60 secondes sur Internet en 2014 : les chiffres clés
60-secondes-internet
La taille idéale des articles de blog et des publications sur les réseaux sociaux
taille-ideale-publication
Identité numérique

Étude Médiamétrie : l’utilisation des réseaux sociaux en France

L’institut Médiamétrie publie régulièrement des études sur les réseaux sociaux en France. Les dernières statistiques sur l’usage de ces outils viennent de sortir : il s’agit de la troisième vague du baromètre annuel des réseaux sociaux. Des chiffres à connaître pour bien cerner les pratiques des internautes français sur ces sites. Et si Facebook domine comme dans la plupart des pays du monde, des particularités viennent enrichir le tableau. Tour d’horizon des usages de 40 millions d’internautes français.

80% des internautes inscrits à un réseau social

Les internautes français ont clairement suivi le virage des réseaux sociaux : aujourd’hui, 80% d’entre eux sont inscrits sur un réseau social, soit 32 millions de personnes. L’an dernier, cette proportion avoisinait les 77% (30 millions). La progression s’accélère, malgré la forte proportion d’inscrits.

Dans la majorité des cas, ces membres sont de vrais utilisateurs actifs : deux tiers d’entre eux visitent un réseau social chaque jour. Le nombre d’utilisateurs actifs quotidiens sur mobile est en forte hausse.

Twitter et Google+ au coude-à-coude

Twitter et Google+ réalisent la bonne opération de l’année. En un an, les deux réseaux sont passés de 15% d’internautes inscrits à 20% (environ 8 millions de membres en France). Une augmentation de 33% en seulement un an ! LinkedIn semble quant à lui remporter le match des réseaux sociaux professionnels, avec ses 5 millions d’inscrits. Pendant ce temps, Instagram fait une entrée remarquée mais peine à rassembler : seul 5% des internautes y sont inscrits. 

Des usages différents sur chaque réseau

À chaque réseau ses pratiques, ses usages, et ses contenus. C’est en tout cas le tendance sur les réseaux sociaux aujourd’hui. Les internautes privilégient :

  • La sphère amicale et familiale pour Facebook : plus de 90% des inscrits sont en contact avec leurs amis. Les amis en ligne et hors ligne ont tendance à se rejoindre. La famille est aussi bien présente, puisque 80% des inscrits sont en contact avec des membres de leur famille.
  • Le suivi de l’actualité et des stars sur Twitter : deux tiers des inscrits suivent l’actualité, les marques et les personnalités sur le site de micro-blogging.
  • L’entretien du réseau professionnel sur LinkedIn et Viadeo : c’est assez logique, puisqu’il s’agit de l’objectif numéro 1 de ces deux réseaux sociaux professionnels.
  • Un peu de tout sur Google+ : la surcouche sociale de Google rassemble de nombreux usages. Les internautes sont surtout en relation avec leur famille et leurs amis, comme sur Facebook, privilégie le suivi de personnalités et de marques, comme sur Twitter, et apprécient le partage de connaissances ciblées, notamment via les communautés.

Sur Facebook, Google+ et Twitter, les utilisateurs suivent une marque de plus qu’en 2012. La mode, les cosmétiques, l’alimentaire et les boissons sont les secteurs plébiscités sur ces réseaux. Et ça marche : 20% des internautes qui aiment ou suivent une marque déclarent consommer davantage leurs produits grâce à l’information partagée sur les réseaux sociaux.

Crédits photo : social media France via Shutterstock

Commentaires

  1. Lola
    25 juin 2013 - 10h07

    J’ajouterais un sacré bémol à votre analyse de Google+ : la création d’un compte est désormais obligatoire dès lors que l’on possède une adresse Gmail, et la plupart des utilisateurs inscrits ne savent même pas à quoi leur servent ce réseau social. Quelle est réellement la part des utilisateurs actifs sur Google+ ? Le mystère reste entier.
    De même lorsqu’on regarde l’utilisation de la plateforme par les marques : très peu développent des contenus intéressants, dépassant la simple vitrine / présence prétendument obligatoire.
    Mettre sur le même plan Twitter et Google+ me semble être une facilité qui élude toute une dimension de l’usage réel de ces réseaux.

  2. Coco
    26 juin 2013 - 9h10

    Merci pour ton analyse Lola, ça me semblait effectivement très étrange que Google+ ait autant d’inscrits que Twitter…

  3. Adrien
    26 juin 2013 - 11h33

    Je suis assez d’accord avec Lola dans son analyse. On ne sait pas vraiment à quoi correspond ces utilisateurs de Google+. En plus, j’ai lu récemment que les utilisateurs passaient en moyenne beaucoup moins de temps sur Google+ que sur Twitter alors que, à mon avis, ça devrait être l’inverse si les utilisateurs de Google+ étaient vraiment actifs.
    Personnellement, je pense qu’Instagram et Twitter vont continuer à croître mais j’ai eu léger doute concernant Google+…

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar