publicité mobile sera native en 2020

Fabian Ropars, le 15 avril 2016

Facebook possède un large réseau d’applications mobiles sur lesquelles il peut annoncer et distribuer ses publicités : l’audience network. Ce réseau publicitaire permet des formats intéressants, et plus qualitatifs qu’un simple affichage de banners (format encore pire sur mobile que sur desktop). Facebook vient de publier une étude (commandée par son produit Audience Network) afin de montrer l’évolution de la publicité mobile d’ici 2020. Cette étude porte sur 25 pays et montre que l’avenir de la publicité passe par le mobile et les formats natifs. Par publicité native, Facebook entend le contenu natif dans des applications tierces. Il se base sur la définition de l’IAB qui différencie native advertising et content marketing : « la publicité native mobile est un format qui assortit le style de la publicité au site ou à l’app où elle est diffusée, et non pas son contenu. Le native advertising peut être acheté de façon programmatique alors que le marketing de contenu demande un travail éditorial ». Si cette définition reste assez floue, elle permet néanmoins de comprendre ce que l’on entend par publicité native mobile. Et c’est d’ailleurs ce que propose Facebook via son audience network : des publicités adaptées au format mobile des apps et des sites où elles sont distribuées (et ciblées). Voici quelques chiffres de cette étude :

  • En 2020, 75,9% de la publicité en ligne se fera sur mobile pour une valeur de $84,5 milliards.
  • En 2020, 63,2% de la publicité mobile sera native, soit une valeur de 53,4 milliards.
  • Le native advertising dans des apps tierces aura un taux de croissance annuel de 70,7% entre 2015 et 2020.
  • L’Amérique du Nord est la région du monde où ces formats sont les plus utilisés.
  • Les services, les sites d’actualités, et les apps sociales sont ceux et celles qui diffusent le plus de contenus natifs publicitaires.
  • Quelques freins à une adoption encore limitée : faible connaissance de ces formats, limites technologiques pour les diffuser, formats encore pauvres, pas de pricing ou de reporting des résultats universels.
  • Les visiteurs sont plus engagés par les formats natifs que par le display : +20 à 60% d’engagement.

Les principaux chiffre sont compilés dans cette infographie :

audience-network

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’étude complète ici.

Recevez nos meilleurs articles

En vous abonnant, vous acceptez les CGU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *