Dossier : combattre le spam de sa boite mail

Nous recevons chaque jour de nombreux emails. Certains sont pertinents, d’autres non. Malgré l’arrivée des médias sociaux, ils sont toujours aussi populaires et le nombre de courriels reçus augmente sans cesse. Pire, les médias sociaux eux-mêmes peuvent vite devenir des spammeurs de premier ordre si vous configurez mal vos comptes. Si certains peuvent nous permettre de rester en contact avec nos amis, ou nous signaler un évènement important, d’autres sont inutiles et peuvent agacer : c’est le cas de nombreux emails, signalant tantôt un retweet, un nouveau follower, un nouveau message sur Facebook ou une demande de contact sur les réseaux sociaux professionnels. Découvrez comment vous débarrasser des messages qui vous agacent, directement sur les réseaux tout d’abord, puis grâce à des outils dédiés à la lutte contre le spam en général.

Paramétrer les réseaux sociaux pour éviter le spam

Facebook

Par défaut, Facebook envoie de nombreux emails : nouvelle demande en ami, nouveau statut « important » (si vous n’avez pas consulté le site depuis un moment)… Si recevoir ces informations vous ennuie, vous pouvez les désactiver. Il suffit de se rendre sur cette page dédiée aux notifications par email. Vous pourrez ensuite choisir de ne recevoir que les messages importants, ou uniquement ceux dédiés à la sécurité et à la confidentialité des données. Il est également possible de désactiver les notifications par email liées aux anniversaires à venir et aux pokes reçus. Pour aller plus loin,  vous pouvez choisir de recevoir ou non les emails reçus en fonction de l’activité des amis proches.

 

 Twitter

Sur le même principe, Twitter envoie régulièrement des informations par message électronique. Il suffit de se rendre sur cette page dédiée aux notifications par email pour les paramétrer. De nombreuses options sont disponibles, des emails reçus en fonction de son activité sur Twitter à ceux liés aux mises à jour. Vous pouvez notamment recevoir (ou non) des notifications par courrier électronique dans les cas suivants :

  • Une personne marque un de vos tweets en favoris,
  • Un de vos messages est retweeté,
  • Vous êtes mentionné,
  • Une personne vous suit,
  • Vous avez reçu un message privé, etc.

Outre les emails reçus en fonction de votre activité, vous pouvez donc recevoir des newsletters régulières (chaque jour ou chaque semaine) résumant les tweets remarqués et les actualités à la une. Par défaut, vous recevez également un message lorsqu’une mise à jour est déployée. Si ces emails vous ennuient, vous pouvez donc les désactiver via l’interface dédié aux notifications.

 

 

Google Plus

Chacun sa technique pour encourager les membres à ne pas délaisser son réseau. Mais quelque soit le site, les emails sont plébiscités ! Google+ ne déroge pas à la règle, et peut vous envoyer de très nombreuses notifications de cette manière. Pour s’en débarrasser, c’est très simple. Il suffit de rejoindre la page des paramètres Google Plus. Vous pourrez notamment configurer deux types d’emails reçus régulièrement :

  • Les abonnements (dernières activités sur Google+, suggestions d’amis…)
  • Les notifications (lorsqu’une personne partage un contenu avec vous…)

En cochant l’ensemble des alertes, vous risquez d’être bombardés de spams quotidiennement, surtout si votre utilisation du réseau est importante. Cette page vous permet donc de contrôler ces envois d’emails pour ne recevoir que les informations importantes à vos yeux. 

Sur Google Plus, vous pouvez également modifier les notifications liées aux communautés. Il suffit de se rendre sur la page de la communauté, et de désactiver les notifications via la colonne de gauche.

 LinkedIn

Sur LinkedIn, un pan complet des paramètres est dédié aux préférences email. L’outil vous permet de paramétrer les alertes que vous recevez : type de messages reçus, fréquence d’envoi, fréquence des résumés liés aux groupes, annonces LinkedIn, réception des invitations et des InMails… Vous pouvez aisément vous désinscrire pour ne plus recevoir ces messages, et déterminer qui peut vous envoyer un email via LinkedIn.

Viadeo

Comme sur LinkedIn, Viadeo met à disposition une page dédiée au réglage des contacts par email. Vous pouvez choisir l’adresse email de réception, la fréquence d’envoi des newsletters (ou choisir de ne plus les recevoir), et révoquer l’autorisation confiée aux organismes de sondages de vous contacter. Il est également possible de modifier les alertes qui concernent les demandes de contact par exemple.

 

 

Dernière chose : quelque soit le réseau social (ou le site incriminé), ceux-ci doivent ajouter à la fin de chaque email de ce type, un lien de désinscription. Vous pouvez ainsi supprimer les notifications reçues par message électronique directement.

Des outils dédiés pour ne plus être spammé

Créer une adresse email jetable

Beaucoup de services nécessitent la saisie d’une adresse email pour les utiliser. Cela permet notamment d’activer son compte ou d’accéder à un contenu dont le lien vous sera envoyé par email. Cela peut parfois avoir de fâcheuses conséquences notamment l’inscription automatique à une newsletter ou l’envoi d’offres ponctuelles sur les autres services de l’entreprise.

L’email est l’outil privilégié des marketeurs pour contacter des prospects, il n’est donc pas rare de recevoir du spam après avoir saisi son adresse email pour télécharger un livre blanc par exemple ou tester un service. Il existe des outils permettant de créer des adresses email temporaires et ainsi ne pas risquer de recevoir du spam sur le long terme. Selon les services, ces adresses ont une durée de vie plus ou moins longue. Nous vous en avons sélectionné 2 :

10 minutes mail vous propose de créer une adresse qui, comme son nom l’indique, s’auto-détruira après 10 minutes. Il est cependant possible de renouveler par tranche de 10 minutes si nécessaire. La particularité de son service est sa rapidité : une fois sur la page, l’adresse est déjà créée sans l’intervention de l’utilisateur et les messages s’affichent en bas de la page. 

YOPmail est aussi un service de mail temporaire avec lequel vous pourrez choisir votre alias et votre nom de domaine. L’adresse a cette fois une durée de vie de 8 jours et peut donc être personnalisée. Ces deux services fonctionnent très bien, à vous de voir lequel des deux vous convient le plus, selon vos besoins.

 

Unroll.me, se désabonner des spam et newsletters

Un outil permettant de gérer ses abonnements aux newsletters existe, il s’appelle Unroll.me et fonctionne avec les comptes Gmail et Google App. Il vous permet notamment de faire l’inventaire de vos abonnements et d’en supprimer à votre convenance. Il est parfois difficile de s’y retrouver dans ses abonnements, surtout quand certains sites vous y inscrivent automatiquement et que la fonction de désabonnement est inefficace.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article à ce sujet.

 

Notification Control, pour éviter le spam lié aux notifications

Autre outil très pratique, Notification Control vous permet de contrôler directement les paramètres des réseaux sociaux au sein d’un service unique. Il rassemble les différents médias sociaux que vous utilisez, et vous indique quels sont les réglages liés à l’envoi régulier d’emails. Notification Control possède principalement deux avantages : il permet de supprimer ces alertes en quelques clics, et intègre de nombreux réseaux sociaux : les principaux comme Facebook, Twitter et Google+, mais aussi Tumblr, Foursquare, Pinterest et bien d’autres.

Un outil à tester pour éviter le spam lié aux réseaux sociaux !

Commentaires

  1. Fred
    18 janvier 2013 - 14h41

    Quand on à la main sur l’envoi des mails comme sur les réseaux sociaux ce n’est pas un vrai problème mais quand des entreprises ont revendu notre email c’est parfois plus compliqué! Généralement il y a un lien en bas d’email pour se désabonner mais parfois ça ne suffit pas

  2. Alfredo
    20 janvier 2013 - 23h25

    Article super intéressa. Merci pour ce regroupements d’information. Je vais tester quelques un des services cité.

    Merci encore

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar