Décryptage : Femmes & Numérique, où en sommes-nous ?

On dit parfois que le numérique est un secteur plus paritaire que les autres. Mais qu’en est-il exactement ? Que disent les chiffres, les études sur le sujet, et quelles actions sont mises en place pour promouvoir la parité sur le secteur du numérique ? Pour le savoir, nous sommes allés à la rencontre d’Audrey Abitan, chargée de mission égalité FH pour Social Builder. Le cabinet associatif organise notamment le Forum Jeunes Femmes & Numérique le 17 avril prochain à Paris.

Pouvez-vous présenter Social Builder et vos missions ?

social-builderSocial Builder est un cabinet associatif crée en 2011 qui a pour mission de faire progresser la mixité hommes-femmes et l’égalité professionnelle dans les sphères de décision, notamment dans le secteur du numérique. Nous avons 3 grands pôles d’actions. Le développement de projets innovants en faveur de l’entrepreneuriat féminin et de la mixité hommes-femmes, la formation aux stéréotypes de genre et au leadership des jeunes professionnel-le-s, l’animation de réseaux et d’actions de sensibilisation à nos sujets. Notre approche systémique et sectorielle des enjeux de mixité hommes-femmes nous permet d’accompagner diverses organisations, publiques et privées dans la féminisation de leurs effectifs, mais aussi de conseiller/former des jeunes femmes selon le secteur professionnel dans lequel elles évoluent ou souhaitent évoluer.

Le numérique serait un modèle de parité vis-à-vis des autres secteurs. Êtes-vous d’accord sur ce point ?

Le numérique est un secteur à la recherche de nombreux talents et ouvert à la parité. Il y a eu près de 35 000 embauches dans le secteur en 2014, et 90% des entreprises du secteur se disent ouvertes et engagées à favoriser l’égalité FH, ce qui est très encourageant. Mais non, il n’est pas encore « un modèle de parité ».

Deux chiffres importants sont à retenir : seulement 28% de femmes travaillent dans le secteur, toutes fonctions confondues, et elles ne sont à la tête que de 8% des entreprises innovantes. Nous sommes encore loin de la parité. Or, la révolution numérique bouleverse le marché de l’emploi. Selon le think tank Bruegel, d’ici 15 ans près de la moitié des métiers existants vont disparaître ou être profondément remaniés par la transformation numérique qui s’opère dans toute l’économie actuelle. Il est donc très clair que, si l’on n’amène pas les jeunes femmes à prendre elles-aussi, et maintenant, le virage numérique, le risque est grand de voir le « gender gap » se creuser !

L’écosystème prend peu à peu conscience de l’opportunité que représente le numérique pour les femmes, et inversement. C’est donc engageant. Mais l’enjeu central pour nous – organismes publics, privés, et acteurs de la société civile – est de dépasser les simples constats chiffrés et engager des mesures concrètes si l’on souhaite que le numérique soit un modèle de parité.

Quels types d’inégalités observe-t-on dans le numérique ?

Des  écarts de rémunérations existent dans le secteur de l’informatique comme partout ailleurs, mais ils sont moins importants que dans les autres secteurs : 5,5% d’écart salarial au détriment des femmes, contre 8,5% chez les cadres, et 24% dans la population générale.

Les perspectives professionnelles offertes par les filières du numérique sont variées, permettent d’accéder à des postes à responsabilités assez rapidement  surtout en environnement « start-up », et nécessitent une multitude de compétences, techniques ou non, dont les femmes – comme les hommes – peuvent se prévaloir. Il est important de souligner que le numérique n’est pas uniquement en attente de profils ingénieurs.

Aujourd’hui, nous constatons que les femmes du secteur sont majoritairement présentes dans des fonctions RH, communication, marketing. Elles sont seulement 20% aux postes d’ingénieur-e-s et 19% sont cadres dirigeants. Ces chiffres révèlent finalement, non pas une réelle difficulté d’accès à certains postes, mais un manque d’appétence pour les métiers du numérique. Le secteur est toujours empreint de l’image du geek, un jeune homme plutôt doué en mathématiques et en sciences, « gamer », asocial, fan de science fiction, dans laquelle les femmes ne se reconnaissent pas. Cela joue négativement sur l’envie des jeunes filles/femmes de se diriger vers les filières de formations correspondantes, et cela ne les incite pas à mieux connaître les opportunités offertes par ce secteur d’avenir.

Les inégalités s’amenuisent-elles ? Si oui, grâce à quels types d’actions ?

Oui, les écarts salariaux s’amenuisent et le pourcentage de femmes promues au sein des entreprises du secteur semble évoluer positivement (voir les études Mutationnelles et Syntec Numérique).

Les actions menées par les entreprises, associations et institutions tournent beaucoup autour d’événements de sensibilisation à la question de la mixité et de l’égalité dans le secteur, de rencontres avec des rôles modèles, de mise en réseaux de femmes.

Les initiatives des réseaux tels que Cyberelles, Duchess France, Girls in Tech, Girlz in web, sont très intéressantes car elles permettent aux jeunes femmes de se connecter, de se mettre en visibilité et de promouvoir leurs expertises, y compris auprès des plus jeunes. Il existe aussi des réseaux féminins ou mixtes au sein des entreprises qui sont de véritables appuis aux carrières des femmes.

De façon générale, un grand nombre d’initiatives autour de la sensibilisation de publics jeunes sont mises en place mais leurs effets ne se feront sentir que sur le moyen/long terme. C’est pourquoi Social Builder a choisi d’accompagner un public de jeunes femmes souvent très diplômées, plus ou moins expérimentées, à saisir de nouvelles opportunités numériques. Les acteurs de la formation continue ont alors un rôle central à jouer afin qu’elles s’adaptent à l’évolution du marché de l’emploi, et développent les compétences nécessaires à la réalisation de leurs ambitions.

Etincelle-goodConcrètement nous travaillons sur plusieurs axes. Nous avons lancé cette année le programme « Etincelles » en partenariat avec la Préfecture d’Ile-de-France, la Commission Femmes du Numérique du Syntec Numérique et Pôle Emploi. Ce programme s’adresse  à des jeunes femmes diplômées du supérieur, résidant pour la plupart en quartier prioritaire, qui souhaitent intégrer le secteur mais n’ont parfois pas tous les codes et réseaux pour le faire. Un accompagnement sur plusieurs mois, incluant mentorat, rencontres entreprises et sessions de co-développement organisés pour les y aider. Nous sommes aussi les fondatrices du Forum Jeunes Femmes & Numérique – une rencontre annuelle unique dédiée à la carrière des talents féminins dans le numérique.

Enfin, de plus en plus d’entreprises se placent à nos côtés pour attirer les talents féminins vers leurs métiers, montrer leur engagement en faveur de la mixité et faire évoluer l’image « masculine » du secteur et de ses métiers.  Par exemple, GDF Suez, EDF, Gfi Informatique, Crédit Mutuel Arkea et Eurogroup Consulting, sont partenaires et acteurs du Forum Jeunes Femmes & Numérique puisqu’ils seront présents pour recruter et/ou mentorer des jeunes femmes.

Vous organisez le Forum Jeunes Femmes & Numérique le 17 avril prochain. Quels sont les objectifs du forum et quels seront les intervenants présents ?

L’objectif du Forum Jeunes Femmes & Numérique est de dépasser le seul constat de non-mixité. Nous répondons au besoin de (nouvelles) compétences du secteur en accompagnant l’évolution des jeunes femmes dans le numérique. Nous allons ainsi réunir 200 professionnel-le-s et 600 jeunes femmes afin que ces dernières développent une vision 360° des enjeux et opportunités clés du digital.

Cette journée sera rythmée par des conférences et ateliers sur lesquels nous recevrons de nombreux-ses expert-e-s, comme Stéphane Distinguin, Marie Ekeland, Jean-François Gaudy, Céline Lazorthes, ainsi que nos 3 ambassadrices : Yseulys Costes, Mercedes Erra, et Françoise Gri. Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au Numérique, sera également présente sur notre conférence d’ouverture.

forum-jeunes-femmes-numérique

Nous avons également un espace forum sur lequel entreprises/écoles/réseaux partenaires délivreront  des conseils aux jeunes femmes et/ou recruteront. Sans oublier notre espace Startup Lab dédié à l’entrepreneuriat innovant féminin.

L’important pour nous est d’offrir une programmation riche mais aussi de faciliter les moments de rencontres/networking pour qu’un maximum de connexions se crée. Si je dois donner un conseil aux (futures) participantes : n’oubliez pas vos cartes de visites/CV pour profiter pleinement de cette journée dédiée à votre carrière dans le digital.

Plus de détails & programme sur jeunesfemmesetnumerique.com & sur twitter : #ForumJFNum.

decryptages

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet Monétisation H/F

Cdiscount, qui sommes-nous ? Pionnier du e-commerce en France, nous n'avons eu de cesse d'évoluer pour nous adapter et anticiper les besoins et aspirations des consommateurs. En nous engageant à démocratiser ...

Concepteur Développeur C# Dot Net H/F

APSIDE, 1ère ESN indépendante de France (+2000 salariés sur + 20 agences en France et à l'international) développe son activité en 1998 sur Rennes, qui regroupe aujourd'hui près de 100 ...

Chargé de Communication H/F

Promoteur Immobilier National recrute en CDI un Chargé de Communication H/F.Au sein d'une équipe de 5 personnes et sous la responsabilité directe de la responsable marketing et communication, vous serez ...

Commentaires

  1. Elisabeth
    31 mars 2015 - 18h32

    La parité dans le milieu professionnel ne passe pas tant par le changement de métier que par l’attention portée à éviter tout stéréotype de genre. Si les comportements et les réflexes restent les mêmes il y a peu de chance que les situations évoluent. Les métiers du numérique sont nouveaux, les clichés sont encore peu ancrés, ce forum est une excellente idée pour ancrer des réflexes plus sains pour tout le monde et plus rentables pour l’entreprise.
    Nous y serons avec plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar