Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Enquête sur les community managers en France, les résultats

Flavien Chantrel, le 8 juin 2012

L’enquête annuelle de RegionsJob et ANOV AGENCY sur les community managers en France s’est déroulée du 12 avril au 8 mai. 577 professionnels ont répondu à nos questions sur ce métier. Les résultats permettent de définir de manière plus précise le rôle du community manager, son intégration dans l’entreprise, ses tâches quotidiennes mais aussi son salaire, son parcours ou encore ses outils. Les enseignements à tirer sont riches. Nous vous proposons de découvrir les résultats avant sa sortie officielle demain. Bonne lecture !

Le profil-type du Community manager

Le CM-type est selon notre enquête une femme (52%) âgée de 26 à 35 ans (45%) habitant en région parisienne (49,6%). Elle dispose d’un Bac+5 (53%) obtenu dans la communication (40%). Elle n’a pas débuté à ce poste (65%) mais bien souvent comme chargée de communication (25%) et a débuté le community management il y a un an ou moins (49%). Bonne nouvelle, elle est en CDI (47%).

Pas de grande surprise concernant son profil donc, mais de nombreuses informations intéressantes. Un chiffre peut ainsi paraître surprenant, la majorité des freelances dans ce domaine (52%) n’ont jamais travaillé à ce poste pour une entreprise. Et 41% de ceux qui ont connu une première expérience ne seront pas restés plus d’un an dans l’entreprise en question… Le community management, nouvel Eldorado ?

Environnement professionnel et recrutement

On aurait pu penser que les réseaux sociaux étaient la principale source d’embauche pour les community managers, mais ils arrivent qu’en troisième position (12%), derrière les jobboards (23%) et la cooptation (20%). Parmi les réseaux, Twitter se détache très largement, avec près de la moitié des recrutements dans ce domaine.

Les PME sont les plus gros employeurs de CM, regroupant 27% des personnes en poste, devant les agences digitales (15%). La moitié des personnes interrogées travaillent dans le service communication. Côté secteurs, c’est la communication et les médias qui dominent (20%) devant l’informatique et les télécommunications (15%). Notons que dans 70% des cas, le community manager est seul dans son entreprise.

Le salaire

Voilà une question qui fait beaucoup parler ! Alors, combien ça gagne un CM ? Le salaire médian observé est de 25 KE brut par an. 73% gagnent moins de 30 KE brut. Il a tendance à augmenter en fonction du diplôme, mais c’est surtout l’expérience qui compte. 48% des community managers qui ont 5 ans ou plus d’expériences gagnent ainsi plus de 40 KE brut par an. Si les différences entre hommes et femmes sont peu visibles, mieux vaut travailler dans une entreprise de plus de 250 salariés, c’est celles qui rémunèrent le plus, avec 47% de salariés CM gagnant plus de 30 KE brut par an.

Côté freelances, on ne peut pas dire que les missions soient très bien rémunérées. 77% des personnes interrogées facturent ainsi moins de 400 euros par jour, 44% moins de 200.

Travail au quotidien

93% des community managers travaillent sur des communautés hébergées sur les réseaux sociaux, ce qui peut sembler logique. Le B to C (85%) occupe une place prépondérante, loin devant le B to B (51%). Les communautés provenant du Tourisme et des loisirs sont les plus représentées, 34% des CM travaillant (entre autres) dans ce domaine.

Les activités les plus chronophages sont l’animation de communauté, la veille et la rédaction de contenu. Twitter et Facebook tiennent le haut du pavé en fréquence de publication. C’est le cas aussi pour les freelances, qui sont 95% à proposer des prestations de modération ou d’animation de pages Facebook et 84% de comptes Twitter. Côté outils, Google tient le haut du pavé avec Analytics (75%), Alertes (70%) et Google Docs (44%). Notons au passage que 80% des CM continuent leurs missions en dehors de leurs heures de travail.

Importance stratégique

L’objectif principal des community managers est d’augmenter la notoriété de la marque (84%) devant l’acquisition de nouveaux clients (70%) et leur fidélisation (67%). Par ailleurs, 79% des CM estiment que leur travail est mieux compris depuis un an par leur entreprise ou leurs clients. Une bonne nouvelle ! Ils sont également 83% à se sentir pleinement intégrés sur leur lieu de travail. Par contre, 22% seulement estiment que leur employeur recrutera à ce poste dans l’année qui vient.

Sans plus attendre, voici les résultats complets de notre étude. Vous pouvez également les télécharger gratuitement sur l’espace RegionsJob dédié aux études. Bonne lecture !

Retrouvez également les interviews d’une douzaine d’acteurs du community management en France dans ce recueil de témoignages.

Merci à Christophe de Kriisiis et Djivan de My Community Manager pour leurs relais de l’enquête !

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Sosso dit :

    Merci pour cette étude. Je suis un peu surprise par les salaires. J’avais tendance à croire que la rémunération était plus haute que celle que vous nous communiquez. je dis cela par rapport aux personnes qui m’entourent, que je rencontre dans les conférences etc..les salaires révélés sont souvent plus élèvés… Peut-être que ce n’est qu’une bulle parisienne ou simplement du flan finalement! En revanche, la bonne nouvelle est que par rapport à 2011, selon vos chiffres, les salaires augmentent.

  2. Merci à tous pour avoir pris le temps de répondre au questionnaire ! Une fois de plus, la communauté de CM Français est active …

  3. Velvetshadow dit :

    Voilà une étude plus proche de la réalité des choses 😉

    Une seule remarque :
    « Côté freelances, on ne peut pas dire que les missions soient très bien rémunérées. 77% des personnes interrogées facturent ainsi moins de 400 euros par jour, 44% moins de 200. »

    Admettons une facture (brut) de 150e la journée (pour prendre dans la fourchette basse), ça fait tout de même du 3000 euros brut par mois. Excusez-moi du peu.

  4. @lauramparra dit :

    Une étude très complète avec des infos très intéressantes ! Une belle progression depuis l’édition 2011. Merci à vous !

  5. Merci pour cette étude qui précise chaque année un peu plus ce nouveau métier passionnant ! L’identité de ce nouvel hybride humano-digital se précise 😉

  6. Flavien Chantrel dit :

    En dehors des journées facturées, un freelance doit prospecter, faire sa veille, ses projets persos, tenir à jour sa compta… Il ne travaille donc pas tous les jours. Et encore faut-il avoir assez de clients pour travailler en continue ! En étant auto-entrepreneur, tu n’as que 25% de charges, et de toutes façons tes 3000 bruts dépassent le quota possible… Il faut donc changer de statut, et les charges augmentent beaucoup. Au vu de tout ça, facturer moins de 200 euros par jour, à part en étant étudiant, ce n’est quand même pas l’idéal…

  7. Alors moi , je ne dois pas être représentatif , je suis CM de 39 ans, en Bretagne .
    Freelance et en CDI à temps partagé .

    Merci pour votre enquête qui me permet de faire connaitre cette mission encore méconnue des PME et TPME (et oui nous sommes des évangélistes des réseaux sociaux …) . Au plaisir d’échanger avec vous sur @tribus_anim ou @chambagri56

  8. mk dit :

    Merci pour cette étude.
    Attention cependant à votre analyse des résultats.
    Exemple, la 1ère phrase (après, c’est idem) :
    « Le CM-type est selon notre enquête une femme (52%) âgée de 26 à 35 ans (45%) habitant en région parisienne (49,6%).  »

    52% de femmes pour 48% d’hommes… Sur un échantillon de 577 personnes, il n’y a pas de différence significative.
    « habitant en région parisienne (49,6%).  » -> on pourrait dire « habitant en province (50,4%) !

    mk

  9. Supergna dit :

    Cela me fait bizarre de voir enfin les résultats de cette enquête à laquelle j’ai répondu.

    Je suis assez d’accord sur le fait que les entreprises vont se mettre peu à peu à engager des CM. Là où je suis peu de mes collègues comprennent ce que je fais et je fais des conférences sur les réseaux.

    C’est un métier en effet d’avenir, un « el dorado » ouvert à beaucoup de passionnés.

  10. Excellent ! Vraiment enchanté de votre étude !
    Cela confirme de manière plus précise la tendance avancée précédemment sur mon blog.
    Mes félicitations pour cet excellent travail.
    Avez vous des données sur les offres de stages ? Car je trouve encore sensible cet aspect.
    Bien cordialement

    Loïc Hélias

  11. Annabel Saint-Paul dit :

    Il faut ne pas être freelance pour dire ce genre de choses. Aucun travailleur indépendant n’arrive à facturer 22 jours de production / mois car beaucoup de temps (entre 30 et 50%) est consacré à la prospection et réseautage.
    Et les euros rentrés, ça reste du chiffre d’affaires. Compter 40% de charges en EURL, 21% en statut auto-entrepreneur sur lesquels vous devez déduire tous les frais de structure (loyer, photocopieuse, frais de formation etc.)
    Loin de moi l’idée de dire que les freelance ne gagnent pas leur vie mais c’est vraiment très très loin d’être un statut de poule aux oeufs d’or !

  12. Cyril dit :

    Étude complète qui nous permet de nous faire une belle idée sur le secteur. Je n’irais pas dire que c’est un eldorado, les salaires sont bons mais encore rien d’exceptionnel. Par contre, un secteur plein d’avenir, c’est une certitude !

  13. Enfin une étude claire sur le métier de CM en France !

    Et oui, il n’y a pas que les parisiens qui font du community management, nous aussi, en « province » on a du boulot 😉

    D’ailleurs, il aurait été intéressant de savoir si le métier est abordé de la même façon à Paris qu’en région. Personnellement je ne le pense pas car les entreprises (TPE PME, pas les très grosses entreprises) n’ont pas la même vision de tout ce qui touche aux réseaux sociaux.

    En tout cas, je peux vous dire qu’il est beaucoup plus difficile de faire comprendre l’intérêt de faire appel à un CM dans ma région que ça ne l’est à Paris !

  14. Shanowar dit :

    Je plussoie le pote VelvetShadow. Ça fait plaisir de voir des résultats qui ne soient pas totalement fantaisistes, notamment concernant la rémunération.

  15. Zariette dit :

    Merci pour cette étude.
    Je rejoins Sosso, je suis en effet surprise par les salaires que vous annoncez ! Il est vrai que par rapport à ce que j’entends et ce que les CM que je côtoie me disent (et pourtant, je suis CM en province et non pas à Paris), je les croyais vraiment plus haut que cela.
    Par contre, je suis d’accord avec Veletsshadow, les freelances sont quand même bien payés. Je pense donc qu’il doit y avoir une grand disparité entre les salariés et les free pour que le salaire moyen énoncé soit si bas…

  16. Flavien Chantrel dit :

    L’étude sur les salaires est différenciée entre entreprises et freelances, 25KE est donc la moyenne pour les salariés. Ce qui est déjà plus qu’honnête quand on voit que la moitié des sondés a moins d’un an d’expérience…

  17. Que de souvenirs en répondant à cette étude 😉
    Certains trouveront l’enquete très utile, d’autres critiqueront car ils ne s’y retrouvent pas…

    Il faut bien comprendre qu’il s’agit de moyenne puisque chaque poste de CM est différent, mais surtout qu’il y a différent profil de CM. La répartition du temps et les salaires ne sont pas les mêmes en agence, ou chez l’annonceur ou en freelance.

    Cependant, pour bosser à ce poste depuis 6 ans et avoir vu le début de ce métier, je trouve l’enquête très bien menée ! Bien joué les gars et bravo 🙂

    Céline –

  18. julie adore dit :

    Ravie de voir que je suis une vraie CM: une femme parisienne de 33 ans 😉
    Super intéressant à voir les résultats

  19. Moira dit :

    On sait grosso modo combien il y a de Community Managers en France ? Car c’est une profession très récente mine de rien (avant, c’était noyé parmi d’autres tâches, et c’était plutôt du domaine de la modération ou du webmastering ;p)

  20. Jean dit :

    Très chouette étude !
    On pourrait avoir le lien pour télécharger le dossier ? 🙂
    Merci !

  21. Velvetshadow dit :

    Hello Annabel, Flavien,

    Loin de moi cette idée que de croire que c’est la poule aux oeufs d’or ! J’ai pris une fourchette très basse exprès pour compenser avec le temps passé à prospecter/reseauter, ainsi qu’une base de 20 jours (et non 22). D’autre part, je n’ai pas compté les missions nocturnes ou sur des jours particuliers à la facturation plus élevée, donc j’estime cette moyenne « moyenne ».

  22. Colombo dit :

    Pas de réelle surprise mais c’est rassurant de savoir qu’on est dans le juste.
    Si… la disparité des salaires me surprend. Qu est ce qui différencie en CM à 20k€/an d’un CM à 50k€/an aujourd hui ? l’expérience ? l’activité n’est elle pas un peu jeune pour parler d’expérience significative ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *