Paramétrer son compte Facebook pour le Graph Search en 5 étapes

En janvier dernier, Facebook présentait le Graph Search : une refonte complète de son moteur de recherche, basé sur le social graph. Objectif affiché : permettre aux utilisateurs du réseau social d’obtenir des réponses précises à leurs questions, selon les paramètres de confidentialité des contenus partagés. Si les possibilités promises par le Graph Search sont nombreuses, les risques liés la vie privée sont bien réels.

Les craintes liées à l’arrivée du Graph Search sont nombreuses. Pourtant, si vous deviez ne retenir qu’une phrase de cet article, ce serait celle-ci : vos données accessibles via le Graph Search l’ont toujours été, celui-ci ne modifie en rien la confidentialité des données partagées sur Facebook. Seulement, il est désormais plus facile d’obtenir des informations précises sur tel ou tel membre. Bref, si vous n’avez pas vérifié vos paramètres de confidentialité depuis de longues semaines, il est temps.

Étape N°1 : vérifier la visibilité des informations de son profil

Pour commencer, rendez-vous sur votre profil Facebook. Cliquez sur le lien About (À propos) situé sous votre couverture. Vos informations personnelles sont rassemblées : expérience professionnelle, formation, date et lieu de naissance, relation sentimentale, famille… Vos musiques, films, séries TV et livres préférés sont notamment indiqués, tout comme vos mentions J’aime et les lieux visités.

Chaque section dispose d’une fonction Edit, disponible en haut de chaque encart, pour modifier les paramètres de confidentialité. N’hésitez pas à vérifier les informations renseignées et les paramètres de confidentialité associés. Si vous partagez vos coups de cœur cinématographiques avec vos amis, ceux-ci pourront retrouver cette information en cherchant Movies my friends like via le Graph Search.

Étape N°2 : limiter la visibilité des anciennes publications

Les informations de votre profil ne sont pas les seules données disponibles grâce au Graph Search. Vos statuts, photos et liens partagés peuvent ressortir dans les résultats de recherche internes. Pour limiter la visibilité des anciennes publications, il existe deux méthodes :

  • La méthode forte : rapide, efficace, sans fioriture. Rendez-vous dans les paramètres de confidentialité de votre compte pour limiter l’audience des anciennes publications. Vos anciens posts publics ne seront plus visibles que par vos amis sur le réseau.
  • La méthode douce : beaucoup moins rapide, cette méthode a le mérite d’être personnalisée. En clair, vous pouvez modifier la visibilité de tous vos posts, mais vous devez les vérifier un à un. Le mieux est d’examiner son journal grâce à l’historique personnel. N’hésitez pas à employer la méthode forte, puis la méthode douce pour affiner vos paramètres.

Étape N°3 : contrôler les identifications des photos et des statuts

Selon les paramètres de confidentialité de votre compte Facebook, vous pouvez autoriser ou non vos amis à vous identifier sur un statut ou une photo. Il s’agit du contrôle des tags Facebook. Les paramètres d’identification permettent de modifier ces autorisations. Pour supprimer une identification d’une photo ou d’un statut, il suffit d’accéder à l’historique personnel. Via la colonne de droite, choisissez successivement Là où vous êtes identifié(e) puis Publications d’autres personnes pour contrôler les identifications des photos et des statuts.

Le groupe suivant (photos, mentions J’aime, commentaires…) vous permet de contrôler l’affichage de ces éléments sur votre journal et leur confidentialité. N’hésitez pas à y faire un tour, car ces données sont disponibles via le Graph Search. Autrefois, ces informations disparaissaient plus ou moins dans les méandres des profils Facebook. Elles peuvent désormais être récupérées très facilement.

Étape N°4 : entretenir la confidentialité des infos personnelles

Nous y sommes presque. Vos anciennes publications et les informations présentes sur votre profil sont protégées selon les paramètres choisis. Mais à l’avenir, vous devez également penser à la confidentialité des données partagées. Trois principes sont à connaître :

  • La confidentialité par défaut des prochaines publications : vous pouvez choisir la portée de vos posts futurs en cliquant sur ce lien : Qui peut voir mes prochaines publications ? Vous pouvez choisir de partager vos prochains statuts publiquement ou avec vos amis. Il est également possible de créer des listes d’amis et choisir individuellement les membres qui pourront voir nos prochains statuts.
  • La confidentialité individuelle des prochaines publications : Facebook permet donc de définir une règle générale pour la confidentialité des publications partagées. Vous pouvez également modifier au cas par cas la portée de vos posts. Lorsque vous rédigez un nouveau statut, il suffit de cliquer sur la petite flèche, à droite du bouton Publier pour choisir le niveau de confidentialité de la publication : public, amis, personnalisé ou accessible à certaines listes.
  • La confidentialité des statuts sur mobile : sur mobile, tout dépend de la plateforme utilisée. Les versions mobiles du site web Facebook permettent de choisir individuellement la confidentialité des publications partagées et respectent par défaut les choix effectués sur la version web. Rendez-vous dans les paramètres des applications mobiles pour iOS, Android, ou Windows Phone pour modifier la portée de vos publications.

Étape N°5 : vérifier la confidentialité de son compte Facebook

A priori maintenant, vous êtes rodé. Votre profil est paramétré comme vous le souhaitez, tout comme vos publications passées et futures. La dernière étape consiste à vérifier la confidentialité des données présentes sur son compte Facebook. Rendez-vous sur votre profil et cliquez sur la roue dentée, visible en bas à droite de votre couverture. Choisissez ensuite l’option « Aperçu du profil en tant que…« .

Vous allez ensuite découvrir quelles informations sont visibles publiquement sur votre profil. Vous pouvez également choisir de voir votre profil de la même manière qu’une personne particulière. Si vous utilisez les listes Facebook, vous pouvez regarder ce que voient les membres présents au sein des listes. Une bonne manière de contrôler la visibilité de vos informations personnelles.

Vous pouvez également demander à un ami de tester des requêtes précises via le Graph Search pour vérifier l’accessibilité de telle ou telle donnée personnelle.

Comment activer le Graph Search ?

Pour concevoir un moteur de recherche sémantique, les mots sont importants. Facebook s’est donc attelé à mettre au point son Graph Search en langue anglaise pour commencer. À l’heure actuelle, la majorité des comptes anglophones bénéficient du Graph Search. Les versions étrangères devraient suivre en fin d’année voire l’an prochain, notamment la déclinaison française. Les comptes anglophones peuvent donc rechercher des informations vous concernant dès aujourd’hui. Pour activer le Graph Search, vous devez donc changer la langue de votre compte Facebook :

  • Cliquez sur la roue dentée pour afficher le menu (en haut à droite).
  • Choisissez Compte pour accéder aux paramètres de votre compte.
  • Modifiez la langue de votre compte : English US.

Une fois paramétré en anglais, votre compte devrait bénéficier du Graph Search. Quelques jours peuvent cependant s’écouler avant l’arrivée du Graph Search sur votre compte Facebook. Vous remarquerez l’activation de la recherche dans le graphe en vérifiant l’apparence de la barre horizontale située en haut de la page. Si le logo Facebook a disparu, remplacé par un simple F, et que les notifications sont placées à droite du champ de recherche, pas de doute : vous bénéficiez du Graph Search.

Il suffit de cliquer sur le champ de recherche pour utiliser le Graph Search. Plusieurs propositions sont affichées pour commencer, mais n’hésitez pas à formuler vous-même votre requête. Dernière chose : n’oubliez pas de rédiger vos recherches en anglais ! Vous pourrez repasser votre compte en français et formuler vos requêtes dans la langue de Molière quand le Graph Search sera déployé en France.

Pour aller plus loin, je vous conseille de consulter (à nouveau) notre guide pour mieux utiliser Facebook. Des astuces, des conseils et des outils vous permettent d’affiner vos paramètres de confidentialité.

Mieux utiliser Facebook : astuces, conseils et outils pour gérer son identité numérique from RegionsJob

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar