Communautés de supporters : l’exemple du Stade Rennais Online

Dans quelques jours, les choses sérieuses commenceront pour l’équipe de France. Certains regarderont l’Euro 2012 à la télévision, d’autres feront le déplacement en Ukraine et en Pologne… A une échelle plus locale, des supporters de football s’investissent aussi dans leurs clubs. Le sport reste un des secteurs où les communautés sont les plus engagées et les plus actives, s’intéresser de près au sujet est intéressant pour quiconque observe les médias sociaux. Rencontre aujourd’hui avec Nils Talibart, qui a créé en 2004 le site Stade Rennais Online, plus important site d’information dédié à son équipe favorite. Il revient avec nous sur ses rapports avec le Stade Rennais, la gestion de l’équipe rédactrice, et l’investissement sur les réseaux sociaux. Merci à lui pour ses réponses !

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Nils Talibart, et j’ai 23 ans. Après une année passée en tant que chargé de webmarketing dans une filiale du groupe Veolia, je retourne en septembre à Grenoble Ecole de Management, où je suis étudiant, pour y effectuer ma dernière année d’études en master spécialisé entrepreneurs. J’effectue également des prestations en référencement et webmarketing en tant que freelance.

Pouvez-vous nous raconter la genèse du site ?

J’ai créé Stade Rennais Online en septembre 2004, à l’âge de 15 ans. C’était une façon de réunir deux passions : une pour le Stade Rennais, que je supporte (dans tous les sens du terme) depuis que je suis tout petit, ainsi que pour la création de sites web, que j’ai apprise en autodidacte lorsque j’étais au collège. Le site, qui s’appelait d’ailleurs alors « Rennes Foot », était sans prétention, hébergé gratuitement chez Free. Puis, face au succès rapide, j’ai pris en mars 2005 un nom de domaine et un hébergement chez OVH. En août 2008, l’association Stade Rennais Online a également été créée.

Vous êtes aujourd’hui le premier site indépendant sur le Stade Rennais. Quand le succès est-il arrivé ? Où en êtes-vous aujourd’hui en termes de trafic ?

Le nombre de visites a augmenté progressivement, et ne cesse encore de progresser d’année en année. Il est donc difficile de dire que le succès est arrivé à un moment précis. Ce qui a changé, peut-être, c’est la reconnaissance médiatique, qui est arrivée il y a seulement quelques années : le regard que portaient sur le site les journalistes qui suivent le Stade Rennais au quotidien a changé. Stade Rennais Online est désormais considéré comme une source d’informations crédible et de qualité. Nous n’avons pas de journalistes, mais nous disposons d’un vrai pouvoir médiatique, eu égard au trafic que nous générons : en 2011, nous avons dépassé les 6 millions de visites sur l’année.

Combien de personnes animent le site ? Quels sont leurs rôles ? Comment les as-tu rencontrées ? Quels sont les statuts des membres ?

Stade Rennais Online, c’est à peu près une dizaine de personnes actives, toutes bénévoles. Le site est alimenté par une demi-douzaine de rédacteurs, qui contribuent de manière plus ou moins importante. Sylvain, notre rédacteur en chef, effectue un boulot énorme au niveau de la rédaction. D’autres rédacteurs ont leur spécialité : l’histoire pour « Rodi », les jeunes pour Boris, la CFA2 pour Steven, etc. Il faut ajouter à ces personnes quatre modérateurs sur le forum, le dessinateur RV, et d’autres contributeurs occasionnels. J’ai rencontré toutes ces personnes par Internet : c’est le Stade Rennais qui nous a réunis.

Comment vous organisez-vous ? Comment recrutez-vous des rédacteurs ? Vous arrive-t-il de vous séparer de rédacteurs ? Pour quelles raisons ?

Au niveau de la rédaction, un planning éditorial est établi au début de chaque semaine, selon le calendrier des matchs, pour programmer les articles tout au long de la semaine et savoir qui rédigera quoi. En général, la veille voire l’avant-veille du match, nous publions un article de notre partenaire Le Mensuel de Rennes qui reprend les propos tenus en conférence de presse à J-2 de la rencontre. Puis, à J-1, il y a un article sur le groupe rennais retenu pour le match. Une fois la rencontre passée, le résumé/feuille de match est mis en ligne, suivi à J+1 des « échos » (statistiques, faits à souligner, réactions). Le reste de la semaine, nous « meublons » par des interviews, des articles historiques sur un joueur ou un match ayant marqué l’histoire du club, ou d’autres sujets selon l’actualité du moment. Enfin, tous les jours, nous publions plusieurs brèves pour couvrir l’actualité quotidienne.

Des rédacteurs ont déjà effectivement quitté le site, le plus souvent par manque de temps pour s’investir. Quant au recrutement, il se fait essentiellement auprès de notre communauté, par des annonces sur le site, le forum et les réseaux sociaux.

Quels rapports entretenez-vous avec le Stade Rennais ? 

Nous n’entretenons absolument aucun rapport avec le Stade Rennais Football Club. Ils nous ont juste contactés une fois, en 2007, pour nous demander de retirer des vidéos de résumés de match publiées sur le site. Depuis, plus rien. C’est peut-être symbolique de la façon dont le Stade Rennais traite ses supporters.

Sur Stade Rennais Online, vous traitez de l’actualité du Stade Rennais, qui est une entreprise. A ce niveau, quelle est votre marge de manœuvre ? Quelles limites vous fixez-vous ?

Nous traitons de tout ce qui touche, de près ou de loin, au Stade Rennais Football Club. Je ne sais pas quelle est la liberté éditoriale d’un journal comme Ouest-France, qui a des intérêts économiques avec le Stade Rennais (une tribune du stade s’appelle ainsi « Tribune Ouest-France »), mais la nôtre est totale : nous sommes indépendants ; tous les contributeurs sont bénévoles et ne tirent aucun revenu du site qui est une association à but non lucratif. Aucun sujet tabou, donc. Les seules limites que nous nous fixons sont des limites de bon sens : respect de la vie privée des joueurs, etc. De manière générale, nous évitons les sujets « racoleurs » : ce sont sûrement ceux qui génèrent le plus de visites, mais ce n’est pas notre ligne éditoriale.

Quelle activité enregistrez-vous sur le site et le forum ?

Le site a enregistré plus de 6 millions de visites en 2011. Certains articles sont également énormément commentés (plus d’une centaine de commentaires sur les feuilles de match). Quant au forum, il regroupe une communauté de plus de 5000 membres. Tous ne participent pas de manière régulière, bien sûr, mais on peut compter sur un solide noyau de contributeurs quotidiens. Le forum est également beaucoup consulté… à commencer par les journalistes et par certains joueurs.

A quelles périodes sont enregistrés les pics d’audience ?

Les plus gros pics de visites sont effectivement enregistrés en période de mercato, et surtout pendant le mercato d’été. Nous avons ainsi atteint les 40 000 visites sur une journée le 30 août dernier, alors que nous tournons en période normale à 12 ou 15 000 visites par jour.

Pendant le championnat, on constate un léger pic de visites les lendemains de match.

De quelle manière impliquez-vous les internautes qui fréquentent le site ? Quels sont les règles que vous vous fixez en matière de modération ?

Nous sommes la voix des supporters, qui peuvent s’exprimer librement en discutant sur le forum et en réagissant aux articles du site, à condition bien sûr que cela se fasse dans le respect de son interlocuteur, des joueurs, du personnel du club et des adversaires. Nous modérons tous les éventuels propos racistes, xénophobes ou homophobes, et toutes les insultes. Nous veillons également à maintenir des échanges de qualité sur le forum (respect des règles de grammaire et d’orthographe, sujets bien cadrés, etc.).

De quelle manière utilisez-vous les réseaux sociaux ?

Dans un domaine comme celui du football, la réactivité en matière d’information est essentielle, et les réseaux sociaux occupent de fait une place importante. Sur Facebook, nous partageons des articles sélectionnés, quelques dessins, et nous sollicitons nos « fans » pour voter pour élire le joueur du mois. Nous sommes également présents depuis 2008 sur Twitter, soit bien avant que les journalistes sportifs locaux n’y débarquent courant 2011, et nous invitons à chaque match du Stade Rennais les supporters à commenter la rencontre en utilisant le hashtag « #liveSRO ». De plus, nous agrégeons tous ces commentaires avec l’outil CoveritLive mis en une du site pendant le match, ce qui permet d’une part aux personnes n’utilisant pas Twitter de suivre ce qui se dit sur la rencontre, et d’autre part de conserver une trace de tous les tweets envoyés pendant un match, puisqu’il est possible de les consulter en se rendant sur les anciennes feuilles de match de cette saison.

Enfin, ajoutons que Puchkin, membre de l’équipe du site, a réussi à plusieurs reprises à créer le « buzz » sur Twitter en étant à l’origine de trois hashtags propulsés dans les trending topics : #StadeRennaisHollywood (des jeux de mots autour de titres de films avec des noms de joueurs du club), #RockAndGaletteSaucisse (idem avec des titres de chansons ou de groupes de musique), et enfin le dernier, datant du mois de mai, #ResteAvecNousLaDanze, pour inciter le défenseur Romain Danzé – assez actif sur Twitter – à rester au Stade Rennais.

Est-ce que des évolutions du site ou des dispositifs en place sont prévus ?

Nous avons lancé en début d’année une application mobile disponible sur iPhone, iPad, Android et Windows Phone que nous allons continuer à développer pour y intégrer plus de contenu et de fonctionnalités. Nous réfléchissons également à la mise en ligne d’une nouvelle version. Cependant, nous sommes tous bénévoles, avons tous d’autres activités à côté, et mettre en place toutes ces nouveautés nous demande donc du temps.

Le site Stade Rennais Online

Le site de Nils Talibart

Nils Talibart sur Twitter

OFFRES D'EMPLOI WEB

Concepteur Développeur H/F

CMRE Logiciel, Société de Services du Numérique depuis plus de 40 ans, a 3 établissements situés respectivement à Ceyzériat dans l'Ain (15km de Bourg en Bresse), Arbent (01) et Saint ...

Développeur IOS – Android H/F

Acteur de l'ingénierie informatique depuis 2005, Philaë Technologies répond aux exigences de qualité et de performance des systèmes d'information et de communication autour de 4 pôles d'innovation : AMOA / ...

Alternant Développeur Web H/F

Le CESI recrute, pour le compte d'un de ses clients, un Développeur Web H/F en alternance. Vous intégrerez en alternance la formation diplômante de responsable en ingénierie des logiciels permettant ...

Commentaires

  1. David
    6 juin 2012 - 14h06

    Dans un autre registre, j’ai découvert ce site http://www.team-selection.fr hier qui propose (à termes et si le buzz prend) de tenter d’influencer les sélectionneurs…
    Qu’en pensez-vous?

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar