Facebook : toutes les tailles des images du nouveau Newsfeed et des pages
logo-facebook
Instagram : 7 outils pour les community managers
instagram-logo
Identité numérique

Etude : quelles raisons peuvent pousser à quitter Facebook ?

Les réseaux sociaux présentent régulièrement leurs statistiques d’usage. Une des limites à apporter à ces chiffres est qu’ils se concentrent principalement sur le nombre d’utilisateurs actifs mensuels (MAU). Si cette variable est bien plus pertinente que le nombre de membres inscrits, elle intègre tout de même un certain nombre de limites. L’usage n’est pas mesuré précisément, une seule connexion mensuelle suffit et le ressenti des internautes n’est pas analysé. Une étude de Pew Internet tente cette fois d’aller plus loin, en se basant sur un échantillon de 1 006 adultes vivant aux Etats-Unis.

 Si Facebook reste le réseau social N°1 aux États-Unis et dans le monde, son utilisation n’est évidemment pas linéaire et évolue avec le temps. Certains se lassent ou abandonnent le site. La preuve avec ces chiffres de l’étude :

  • 61% des utilisateurs actuels déclarent avoir volontairement stoppé leur usage du réseau social pendant une à plusieurs semaines dans le passé.
  • 20% des adultes n’utilisant pas Facebook sont d’anciens membres actifs : ils ont préféré quitter le réseau social après l’avoir utilisé pendant un certain laps de temps.
  • Dans le même temps, seulement 8% des non-membres envisagent de s’inscrire sur Facebook.

L’institut s’est intéressé aux raisons qui ont poussé les internautes à se désintéresser du réseau social pendant une à plusieurs semaines. Si aucune tendance se dégage réellement, les raisons principales sont les suivantes :

  • 21% – Un manque de temps
  • 10% – Le site ne les intéressait pas
  • 10% – Un usage considéré comme étant une perte de temps
  • 9% – Trop de drames, de négativité, de conflits, de rumeurs…
  • 8% – On y passe trop de temps
  • 8% – Utilisation sporadique du réseau
  • 8% – Un départ en vacances
  • 7% – Ils s’en sont lassés

Malgré ces constats, assez peu d’utilisateurs décident de supprimer leur compte Facebook (seuls 8% des interrogés ont quitté le réseau social définitivement ). Les hommes semblent davantage lassés que les femmes par le réseau social de Mark Zuckerberg. Seuls 7% d’entre eux (contre 16% d’entre elles) indiquent que Facebook est devenu plus important à leurs yeux l’an passé. Ils ne sont que 9% à avoir augmenté leur utilisation du réseau cette année.

La tendance n’est pas forcément positive pour le réseau social. Si la majorité des membres ne pensent pas modifier leurs habitudes, très peu d’utilisateurs comptent davantage utiliser Facebook. Une tendance encore plus marquée chez les jeunes adultes : seuls 1% des 18-29 ans pensent augmenter leur usage du réseau social, quand 38% pensent réduire leur utilisation. Après, entre la parole et les actes…

Retrouvez l'étude complète

Commentaires

  1. Charles
    6 février 2013 - 23h45

    Bonjour c’est vrai de nombreux élément et raison personnelle peuvent pousser à quitter Facebook il y en a beaucoup plus qui pousse a y rester et puis google commence à prendre en compte le nombre de fan..

  2. gavs
    7 février 2013 - 20h44

    Je trouve ça aberrent que dans ces statistiques ne figure pas la protection de la vie privée, c’est la première raison qui me donne envie de quitté les réseaux sociaux…

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar