Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

L’acculturation numérique, moteur de la transformation des services communication

Thomas Coëffé, le 28 novembre 2016

Wiztopic et Digiturns publient les résultats d’une étude sur la transformation digitale des services communication. Plus de 500 directeurs, directrices et responsables de la communication ont été interrogés en octobre 2016. Objectif : prendre le pouls de la transformation numérique dans les organisations.

Le plan de digitalisation des responsables communication

Pour mettre en œuvre la transformation digitale dans leur entreprise et leurs services, les directeurs/trices communication ont un plan – du moins, 64% d’entre eux en ont un. 20% des responsables déclarent y travailler, quand 16% n’y songent pas. Il semblerait que dans la plupart des cas, ce soit l’organisation des équipes et non la culture web des salariés qui fasse défaut. 52% des responsables interrogés déclarent que la culture digitale de leur équipe est bonne, 41% en progrès, 5% excellente. Seuls 2% des répondants regrettent le retard de leurs subordonnés sur ce point.

culture-digitale-equipe

En revanche, ils sont 55% à dire « peut mieux faire » vis-à-vis de l’organisation interne, qu’ils jugent peu adaptée au nouveau contexte digital. Ils regrettent que l’organisation tarde à s’adapter, alors que les salariés sont prêts. Enfin, pour 79% des responsables de la communication, la mise en œuvre de cette transformation digitale passe par l’acculturation numérique. La formation des équipes au numérique, la dilution de la digitalisation au sein de chacun des métiers de l’entreprise, est préférée à la constitution d’équipes indépendantes dédiées au digital.

organisation-digitalisation-equipe

Les craintes des responsables communication

L’étude réalisée par Wiztopic et Digiturns fait également un focus sur les craintes des responsables. À la question « quelles sont les principales menaces qui pèsent sur votre avenir », ils mettent en évidence :

  • La perte de maîtrise liée à l’instantanéité des réseaux sociaux
  • La profusion d’information qui rend l’analyse plus compliquée
  • La non-compréhension de la mutation des médias et des nouveaux usages
  • La difficile justification de la performance des budgets
  • La perte de données confidentielles
  • La complaisance et la « plongée dans la routine de l’urgence »

Certains responsables ont également peur d’en savoir moins sur le digital que leur Président qui suivent de près les évolutions technologiques et s’intéressent beaucoup aux nouveaux outils. Mais voyons le bon côté des choses : cette crainte montre que de nombreux dirigeants d’entreprise prennent la mesure des possibilités offertes par le numérique et attendent de leurs cadres qu’ils mettent en œuvre cette digitalisation.

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *