Les 10 pires pratiques des sites Internet

Internet, quelle belle invention. Oui, enfin pas tout le temps… On a tous déjà piqué une colère devant un site. Les raisons peuvent être nombreuses : un design désastreux, des fautes d’orthographe dignes des meilleurs skyblogs, des pop-ups qui arrivent de partout… Chacun a sa petite bête noire, qu’il place au-dessus de tout le reste. Mais il y a tout de même certaines pratiques qui font l’unanimité. Nous en avons sélectionné 11, qui mériterait la mise en place d’amendes virtuelles pour les fautifs. A payer en bitcoins ?

Les vidéos en autoplay

Vous êtes tranquillement en train de faire votre veille du matin quand, au milieu de vos 17 onglets d’ouverts, du son se fait entendre. Mais où ? Il vous faudra quelques minutes pour retrouver la page maudite… Si vous n’êtes pas adepte du casque, cela peut être une bonne occasion de réveiller toute la maison, de se taper l’affiche dans l’open-space ou de devenir fou. Oui, les vidéos en autoplay se sont multipliées en même temps que certaines régies ont commencé à payer par nombre de vidéos vues et que ce chiffre est devenu un des metrics importants pour les reportings. Cela n’en reste pas moins une pratique plus que douteuse. Si on a envie de la lire, un clic ne sera pas une épreuve insurmontable, si ?

L’autorefresh

Tu vois, il y a le bon et le mauvais internaute. Le bon, il vient, et il visite plein de pages. Le mauvais, il vient, et il oublie qu’il a une fenêtre d’ouverte avec ton site. Pas cool pour les stats et le nombre de pages avec publicité servies. C’est pour ça que certains se sont amusés à mettre en place l’autorefresh, qui va rafraîchir votre page automatiquement toutes les x minutes (ou secondes). Parfait quand vous lisez un long article et que la page se met à se recharger…

Les pop-unders

C’est une des pires pratiques du web… A une époque, il y a eu les pop-ups. Ces publicités qui s’ouvraient dans une nouvelle fenêtre, par dessus celle sur laquelle vous étiez. Et c’était déjà très pénible. Mais il y a encore plus fourbe : les pop-unders. Ces derniers viennent se glisser sous votre fenêtre actuelle. Parfait pour ne pas s’en apercevoir. Reste à trouver les plus gros fautifs : ceux qui mettent cette solution en place sur leur site, ou ceux qui paient pour y apparaître…

Le contenu NSFW non indiqué

Le problème de la course à l’audience, c’est que certains mélangent tous types de contenus. Du sérieux, du professionnel, et du beaucoup plus léger pour attirer plus de monde. C’est le cas d’un peu tout le monde, blogueurs comme sites plus établis. Mais quand vous êtes au bureau et que vous surfez sur un article de fond et que vous tombez sur des photos plus hots que feu le téléfilm de la deuxième partie de soirée de M6, cela peut poser problème. Merci pour l’avertissement…

L’interstitiel abusif

L’interstitiel, à petite dose, pourquoi pas… Cela peut permettre de mettre un contenu important bien en avant, ou de proposer des outils de fidélisation aux personnes vraiment intéressées. Mais quand il arrive dès la première seconde d’une visite sur un site, qu’on ne peut pas le fermer avant plusieurs secondes et qu’en plus il présente un intérêt douteux… Un coup à partir d’un site avant même d’avoir vu à quoi il ressemblait.

Les collecteurs de mails

C’est une pratique marketing complètement obsolète. Ou pas, visiblement, puisqu’ils sont encore nombreux à l’utiliser. Vous souhaitez télécharger un livre blanc ou bénéficier d’une information particulière ? Alors merci de laisser votre nom, prénom, mail, téléphone, nom de votre société, de votre poste, pointures, slip ou caleçon, des meilleures et j’en passe. Vous n’avez plus qu’à attendre les multiples relances de la société en question, qui seront sans doute plus rapides que le contenu insipide attendu qui tardera à arriver dans votre boîte mail.

La musique en autoplay

C’est un peu le même principe que les vidéos en autoplay, mais avec un côté encore plus fourbe. Parce que quand on a le bon goût de mettre un morceau de musique en autoplay sur un site ou un blog, écoute généralement des monuments de la chanson comme Daniel Balavoine, Garou ou Lorie. Chacun ses goûts, mais quand on surfe, on a généralement soit envie d’écouter sa propre musique, soit envie de rester au calme…

La page de 700 MO

Optimiser le poids d’une image, mais pour quoi faire ? Elles sont très bien mes photos de 12MO, elles sont en bonne qualité au moins ! Et peu importe s’il y en a 43. Le site mettra juste un peu de temps à s’afficher. Et pas grave si les utilisateurs viennent d’un mobile. On va pas se priver pour ses lecteurs non plus ! Si le poids d’une page web était important pour l’expérience du lecteur, Google aurait quand même donné quelques conseils à ce sujet.

Le sapin de noël de pubs

Il faut bien manger, ma bonne dame. Alors quand on tient un site, il faut bien mettre de la pub. C’est pas faux. Mais quand on a un bandeau dans le header du site, des pop-unders, trois pavés en sidebar, une pub weborama tout droit sortie des années 90 qui glisse depuis la gauche de l’écran, un pavé dans le contenu, une banner au-dessus des commentaires et des liens sponsorisés dans ses textes… Il y a quand même un moment où il faut s’arrêter, non ?

Les sites en flash des années 90

On hésite un peu pour ces derniers. Leur côté désuet les rend attachants, on avait presque oublié, quand on tombe sur l’un d’entre eux, que l’on pouvait encore faire des sites aussi moches. Les papillons en gifs animés, les icônes courriers qui clignotent, les images à paillettes… Finalement, leur côté kitsch était presque artistique.

Commentaires

  1. nom
    26 novembre 2013 - 17h52

    La quasi totalité de la liste peut se résumer en 1 point: afficher de la publicité sur une page web. On pourrait y ajouter l’usage de technologie propriétaire comme le flash, la surveillance des visiteurs et l’envoi de leurs données personnelles automatiquement à google via google analytics.

    L’ironie est c’est de trouver un des points de la liste en action sur ce site même qui nécéssite une adresse email pour poster un commentaire.

    Une bien meilleure liste est consultable en anglais à l’adresse: http://www.webpagesthatsuck.com/biggest-mistakes-in-web-design-1995-2015.html

  2. Frédéric
    26 novembre 2013 - 19h01

    Faire un site en Flash aujourd’hui est une hérésie ! Le HTML 5 et le CSS 3 permettent aujourd’hui de faire des choses merveilleuses sur le plan design (parfois meilleures qu’en Flash), et côté navigation tout le monde est content (qu’il s’agisse d’un iPhone ou d’une tablette Android) … L’expérience utilisateur avant tout !

  3. renaud antunes
    26 novembre 2013 - 21h15

    en même temps, tu coupes les enceintes et tu resteras au calme…..

1 commentaire supplémentaire

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar