Combien gagne un stagiaire chez Facebook, Twitter ou Google ?
glassdoor
Les sites web et les réseaux sociaux préférés des Français
reseaux-sociaux-france
Identité numérique

Enquête sur les community managers en France, les résultats

L’enquête annuelle de RegionsJob et ANOV AGENCY sur les community managers en France s’est déroulée du 12 avril au 8 mai. 577 professionnels ont répondu à nos questions sur ce métier. Les résultats permettent de définir de manière plus précise le rôle du community manager, son intégration dans l’entreprise, ses tâches quotidiennes mais aussi son salaire, son parcours ou encore ses outils. Les enseignements à tirer sont riches. Nous vous proposons de découvrir les résultats avant sa sortie officielle demain. Bonne lecture !

Le profil-type du Community manager

Le CM-type est selon notre enquête une femme (52%) âgée de 26 à 35 ans (45%) habitant en région parisienne (49,6%). Elle dispose d’un Bac+5 (53%) obtenu dans la communication (40%). Elle n’a pas débuté à ce poste (65%) mais bien souvent comme chargée de communication (25%) et a débuté le community management il y a un an ou moins (49%). Bonne nouvelle, elle est en CDI (47%).

Pas de grande surprise concernant son profil donc, mais de nombreuses informations intéressantes. Un chiffre peut ainsi paraître surprenant, la majorité des freelances dans ce domaine (52%) n’ont jamais travaillé à ce poste pour une entreprise. Et 41% de ceux qui ont connu une première expérience ne seront pas restés plus d’un an dans l’entreprise en question… Le community management, nouvel Eldorado ?

Environnement professionnel et recrutement

On aurait pu penser que les réseaux sociaux étaient la principale source d’embauche pour les community managers, mais ils arrivent qu’en troisième position (12%), derrière les jobboards (23%) et la cooptation (20%). Parmi les réseaux, Twitter se détache très largement, avec près de la moitié des recrutements dans ce domaine.

Les PME sont les plus gros employeurs de CM, regroupant 27% des personnes en poste, devant les agences digitales (15%). La moitié des personnes interrogées travaillent dans le service communication. Côté secteurs, c’est la communication et les médias qui dominent (20%) devant l’informatique et les télécommunications (15%). Notons que dans 70% des cas, le community manager est seul dans son entreprise.

Le salaire

Voilà une question qui fait beaucoup parler ! Alors, combien ça gagne un CM ? Le salaire médian observé est de 25 KE brut par an. 73% gagnent moins de 30 KE brut. Il a tendance à augmenter en fonction du diplôme, mais c’est surtout l’expérience qui compte. 48% des community managers qui ont 5 ans ou plus d’expériences gagnent ainsi plus de 40 KE brut par an. Si les différences entre hommes et femmes sont peu visibles, mieux vaut travailler dans une entreprise de plus de 250 salariés, c’est celles qui rémunèrent le plus, avec 47% de salariés CM gagnant plus de 30 KE brut par an.

Côté freelances, on ne peut pas dire que les missions soient très bien rémunérées. 77% des personnes interrogées facturent ainsi moins de 400 euros par jour, 44% moins de 200.

Travail au quotidien

93% des community managers travaillent sur des communautés hébergées sur les réseaux sociaux, ce qui peut sembler logique. Le B to C (85%) occupe une place prépondérante, loin devant le B to B (51%). Les communautés provenant du Tourisme et des loisirs sont les plus représentées, 34% des CM travaillant (entre autres) dans ce domaine.

Les activités les plus chronophages sont l’animation de communauté, la veille et la rédaction de contenu. Twitter et Facebook tiennent le haut du pavé en fréquence de publication. C’est le cas aussi pour les freelances, qui sont 95% à proposer des prestations de modération ou d’animation de pages Facebook et 84% de comptes Twitter. Côté outils, Google tient le haut du pavé avec Analytics (75%), Alertes (70%) et Google Docs (44%). Notons au passage que 80% des CM continuent leurs missions en dehors de leurs heures de travail.

Importance stratégique

L’objectif principal des community managers est d’augmenter la notoriété de la marque (84%) devant l’acquisition de nouveaux clients (70%) et leur fidélisation (67%). Par ailleurs, 79% des CM estiment que leur travail est mieux compris depuis un an par leur entreprise ou leurs clients. Une bonne nouvelle ! Ils sont également 83% à se sentir pleinement intégrés sur leur lieu de travail. Par contre, 22% seulement estiment que leur employeur recrutera à ce poste dans l’année qui vient.

Sans plus attendre, voici les résultats complets de notre étude. Vous pouvez également les télécharger gratuitement sur l’espace RegionsJob dédié aux études. Bonne lecture !

Retrouvez également les interviews d’une douzaine d’acteurs du community management en France dans ce recueil de témoignages.

Les community manager français – Étude 2012 – Carnet de témoignages from ANOV Agency

Merci à Christophe de Kriisiis et Djivan de My Community Manager pour leurs relais de l’enquête !

Commentaires

  1. Sosso
    6 juin 2012 - 17h39

    Merci pour cette étude. Je suis un peu surprise par les salaires. J’avais tendance à croire que la rémunération était plus haute que celle que vous nous communiquez. je dis cela par rapport aux personnes qui m’entourent, que je rencontre dans les conférences etc..les salaires révélés sont souvent plus élèvés… Peut-être que ce n’est qu’une bulle parisienne ou simplement du flan finalement! En revanche, la bonne nouvelle est que par rapport à 2011, selon vos chiffres, les salaires augmentent.

  2. MathieuSITAUD
    6 juin 2012 - 17h48

    Merci à tous pour avoir pris le temps de répondre au questionnaire ! Une fois de plus, la communauté de CM Français est active …

  3. Velvetshadow
    6 juin 2012 - 17h51

    Voilà une étude plus proche de la réalité des choses ;)

    Une seule remarque :
    « Côté freelances, on ne peut pas dire que les missions soient très bien rémunérées. 77% des personnes interrogées facturent ainsi moins de 400 euros par jour, 44% moins de 200. »

    Admettons une facture (brut) de 150e la journée (pour prendre dans la fourchette basse), ça fait tout de même du 3000 euros brut par mois. Excusez-moi du peu.

26 commentaires supplémentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar