Socl, le réseau social de Microsoft, officiellement lancé

socl-fingersEDIT : En janvier dernier, nous réalisions un test complet de la version bêta de Socl. Vous pouvez désormais vous inscrire directement au réseau social de Microsoft, sans invitation. La bêta a permis à Socl d’évoluer : certains bugs ont disparu, beaucoup sont toujours présents, et de nouvelles fonctionnalités sont apparues. Nous avons donc réactualisé notre test pour correspondre aux changements. Êtes-vous convaincu par le service ?

En juillet dernier, nous entendions parler pour la première fois du projet Tulalip. Géré par Microsoft Research, il est présenté comme un énième réseau social, qui cible surtout les étudiants. Le service en lui même s’appelle Socl (prononcez « Social ») et vient de s’ouvrir au public : d’abord réservé aux universités de Washington, Syracuse, New-York, celui-ci s’est ouvert très doucement aux autres utilisateurs. Vous pouviez vous inscrire sur le site, mais cela ne vous permettait pas d’accéder à cette période de test : vous êtiez simplement placé en liste d’attente. Les inscriptions sont donc désormais ouvertes, voici notre test complet du réseau social de Microsoft.

 

Pendant la phase bêta, les bugs étaient nombreux. Ces petits couacs n’empêchaient pas de tester le service, mais l’utilisation n’était pas optimale. Depuis, certains bugs ont été corrigé, et c’est appréciable. Cependant, il reste du pain sur la planche à Microsoft : se déconnecter du service entraîne toujours une déconnexion automatique de Facebook, il est impossible de supprimer un like, etc.

Au niveau de l’ergonomie, Google Plus et Facebook sont les réseaux qui s’en approchent le plus. Une barre horizontale vous permet de revenir à l’accueil, poster un statut, accéder à votre profil, et gérer votre compte. Les couleurs sont les mêmes que Bing, à savoir un fond blanc épuré, du orange et du gris pour les textes. Une colonne latérale vous permet d’accéder aux principales fonctionnalités du service.

socl-barre

Feed : vos flux, comme sur Google Plus.

Vous pouvez visualisez les flux de tout le monde, ou uniquement des personnes que vous suivez, vos conversations, et vos propres messages. Tous les onglets sont désormais opérationnels. Le flux de l’onglet Everyone est trop rapide pour être vraiment exploitable, le mieux est d’utiliser les autres onglets ou d’effectuer sa propre recherche.

Search : vos recherches, via Bing évidemment

Comme son nom l’indique, vous pouvez ici accéder à vos recherches. C’est une des fonctions principales de l’outil, au sein duquel Bing est très fortement intégré. Vous pouvez rechercher tout type de contenus, ou uniquement sur le web, dans l’actualité, des images, des vidéos, des personnes. Il est également possible de rechercher de l’information au sein de vos flux ou dans vos parties vidéos. Lorsque vous recherchez tout type de contenus, les informations sont d’abord triées par type.

socl-search-blog-du-moderateur

Video parties : un outil de streaming collaboratif

Avec cette fonctionnalité, Microsoft se démarque davantage des autres réseaux. Cet onglet vous permet de visionner à plusieurs une même vidéo. Concrètement, vous créez votre « salle », vous invitez des amis que vous suivez sur Socl. Vous pouvez également poster une invitation sur le réseau ou sur Facebook. Vous recherchez une ou plusieurs vidéo via le champ dédié, vous sélectionnez votre média (via YouTube, Dailymotion…), et le tour est joué. Les participants peuvent discuter pendant qu’ils regardent les vidéos. Vous pouvez quitter la salle et y revenir ensuite pour accéder de nouveau aux vidéos et aux commentaires.

socl-video

A noter que ces salles de streaming collaboratif sont publiques : vous pouvez accéder facilement aux salles de vos amis, mais également en chercher d’autres. Vous pouvez rejoindre celle que vous souhaitez, et avez la main sur la playlist : il est donc possible d’ajouter une vidéo, inviter des amis, ou modifier l’ordre de lecture. Logiquement, seul celui qui a ajouté une vidéo peut la supprimer. Pour le moment, vu que les utilisateurs du réseau sont peu nombreux, tout se passe bien. Il serait cependant intéressant d’inclure des niveaux de confidentialité : limiter l’accès via une invitation, à ses followers…

Lorsque vous quittez une salle de streaming, la vidéo en cours reste disponible sur votre écran, dans un petit encart. Vous pouvez ainsi continuer d’utiliser Socl en profitant du son et de l’image, ou choisir de quitter la salle.

Les profils Socl et le partage de l’information

Un certain nombre d’informations sont indiquées sur votre profil. Par défaut, celui-ci est public, comme la majorité des actions que vous effectuez sur le réseau. Vous pouvez ajouter un statut comme sur Facebook, assorti d’un lien, d’une image, d’une vidéo. Il est également possible de mentionner une personne en ajoutant un @ avant le nom dans le message, ou en commençant à taper son nom tout simplement. A noter que contrairement à Facebook et Twitter, mais comme sur Google Plus, vous pouvez éditer un message après que celui-ci ait été posté.

socl-profil

Sur votre profil, vous ne trouverez pas que des statuts. Une partie de l’activité de l’utilisateur est disponible, comme lorsqu’il créé une salle de streaming par exemple. Mais ce n’est pas tout : par défaut, l’activité de recherche est publique. Tout le monde peut donc savoir quelles ont été vos recherches, et sur quels liens vous avez cliqué, si vous ne changez pas ce paramètre de confidentialité. Pour rendre votre recherche privée, rien de plus simple, un bouton dédié est disponible à côté du champ de recherche. Il ne faut simplement pas l’oublier.

Sur Socl, il est donc possible de suivre l’activité des autres membres, et donc d’être suivi. La terminologie est la même que sur Twitter, on parle de Followers et de Following. Tout ce qui est posté (statut, résultat de recherche, salle de streaming, lien…) peut être « aimé » comme sur Facebook, commenté, et tagué : vous pouvez ainsi classer les informations par thèmes, et les retrouver dans la colonne latérale (les tags sont publics, chacun peut les voir sur les publications et les profils). Contrairement à ce que nous pensions, il n’est toujours pas possible de supprimer un like ou un tag sur un statut (ni d’ailleurs d’y mettre un accent).

Gestion du compte : une interface simple, voire simpliste

Gérer son compte sur Socl, rien de plus facile ! Vous accédez à un panel via la barre horizontale, comme sur la plupart des réseaux sociaux. Mais ici, les paramètres sont très simples, comparés à Facebook par exemple. Un premier onglet vous propose de gérer votre profil (les pseudos sont autorisés). Vous choisissez votre langue de traduction par défaut sur un autre onglet, un troisième vous permet d’effacer entièrement votre historique (liens, photos, tags, likes, video parties…) ou supprimer directement votre compte. Microsoft insiste sur le fait qu’en effaçant votre compte, toutes vos informations sont effectivement supprimées des serveurs. Un clin d’oeil à Facebook ? Dans un quatrième onglet, retrouvez vos paramètres de notification : vous pouvez recevoir (ou non) un email lorsque quelqu’un commente une publication à vous, où vous avez déjà participé, lorsque qu’on vous suit ou que vous êtes mentionné… Rien de plus banal.  Enfin, vous pouvez choisir de définir Socl comme moteur de recherche par défaut : vos recherches tomberont ainsi dans le domaine public, puisque publiées sur votre profil.

Si la gestion du compte Socl est si simple, c’est que le réseau ne souhaite pas s’inscrire en concurrent direct de Facebook ou Google Plus par exemple : impossible donc de retrouver directement la date de naissance de quelqu’un, où son parcours professionnel sur son profil Socl. Cependant, le réseau reste lié à Facebook : pour s’inscrire au service et s’y connecter, vous passez obligatoirement par le module de connexion Facebook ou celui de Windows Live. A noter que se déconnecter du réseau de Microsoft provoque instantanément une déconnexion Facebook, espérons que ce sera vite corrigé.

Globalement avec son réseau social Socl, Microsoft cherche à se spécialiser vis-à-vis de Facebook, tout en se basant dessus pour les connexions. L’outil est davantage adapté à la collaboration en ligne plutôt qu’au déballage de la vie privée. Le réseau devrait donc surtout être utilisé de manière professionnelle ou pour les études (travail en groupe sur un sujet etc.). Pour le moment, l’outil ne semble pas adapté aux marques. Le service n’est pour le moment pas tout à fait stable, et ses intérêts et objectifs ne sont pas des plus clairs. On peut se poser la question de la valeur ajoutée de Socl : sera-elle suffisante pour que l’outil soit massivement utilisé, vis-à-vis des autres services en ligne et des réseaux sociaux plus généralistes ?

Commentaires

  1. greg
    11 janvier 2012 - 16h33

    et bien on va tester cela sous la bénédiction du modérateur :)

  2. marmade
    11 janvier 2012 - 16h33

    Intéressé par une petite invitation s’il en reste une !

    Merci !

  3. Ben
    11 janvier 2012 - 16h34

    Allez, j’espère qu’il n’est pas trop tard pour obtenir son invitation.

    Merci d’avance ;-)

60 commentaires supplémentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar