Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Les 10 changements qu’on aimerait faire sur Twitter

Fabian Ropars, le 22 septembre 2016

Chaque jour Twitter nous permet d’assurer notre veille, de suivre le partage de nos articles, de créer et fédérer une communauté engagée… Que ce soit comme média via Le Blog du Modérateur ou comme marques avec RegionsJob ou Cadreo le service a une place importante dans notre visibilité web. C’est aussi une plateforme publicitaire intéressante qui nous permet d’atteindre certains objectifs.

Mais à mesure que nous utilisons le service on ne peut s’empêcher de constater des imperfections intrinsèques. Certaines fonctionnalités manquent cruellement et on se demande vraiment comment en presque 10 ans elles n’ont pas été mises en production. Alors certes ce n’est pas notre produit et nous avons volontairement adhéré aux CGU, mais en tant qu’utilisateurs et annonceurs, nous avons fait une petite liste de tout ce que nous aimerions changer.

twitter-erreurs

Des conversations  mieux organisées

Maintes fois modifiées les conversations restent un sacré capharnaüm (pour rester poli). Lorsque la conversation touche plusieurs personnes, il est quasiment impossible de la suivre dans sa totalité. Et comme les « à dérouler » son particulièrement à la mode, il faut parfois s’y reprendre à plusieurs fois pour simplement trouver le 1er tweet posté. On passera sur la présence toujours nécessaire des « @ » censées disparaître dans un futur proche mais toujours bien présents.

Ne plus compter les liens

Twitter annonçait depuis quelques mois la fin des 140 caractères stricto-sensu. Le déploiement a commencé il y a 2 jours, mais cela ne concerne que les photos, GIFs , vidéos et liens de tweets. MAIS PAS LES LIENS. Ce qui est totalement logique.

Une assistance… sur Twitter

assistance-twitter

Twitter explique à raison que le service client à toute sa place sur Twitter. Il est vrai que c’est un canal intéressant et particulièrement maîtrisé pour certaines marques. Il suffit de voir la réactivité des équipes Sosh, Air France ou Buffer pour voir l’intérêt de Twitter dans la relation client. Par contre, impossible de prendre contact avec Twitter sur Twitter. Le compte assistance Twitter n’ayant pas tweeté depuis 190 jours ! Et le process pour avoir des interlocuteurs à Dublin peut aussi s’avérer long et pénible et bien plus compliqué que pour Facebook ou Google.

Arrêter de laisser TweetDeck mourir dans son coin

TweetDeck est un outil qui permet de profiter de toute la puissance de Twitter particulièrement utile pour les professionnels. Et au lieu de développer cet outil racheté en 2011, Twitter a quasiment arrêté de le mettre à jour. Du coup : impossible de voter à un sondage ou d’afficher directement les cards sur un outil pourtant développé par Twitter.

Pouvoir  gérer des comptes publicitaires avec son  compte personnel

Edit : Il existe une marche à suivre pour gérer un compte publicitaire depuis son compte personnel. Connectez-vous sur votre compte marque, allez sur l’interface publicitaire, puis sur « modifier l’accès au compte ». Vous choisissez alors les comptes personnels à qui donner l’accès. Et la magie opère, plus besoin de changer de compte en permanence.

twitter-ads-gestion

Là où Facebook permet de gérer tous ses comptes publicitaires depuis son compte ou depuis la surcouche qu’est le Business Manager, sur Twitter il faut impérativement se loguer avec le compte de sa marque. Pas pratique du tout, surtout quand il faut jongler d’un compte publicitaire à l’autre. Un vrai multi-compte, ou gestion de type page serait tellement plus pratique. Bonus pénibilité : quand on se logue sur un compte publicitaire, TweetDeck se déconnecte et se relogue automatiquement sur ce compte.

Des Twitter Cards plus qualitatives

Les Twitter Cards sont d’après Twitter le format à privilégier pour ses campagnes car elles associent message visuel et espace cliquable. Sur le papier c’est en effet un bon format, mais dans les faits le visuel est beaucoup trop petit et moins impactant qu’une image + lien.

Le retour du compteur de tweets

Mais pourquoi Twitter s’est-il mis un jour en tête de supprimer ce compteur de tweets pourtant si utile ? Il permet notamment pour le lecteur, comme pour le publisher, de jauger la popularité (et donc souvent la qualité) d’un article.

La fin du mass follow, des spams, des listes…

En 2016 on voit toujours des comptes avec 200K following et 200K followers suivre 1000 nouveaux comptes par jour puis les unfollow à la volée. Certains sont même maintenant récompensés d’un joli badge bleu. Quand Facebook fait régulièrement le ménage sur ces pratiques déplorables, Twitter continue à ne pas les interdire. On aimerait aussi voir disparaître l’utilisation dévoyée des listes par des growth hackers peu inspirés. Et si en plus Twitter pouvait mettre fin aux publicités-scams, et au harcèlement, ce serait vraiment parfait. La tâche s’annonce ardue.

Un  vrai ciblage publicitaire sémantique

La comparaison entre les plateformes publicitaires Facebook et Twitter montre rapidement les différences de possibilités de ciblage entre les deux réseaux. Facebook propose un référentiel pertinent et complet. Twitter est beaucoup plus pauvre. On apprécie le ciblage par compte, mais on regrette l’absence d’un vrai ciblage par intérêt. On aimerait aussi pouvoir cibler sur le contenu des tweets utilisateurs, ce qui est en l’état quasiment impossible à mettre en place.

Le déploiement généralisé des Twitter Moments

twitter moments

Pendant les JO, Twitter France faisait la promotion d’un Twitter Moment sur l’événement. Sauf que les Moments ne sont pas déployés en France. Une fois abonné, il était donc impossible de retrouver ce Moment sur son application. Disponibles depuis des mois aux USA et au UK, nous en sommes toujours privés en France.

Voilà une liste non exhaustive, n’hésitez pas à nous partager ce qui vous aimeriez changer sur Twitter en commentaires.

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *