Référencement naturel en 2016 : les 10 enseignements de l’étude Backlinko

Le site Backlinko a analysé 1 million de résultats Google pour repérer les éléments corrélés avec le plus ou moins bon référencement des sites web. Plusieurs partenaires spécialisés dans le SEO ou l’analyse d’un grand nombre de données ont permis à cette étude de voir le jour, notamment ClickStream, SEMRush, Ahrefs, MarketMuse et SimilarWeb. Voici les principaux enseignements de l’étude Backlinko sur le référencement naturel en 2016.

1 – Les backlinks sont toujours aussi importants

L’étude montre une corrélation toujours très élevée entre le nombre de backlinks obtenus et la position des pages référencées sur Google. Ce graphique représente la position moyenne des sites en fonction du nombre de domaines référents.

05_Number-of-Referring-Domains_line

Le nombre total de backlinks et le nombre total de domaines référents sont deux données corrélées positivement avec le bon positionnement d’un site sur Google.

2 – L’autorité d’un site influence  toutes ses pages

Sans surprise, les pages d’un domaine qui fait autorité sont bien référencées. En clair : le domaine sur lequel est situé une page web est sans doute plus important que la page web en elle-même. Ainsi, en règle générale, augmenter le nombre de liens vers un domaine permet d’améliorer le référencement global de l’ensemble des pages du site.

08_Domain-Link-Authority-AHREFs-Domain-Rating_line

3  – Les contenus précis  et complets mieux référencés

Backlinko remarque que la précision des contenus est primordiale. Mieux vaut produire moins de contenus, mais prendre le temps d’aller au fond du sujet, en utilisant l’ensemble des termes pertinents pour bien cerner le sujet. Sur une requête précise, Google aura d’ailleurs tendance à privilégier les sites proposant une grande profondeur de traitement, par rapport aux pages web plus brèves qui incluent exactement les mots clés recherchés en title ou en H1.

07_Content-Topic-Authority-MarketMuse-Data_line

4 – Plus de mots sur les pages bien positionnées

Globalement, les pages contenant beaucoup de mots sont mieux référencées que les pages qui en contiennent peu. La page 1 de Google référence, en général, des pages web contenant 1890 mots ; les positions 1 et 2 contiennent 1950 et 2000 mots en moyenne. Cette donnée coïncide avec la remarque précédente, qui incite les créateurs de contenus à privilégier la qualité au nombre de contenus produits.

02_Content-Total-Word-Count_line

5 – Pas de corrélation entre la position d’une page et l’usage des balises Schema

Alors qu’on parle beaucoup de l’influence des balises Schema, la corrélation entre la présence de ces balises et le bon référencement d’un site n’est pas démontré. Pour autant, ces balises ne sont pas à négliger : elles permettent d’améliorer la visibilité d’un site sur les SERPs et constitueront un bon signal dans le futur, selon John Mueller (Google).

14_Presense-of-Schema-Markup_line

6 – Les URL courtes sont  les meilleures

Backlinko recommande de privilégier des structures d’URL simples, en évitant d’alourdir les adresses avec les catégories et autres dates liées aux contenus publiés. Le site remarque que les adresses avec des URL courtes sont globalement mieux référencées, ce qui coïncide avec les mots de Matt Cutts à ce propos : « If you have got a three, four or five words in your URL, that can be perfectly normal. As it gets a little longer, then it starts to look a little worse. Now, our algorithms typically will just weight those words less and just not give you as much credit. »

06_URL-Length_line

7 – Les contenus illustrés sont mieux référencés

Pour de nombreuses raisons, illustrer ses contenus est important : cela permet aux internautes de comprendre en un coup d’œil le sujet du contenu, cela leur permet parfois de visualiser un concept complexe, et Backlinko a remarqué qu’en général, les contenus qui incluaient au moins une image étaient mieux référencés que ceux qui n’en contenaient aucune.

03_Content-Contains-At-Least-1-Image_line

8 –  Les mots clés des titres sont de moins en moins importants

Backlinko remarque une corrélation logique entre la requête effectuée et la présence des mots de la requête au sein du titre de la page (balise title). En revanche, cette corrélation est plus faible qu’attendue, ce qui laisse suggérer que Google réussit de mieux en mieux à comprendre un contenu sans trop se concentrer sur cette donnée. Cela rejoint le point 3, qui incite les rédacteurs à creuser les sujets à fond, plutôt que de trop réfléchir au titre le plus optimisé.

15_Keyword-Appears-in-Title-Tag-Exact-Match_line

9 – Les pages web chargées rapidement sont mieux positionnées

Enfin, l’étude tend à prouver que les sites les mieux référencés sont ceux qui se chargent le plus vite. Le temps de chargement moyen d’une page référencée en première position est inférieure à 2 secondes, cette durée a tendance à augmenter pour les pages moins bien référencées.

01_Average-Page-Load-Spead-for-URLs-domain_line

10 –  Les ancres sont toujours très importantes

Pour améliorer le référencement d’une page sur un mot clé précis, on a longtemps cherché à obtenir des backlinks contenant ce mot clé précis en ancre. Depuis, Google Penguin a sanctionné ces pratiques artificielles. Cependant, Backlinko remarque encore une forte corrélation entre les backlinks obtenus sur des ancres précises et le positionnement des sites sur ces requêtes. Mais attention tout de même, le manchot veille au grain…

Google-Penguin-for-small-business

Outre ces 10 enseignements, Backlinko remarque une corrélation (faible mais réelle) entre le critère HTTPS et le positionnement des sites. Une corrélation jugée trop faible pour qu’elle encourage la migration d’un site en HTTPS dans un simple but SEO. Backlinko remarque également que les sites bien positionnés ont généralement un taux de rebond plus faible que les autres. Tous les résultats obtenus par Backlinko sont disponibles ici : Search Engine Ranking Factors Study. Vous pouvez également consulter la méthodologie ici.

Commentaires

  1. ArthanSEO
    26 janvier 2016 - 19h30

    Les backlinks et le contenu sont importants en SEO. C’est dingue ! On est en 2016 et il y a toujours des études qui sortent et qui arrivent à ce genre de conclusions. A quand une étude pour vérifier si la balise meta keywords influence ou non le positionnement.

    La seule info éventuellement c’est la faible corrélation entre les mots clefs de la title en match exact et le https. Mais ça aussi c’est pas vraiment nouveau.

  2. Bard
    6 mars 2016 - 2h43

    Article hyper intéressant, je pense en effet que les backlink reste et restera pour google le meilleure moyen et le plus simple de faire positionner des sites? et puis tellement de site en fondée leur notoriété la dessus pendant des années..

    Par contre pour le nombre de mots et le positionnement franchement en fessant énormément de recherche, je me suis rendu compte que beaucoup de contenu avec peu de mot sans très bien référencé notamment sur les requêtes généralistes.

    Bref, 2016 il n’y aura pas d’évolution du modèle..

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar