Quiz : maîtrisez-vous vraiment votre identité numérique ?
identite-numerique
Quand Google fait dans l’offre d’emploi originale
doge-job
Identité numérique

5 étapes pour faire le point sur sa présence en ligne

C’est un sujet que nous abordons régulièrement sur ce blog. Comment travailler son identité numérique ? Autrement dit, comment maitriser ce qui se dit sur nous en ligne et donc l’impression que les personnes pourront se faire sur nous ? Il est bien sûr impossible de le faire entièrement. Pour commencer, parce que les données qui la composent sont multiples. Une identité n’est pas un tout uniforme, elle se compose de fragments venus d’univers différents (pro, passions, activités, musique, …). On n’accède pas à tous en même temps (seulement à un aperçu) et la perception change en fonction de la personne qui regarde. Et les occasions de laisser ces fameuses traces sont de plus en plus nombreuses ! Ce n’est pas une raison pour ne pas nous occuper des informations nous concernant qui sont visibles. Parce qu’il faut bien commencer quelque part, voici un petit guide pour faire vos premiers pas dans la gestion de votre identité numérique.

Vérifier ce qui se dit sur vous

C’est forcément par là qu’il faut commencer : quels sont les éléments vous concernant qui sont déjà en ligne ? Plusieurs moyens vous permettront de le savoir. Une recherche sur Google (voire sur Bing ou Yahoo pour compléter) vous donnera des premiers éléments de réponse. Ne vous limitez bien sûr pas à la première page, même si c’est la plus importante. La plupart des gens s’y arrêteront, mais pas tous. Suivant l’intensité de vos actions en ligne, le nombre de résultats vous concernant vraiment peut grandement varier. De quelques-uns à plusieurs dizaines ou centaines.

Mais ce n’est pas tout ! Un petit tour sur Google Images ou sur Google Blogsearch permettra de compléter votre liste. Et d’autres types seront vos alliés : les moteurs de recherche de personne. Parfois décriés, ces derniers ne récoltent pourtant que des données publiques. Autrement dit, des informations déjà existantes ailleurs. Passer par YouSeeMii ou Yatedo pourra donc vous permettre de trouver différentes pages qui vous concernent mais qui ne remontent pas directement sur les moteurs, que ce soit sur les réseaux sociaux, les forums ou encore divers documents. Un bon moyen de compléter votre récolte.

Faire du ménage

Vous voilà désormais avec un certain nombre de résultats. A vous de les classer en fonction de vos attentes : ceux qui vous conviennent, ceux qui sont incomplets/pas à jour et ceux qui ne sont pas pertinents ou pire, qui vous gênent. Si certains pages (souvent des profils) sont incomplets ou dépassés, allez donc les remettre à jour ou les supprimer. C’est valable pour tous les espaces où vous avez la main (blog, comptes sociaux, forums…). Ces profils ne sont en effet plus forcément utiles, les conserver n’est pas toujours obligatoire. Certains sites permettent de désindexer ces pages des moteurs de recherche, cela peut être une solution si vous souhaitez les garder de côté.

Pour les résultats qui ne vous conviennent pas mais sur lesquels vous n’avez aucun droit d’accès (commentaires laissés ici ou là, interviews, citations…), vous devrez contacter l’administrateur du site en question pour lui demander de modifier le contenu incriminé. Si vous n’obtenez aucun résultat (ou si un contenu est diffamant et que son auteur refuse de de le supprimer), vous pouvez toujours saisir la CNIL ou déposer une plainte. Cela sera l’objet d’un futur article sur le blog.

Créer des comptes à son image

Une fois le ménage fait, il vous reste à vous demander si ce qu’il reste vous correspond bien. Est-ce complet par rapport à l’image que vous souhaitez projeter ? Tout dépend de votre but. Le plus courant est l’employabilité et la gestion de sa carrière. Mais ce n’est pas le seul, et parfois vos passions ou votre expertise sur un sujet précis ont une grande importance. A vous de faire le point sur ce que vous souhaitez voir apparaitre en ligne.

 

Si ce qu’il reste n’est pas suffisant, vous pourrez toujours créer de nouveaux espaces. Profils divers, participations à des communautés ciblées, blog pro ou perso… Vous n’avez que l’embarras du choix, les possibilités de prendre la parole étant de plus en plus nombreuses. Il vous faudra simplement être pro-actif et prendre le temps de constituer cette présence de manière pertinente sans jamais perdre de vue votre objectif premier. Ces résultats grimperont rapidement dans les premiers résultats si vous prenez soin de mettre des liens entre ces différents espaces.

 

Adapter ses actions

Une fois votre présence constituée, il convient d’avoir les bons réflexes. Cela sous-entend de ne pas remettre en ligne des traces que vous ne souhaitez pas voir apparaitre. Optez pour l’utilisation de pseudos sur certains sites ou forums peut être une bonne idée. Mais de manière générale, agissez simplement en ligne comme vous le feriez dans la vraie vie. En étant respectueux et en ne disant pas des choses que vous pourriez regretter !

 

Vous pouvez également influer sur ce que les personnes trouveront sur vous en prenant les devants. Pourquoi ne pas ajouter un aliaz sur votre carte de visite ou dans votre signature mail par exemple ? C’est un bon moyen de devancer les recherches en présentant directement les espaces qui vous tiennent à cœur sous forme d’une carte de visite en ligne. Idéal pour construire et concrétiser précisément la présence que l’on souhaite.

 

Mettre en place des alertes

Une fois le ménage fait, des comptes ouverts qui correspondent à ce que vous voulez montrer, comment être sûr que tout ne va pas évoluer ? Le plus simple est encore de mettre en place une veille. Nous vous avions déjà présenté 3 outils pour savoir qui parle de nous sur le web. Libre à vous d’en choisir un et de recevoir des notifications à chaque fois que votre nom apparait sur une page. Le plus simple à utiliser, qui plus est entièrement gratuit, reste Google Alertes. Quelques secondes vous suffiront pour recevoir chaque jour ou chaque semaine un récapitulatif des sites trouvés par Google ayant mentionné votre nom. Simple et pratique !

Travailler son identité numérique n’est pas forcément très long, il faut juste le faire régulièrement et dans la durée. Et comme partout, avoir le réflexe de ne pas faire (et dire) des choses que l’on pourrait regretter. A vous de jouer !

Crédit image : Online Reputation par Shutterstock

Crédit image : Update Profile via Shutterstock

Commentaires

  1. Michal Benedick
    19 février 2013 - 15h10

    Merci pour cet article, c’est une bonne synthèse !
    Je conseillerais d’ajouter des alertes avec des fautes d’orthographe dans le nom ou des fautes de frappes. (Surtout quand on a un nom aussi peu commun que le mien ;-))

  2. Geoffrey Bressan
    20 février 2013 - 6h25

    Construire et gérer son identité numérique est devenu une tâche non négligeable pour les chercheurs d’emploi à l’heure actuelle. Bon nombre d’employeurs vont avoir le réflexe (légitime) de faire une rapide recherche Google pour recouper les informations qui se trouvent sur le CV qui a atterri sur leur bureau. Saisissez cette occasion pour renforcer votre image, notamment concernant vos hobbies :

    -Vous êtes passionné par la photographie ? Pensez à publier vos plus beaux clichés sur votre compte Picasa ou Flickr
    - Vous êtes mordu de littérature contemporaine ? Faites-vous un compte Goodreads et rédigez quelques critiques sur vos livres favoris

    Souvent, ce sont ces détails insignifiants qui feront que votre candidature se trouvera en haut de la pile. Les fragments d’identité numérique que l’on laisse sur les réseaux sociaux et autres sites est une lame à double tranchant mais peut devenir un formidable atout… Si on en perçoit les avantages !

  3. ElleB
    20 février 2013 - 7h55

    Merci pour l’article : je suis d’accord, ne pas oublier les fautes d’orthographe !
    Cependant je trouve que Google alerte manque un peu d’efficacité : moi j’utilise l’extension Mention de Chrome, et ça marche vachement mieux ( je vous m’a recommande ! )

1 commentaire supplémentaire

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar