Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Référencement : Google+ plus efficace que Facebook

Anne-Laure Raffestin, le 25 juillet 2012

On le sait, les réseaux sociaux ont un impact sur le référencement. On ne sait bien entendu pas exactement dans quelle mesure les liens relayés sur les différents réseaux sociaux aident à mieux positionner son site sur Google, mais sait que les partages jouent un rôle. Quelle stratégie adopter, et quel réseau social préférer pour améliorer son référencement ? Une étude récente menée par l’agence Stickyeyes pourrait bien faire tomber certains mythes tenaces à ce sujet : non, Facebook n’est pas le média social à privilégier en ce qui concerne le nombre de partages… et ce n’est pas non plus Twitter. L’outsider Google + jouerait en effet un plus grand rôle dans le référencement naturel que les autres réseaux, et les « +1  » auraient un impact plus fort que les « Like ».

Comment Stickyeyes en est-elle arrivée à cette conclusion ? L’étude a porté sur les facteurs utilisés par Google pour mesurer le poids des sites web : soit plus de 200 facteurs principaux, à l’influence changeante. 7000 liens ont été analysés, tous présents dans les 20 premiers résultats de recherche sur Google, dans divers domaines. On a ensuite comparé le nombre de +1 et de « Like » reçus par chacun de ces contenus.

Le résultat : un score de corrélation est assigné à chacun des facteurs pouvant expliquer le bon positionnement des liens étudiés. Les +1 de Google ont obtenu un score de 22 sur 100, contre 16 sur 100 pour les « Like » de Facebook. Soit une efficacité 28% plus grande ! La note de Google+ est d’ailleurs parmi les plus élevées. Stickyeyes rappelle tout de même que la réalité n’est pas aussi simple que cela : Facebook comme Google+ doivent être pris en compte dans un contexte plus global, dans le cadre d’une stratégie totale, impliquant une bonne partie des facteurs importants pour le référencement.

 

Source : econsultancy
Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. ivanoff dit :

    On enfonce un peu des portes ouvertes avec cette étude.
    Même sans stats, je sais que Google va mettre plus de poids a son outil plutôt qu’a Facebook ou un autre. Surtout vu la construction des 2 réseaux et leur futur immédiat.

  2. ramdi dit :

    merci pour l’article c’est vraiment intéressante

  3. Dalton dit :

    Cela ne m’étonne pas vraiment, avec l’efficacité de google evolué pendant des années…

  4. C’est malheureux, encore quelqu’un qui confond cause et corrélation !

    Le titre de cet article et vos conclusions sont tout simplement fausses et vous faites dite à Stickyeyes ce qu’ils n’ont pas dit…

    Mon commentaire ne signifie pas qu’il faut ignorer Google+ plus ou moins que Facebook, mais qu’il ne faut pas tout mélanger comme vous l’avez fait. Vous ne pouvez pas dire que les +1 sont plus efficaces que les J’aime, en tout cas ce n’est pas ce que démontre cette étude.

  5. Tout à fait, c’est d’ailleurs la conclusion de cet article : inutile de privilégier l’un au détriment de l’autre ! Cependant, StickyEyes indique bien : « Google +1s (…) play a bigger role in a blended natural search strategy. » Pour moi, on retrouve bien cette notion d’efficacité ?

  6. JerryCanne dit :

    Cela pourrait s’expliquer par l’utilisation d’une formule mathématique qui donne plus d’importance aux chiffres bas de partage qu’aux chiffres hauts. Cela expliquerait très bien l’étude vu que les +1 sont moins nombreux que les twitts et beaucoup moins encore que les partages FB

    je m’explique:

    – le système pourrait donner un point de page rank en plus qu’en c’est partagé une fois, 1.9 quand c’est partagé entre 2 et 5, 2.1 quand c’est partagé entre 5 et 10, etc etc

    sans être très doué en mathématiques, un mathématicien expliquera mieux que moi, ça ressemble à une formule mathématique

    et ça s’expliquerait parce que fondamentalement, au delà d’un certain chiffre on est très bon, on atteint un plafond et ça ne change plus qu’on ait 200 ou 300 partages. Par contre, en avoir 5 ou 10, c’est déjà très différent.

    Bien sur on hypothèse, jamais Google ne donnera l’explication mais ça me parait plausible.

  7. Anakeyn dit :

    Bonjour,

    Intéressant en effet. Je ne sais pas comment Matt va nous justifier cela, compte tenu notamment de la différence de trafic direct obtenue entre les deux outils.

    Voir par exemple l’étude de Shareaholic :
    http://blog.shareaholic.com/2012/01/pinterest-referral-traffic/

  8. Rédacteur du Web dit :

    Mais comment avoir des « +1 » si personne ne trouve G+ intéressant ? Comment faire si personne n’y va ? Si personne y trouve un intérêt ?

    Encore et toujours ce monopole de Google.

  9. Depannage Informatique Lille dit :

    Personnellement, je n’ai pas vu le résultat avec Facebook, pas de réel bond en avant ( ou en arrière).
    Reste Google +, ça je n’ai pas testé.
    Finalement, cet article me fera peut-être faire un test pendant quelques mois …

  10. Oweia dit :

    Attendez de voir le moteur de recherche de Facebook, et on verra qui sera le plus influent sur le moteur de FB… Google privilégie ses services, c’est clair, de youtube à google + and co

  11. bijoux dit :

    Article intéressant qui confirme ce qu’on peut attendre de la part de google, cependant il est plus dure à titre personnel d’obtenir des google+ qu’un like.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *