Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Étude : le reach organique Facebook continue de s’effondrer

Fabian Ropars, le 10 mars 2014

Le groupe Ogilvy vient de révéler une étude analysant le reach organique portant sur plus de 100 pages de tailles différentes entre octobre 2013 et février 2014. Leur conclusion est sans appel : à terme, le reach Facebook est destiné à atteindre 0. Ce serait juste une question de temps avant que les pages aient perdu toute visibilité naturelle. D’après les observations d’Ogilvy (qui portent sur 48 millions de fans et plus de 100 pages) le reach organique moyen serait passé de 12,05% en octobre 2013 à 6,15% en février 2014. Une chute drastique donc, en seulement quelques mois. La chute est encore plus importante pour les « grosses pages » qui ont toujours eu des reachs plus faibles. Celui-ci serait passé de 4,04% en octobre 2013 à 2,11% en février 2014.

Organic-Reach-Chart

Social Ogilvy profite de cette étude pour se plaindre des nouvelles conditions de visibilité en vigueur sur le réseau. Après avoir dépensé des budgets conséquents pour construire des communautés, les marques ont totalement perdu le contrôle sur celles-ci… à moins de faire de l’achat média. Les recommandations d’Ogilvy pour pallier cette baisse de visibilité sont assez logiques. Tout d’abord, changer de plateforme, et investir G+ pour essayer d’y retrouver la visibilité perdue sur Facebook. Mais cette stratégie est souvent synonyme de gros efforts pour reconstruire une communauté. Néanmoins, Ogilvy pointe l’importance de recourir à des plateformes « neutres », qui à l’inverse de Facebook ne dépossèdent pas les marques de leur communauté. Même si le postulat selon lequel la visibilité sera bientôt de 0 est sûrement outrancier, il faut tout de même s’attendre à une baisse continue de la visibilité. Et cela induit une remise en question des marques, et de leur CM pour tirer parti au maximum de la plateforme, tout en prenant en compte les restrictions qu’elle nous impose.

Pour en savoir plus sur l’étude et sur les recommandations d’Ogilvy, vous pouvez consulter le SlideShare mis en ligne par l’agence :

 

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Barrabé dit :

    Bonjour, pourquoi Clearly (evernote) ne fonctionne pas avec ton site?

  2. Flavien Chantrel dit :

    Aucune idée…

  3. Julien Caroff dit :

    Si l’analyse d’Ogilvy est intéressante, l’extrait des recommandations publiées ici est partial.

    En effet, Google étant plus avancé que Facebook en terme de régie publicitaire, avec AdWords, il est à craindre que Google+ soit, à terme, monétisé d’une manière qui fasse perdre le contrôle aux marques sur leur communauté. On voit mal Google laisser le champ libre aux marques pour diffuser leur message gratuitement. Rappelons que Google est la plus grosse régie publicitaire au monde.

    Le vrai moyen de diffuser ses annonces sur les social medias aujourd’hui, c’est de faire de l’achat d’emplacements. L’heure de la publicité gratuite sur les social medias touche à sa fin, et les marques n’ont pas d’intérêt à reproduire la même erreur sur Google+ que sur Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *