Enquête RegionsJob : identité numérique et recherche d’emploi
identite-numerique-recherche-emploi
Quiz : maîtrisez-vous vraiment votre identité numérique ?
identite-numerique
Identité numérique

Enquête RegionsJob : les liens entre recrutement et médias sociaux

Notre grande enquête sur l’emploi et le recrutement en est déjà à son quatrième épisode. Après nous être intéressé à la recherche d’emploi vue par les candidats, au recrutement vu par les professionnels RH et à l’entreprise idéale, nous nous intéressons cette fois au lien qu’entretiennent les recruteurs et les réseaux sociaux. Notre intérêt pour ce sujet ne date pas d’hier. Dès 2010, nous avions réalisé une enquête pour savoir si ces derniers, annoncés par certains comme une révolution, impactaient réellement les services RH. Quatre ans après, et alors que le rôle des réseaux sociaux est à son paroxysme dans notre vie quotidienne, force est de constater que leur intégration dans les processus de recrutement reste très légère.

L’évolution constatée ces dernières années dans les réponses à nos questions montrent que les usages restent timides, et surtout que les types d’utilisation des réseaux sociaux évoluent assez peu. Autant ils jouent un rôle important dans nos interactions personnelles, autant leur côté professionnel peine à se développer. Certes, ils sont présents, mais jouent un rôle secondaire pour les RH et souvent non lié directement au recrutement en lui-même. Voici les résultats de notre enquête, menée du 17 juin au 21 juillet 2013 auprès de 354 professionnels RH.

S’informer pour améliorer ses pratiques

Le web permet à tous de s’informer sur son secteur d’activité et sur son métier de manière beaucoup plus simple qu’avant. Il est donc logique que cela soit la même chose quand on aborde le recrutement. Dans ce domaine, on fait toutefois plus confiance aux sites emploi et RH (86% les consultent pour s’informer) qu’aux réseaux sociaux, qui ont 44% d’adeptes. La presse magazine spécialisée (49%) et les collègues (45%) sont également des vecteurs forts d’information.

informer

Communiquer sur son entreprise

A l’heure où l’on parle beaucoup de marque employeur, la communication RH est une problématique importante pour les entreprises. Faire connaître ses besoins en recrutement, communiquer sur les avantages de sa société, donner envie aux « talents » de rejoindre sa structure… Quels sont les canaux utilisés pour cela ? Les réseaux sociaux sont très présents dans ce domaine, que ce soit sur les réseaux professionnels (45% des RH y sont présents pour communiquer), sur une page Facebook (26%) ou via un compte Twitter (16%). Mais encore une fois, ce sont les sites emploi qui sont les plus populaires, avec 78% d’utilisateurs. Les actions offlines se portent également bien, puisque c’est la présence aux salons et aux forums de recrutement qui arrive en seconde position.

outils

L’identité numérique influence fortement le recrutement

C’est probablement le domaine où les réseaux sociaux ont le plus fait évoluer le recrutement. Les traces se rapportant aux candidats qui postulent sont de plus en plus nombreuses en ligne. Et les recruteurs utilisent forcément ces informations. Ils sont d’ailleurs un sur deux à se renseigner en ligne sur les candidats ayant postulé dans leur entreprise. Et cela joue souvent en bien (31%) ou en mal (35%) sur leur candidature. Les traces les plus positives sont les recommandations de relations professionnelles, celles qui sont le plus mal perçues sont les informations contradictoires avec le CV.

identité nuémrique

Un recrutement sur les réseaux sociaux peu efficace

Le dernier aspect sur lequel nous nous sommes penchés dans cette enquête est la recrutement direct sur les réseaux sociaux. les recruteurs utilisent-ils ces outils pour aller chercher directement des candidats ? Si un sur deux les utilise, ils ne sont que 4% à trouver leur efficacité excellente. Ils y passent d’ailleurs peu de temps (50% y passe une heure ou moins chaque semaine) et ont peu de résultats. Seuls 32% ont déjà finalisé un recrutement via un réseau social. Et quand c’est le cas, moins de 3 recrutement sont concernés dans l’année (63% des cas), et cela représente généralement moins de 10% des recrutements totaux (48% des cas).

recrutement

Voici notre enquête complète :

Ne ratez pas non plus l’épisode précédent de notre enquête sur l’entreprise idéale !

Commentaires

  1. Jean-Paul GREGOIRE
    12 février 2014 - 13h05

    à mon avis, la meilleure méthode de recrutement est de consulter et d’analyser les CV sur les sites spécialisés et d’avoir un entretien direct par téléphone avec les personnes sélectionnées pour un poste proposé. En cas d’échanges favorables, il faut dans ce cas organiser une conversation téléphonique à 3, recruteur, client et candidat et après, le client, c’est à dire le Représentant désigné de l’Entreprise utilisatrice décide au final. Ce moyen de recrutement en CDIC a bien fonctionné dans mon cas pour le « senior » que je suis.

  2. carole roussel
    13 février 2014 - 10h20

    je viens de consulter votre enquête qui est instructive.Personnellement;je n’aime pas trop les réseaux sociaux qui livrent votre vie privée au premier venu.Je n’ai rien à cacher ,cependant ,je préfère faire connaissance avec des personnes que j’ai choisies.Les blogs et autres pages électroniques ne m’attirent pas ,mis à part pour être informée occasionnellement comme sur le votre.Cordialement

  3. Pyt
    13 février 2014 - 12h45

    18% des recruteurs considèrent donc que ne pas afficher sa vie privée est un frein au recrutement ??? Est-ce compatible avec les lois sur la non discrimination à l’embauche?

  4. joseph -tshibambe
    14 février 2014 - 12h45

    vos recherches . sont plus qu²en encourageant mais ; occasionner le conférence colle avec le postulant et le recruteurs s² avers indispensable .pour rejoindre l²idee de mr jean paul .

  5. MARTIN
    16 février 2014 - 7h45

    Bonjour,

    Comme déjà écrit par Jean-Paul GREGOIRE, les réseaux sociaux ne remplacent pas tout.
    Ils complètent les approches « traditionnelles » des recruteurs et des candidats.
    Et en finalité, le service demandeur au sein de l’entreprise a également son influence.

    Il n’y a pas de recette miracle.
    Mes trois derniers recrutements ont été initiés par une démarche sur des réseaux sociaux et j’épaule des relations à leur « bonne utilisation ».
    J’entends par réseaux sociaux, ceux qui permettent de mettre en relations des personnes prêtes à épauler les autres dans une démarche professionnelle.
    Le coté purement « ludique » n’étant pas de circonstance.

    Bien cordialement,

  6. Louis
    16 février 2014 - 11h42

    Très intéressant. Je travaille avec un public de demandeurs d’emploi. Beaucoup refusent de croire à l’impact des informations véhiculées sur les réseaux sociaux.

  7. COURREGES Didier
    17 février 2014 - 9h54

    Bonjour,
    Bonne approche du sujet et bonnes remarques.
    Bon courage pour la suite !

  8. SUEUR MARC
    17 février 2014 - 16h20

    Avec mes 49 ans et parfaitement formé dans mon métier, je suis consterné de lire et d’entendre que l’on doit avoir des recommandations comme à l’école, que l’on doive plaire en tant qu’être humain devient de la discrimination totale.
    L’on peut ne pas plaire et être un excellent professionnel car cela fait plus de 30 ans que je travaille, j’ai eu une excellente éducation, suis respectueux avec mes employeurs et mes collègues, respecte mes outils de travail, ne triche pas sur mon curriculum vitae et pourtant cela fait 6 mois que je ne travaille alors que mes formations sont à jour et que je réussis toutes les formations que j’entreprends pour rester au top de mon métier de conducteur routier.
    Il reste que les recruteurs ont le choix dans les candidats, que le téléphone est rédhibitoire pour moi qui aime m’exprimer les yeux dans les yeux, et que souvent ils se trompent car il recrutent plus des beaux parleurs que de bons employés.
    AVIS AUX RECRUTEURS AMATEURS QUI LIRONT CE COMMENTAIRE CAR JE SUIS TRES MOTIVE MAIS EN COLERE DE ME DEMENER AUTANT SANS RESULTATS.
    Merci beaucoup
    Cordialement
    Marc SUEUR

  9. RUZZANTE Christine
    17 février 2014 - 20h19

    Bonjour,

    Merci à vous pour cette enquête enrichissante.
    Il est intéressant de voir qu’une entreprise pour communiquer sur ses recrutements utilise en premier lieu un site d’emploi et en second lieu les salons et les forums de recrutement.

    Une analyse d’un CV sur un site spécialisé et la présence d’un candidat sur des réseaux sociaux afin de mettre en valeur son parcours professionnel et d’échanger : toutes ces actions me semblent positives.

    Dans un deuxième temps, prendre contact par téléphone avec un candidat me paraît être également une approche intéressante pour chacun des deux interlocuteurs.

    Je souhaiterais souligner le fait qu’une personne en recherche d’emploi se retrouve soudainement isolée, face à elle même, a passé beaucoup de temps sur des sites d’emplois et à candidater devant l’écran de son ordinateur alors qu’auparavant cette dernière était active et pouvait chaque jour être amenée à rencontrer et à côtoyer beaucoup d’interlocuteurs.

    Il est donc important et primordial selon moi de continuer à :

    ÉCHANGER,
    PARTAGER,
    COMMUNIQUER,
    S’INFORMER.

    Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar