Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

CD-ROM, E-mail, World Wide Web… Une étude décryptait les usages des PC et d’Internet en 1995

Thomas Coëffé, le 27 octobre 2015

« Certaines activités en ligne sont essentielles ; mais aucune n’est utilisée de façon régulière par les internautes, hormis l’e-mail. Les consommateurs n’achètent pas encore en ligne, mais on pense qu’Internet pourrait changer nos habitudes de consommation ». En octobre 1995, il y a tout juste 20 ans, le Pew Research Center publiait une des premières études de référence sur l’usage d’Internet et des « nouvelles » technologies. Un flashback plutôt sympa qui ne nous rajeunit pas.

Le marché des ordinateurs personnels explose

Premier constat : l’ordinateur est de plus en plus présent dans les habitations. On estime qu’un américain sur 3 utilise régulièrement un PC à la maison, et que chaque jour, 24 millions de personnes utilisent un ordinateur à la maison (pour le travail ou pour les loisirs). Et surprise : les lecteurs CD-ROM sont légion, près d’un ordinateur sur deux est capable de lire les CD-ROM. Une fonctionnalité très appréciée des utilisateurs, considérée comme plus importante que les services en ligne. Il faut dire qu’Internet était encore très peu développé, bien que la progression soit fulgurante : 4 millions d’internautes américains en hiver 1994, avant d’atteindre 12 millions en juin 1995.

ProcessorSlot_large

Un taux d’équipement  important, mais peu d’usage

En 1995, 18 millions de PC étaient équipés d’un modem, permettant de se connecter à Internet. Beaucoup d’entre eux n’avaient pas encore franchit le pas de l’abonnement, mais étaient équipés pour souscrire à une offre Internet. À l’époque, la plupart des modems étaient intégrés sur des machines basés sur Intel Pentium ou Intel 486. L’usage n’était pas encore développé, tout comme l’addiction dont nous parlons beaucoup en 2015 : seuls 32% des internautes considèrent qu’Internet leur manque beaucoup quand il n’y ont pas accès. D’ailleurs, l’accès à Internet n’était pas régulier : seuls 20% des internautes se connectaient à Internet chaque jour.

miss-a-lot

L’e-mail, seul activité en ligne régulière

En octobre 1995, le Pew Research Center a posé cette question : « parmi ces activités, lesquelles pratiquez-vous de manière régulières (au moins 1 à 2 fois par semaine) ? ». Résultats : 12 millions d’américains consultaient régulièrement leurs emails, alors que seuls 5 millions naviguaient régulièrement sur Internet. Il faut dire que le World Wide Web n’avait alors que quelques années.. 53% des internautes recevaient ou envoyaient des e-mails chaque semaine, et 41% des internautes réalisaient des recherches sur Internet dans un but professionnel. À l’époque, seuls 23% des internautes participaient à des discussions sur Internet. 4% des américains accédaient à des informations en ligne, et 87% d’entre eux déclaraient que cette consommation des contenus sur Internet n’avait en rien affecté leurs habitudes de consommation des journaux papier.

2015-10-27 15_28_13

Un vrai progrès pour la communication en entreprise

Alors qu’aujourd’hui, l’e-mail est fustigé de toute part en entreprise, c’était un vrai progrès en 1995. 69% des personnes qui échangeaient des e-mails dans un contexte professionnel déclaraient que cet outil permettait d’améliorer la communication entre les différents échelons hiérarchiques de l’entreprise.

2015-10-27 15_24_20

Craintes pour  la vie privée, pornographie,  amis en ligne…

La plupart des américains voyaient d’un bon œil l’arrivée des ordinateurs et d’Internet dans les foyers. Mais en parallèle, 50% d’entre eux déclaraient que les ordinateurs constituaient un risque très important (20%) ou important (30%) pour la vie privée des utilisateurs. On apprend également qu’environ 1 personne sur 2 souhaite l’interdiction de la pornographie sur Internet (!) et que seulement 23% des internautes, à l’époque ont des amis en ligne qu’ils n’ont jamais rencontré.

pew-1996

N’hésitez pas à consulter la journée type de l’internaute en 1999 pour revivre le quotidien des utilisateurs d’Internet, trois ans après.

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *