Enquête : à quoi ressemble l’entreprise idéale ?

On rêve tous de travailler dans l’entreprise idéale. Les entreprises le savent et en jouent pour faire valoir leur marque employeur. Mais à quoi ressemble cette fameuse entreprise idéale ? Les attentes de chacun sont différentes, mais des points communs existent et des grandes tendances peuvent être dégagées. Le troisième volet de notre grande enquête sur l’emploi et le recrutement s’intéresse à ce sujet. Nous avons interrogé 14 129 personnes entre le 17 et le 27 juin 2013 pour en savoir plus sur leurs attentes. L’échantillon a été redressé sur les critères du sexe et de la localisation géographique. Voici les principales conclusions.

La PME est plébiscitée

Quel type d’entreprise attire le plus ? Les sondés ont été clairs : ils préfèrent travailler dans une PME pour 37% d’entre eux. les entreprises de taille intermédiaire (250 à 4999 employés) suivent, avec 24% de convaincus. L’associatif (5%) et l’entrepreneuriat (4%) peinent à convaincre.

employeur idéal

Un CDI à 2 500 euros par mois

Sans surprise, c’est le CDI qui est en tête des types de contrats désirés, avec 91% d’adeptes. C’est beaucoup plus que les CDD et l’intérim (6%). Du côté du salaire, la médiane indique les Français considèrent qu’une rémunération de 2 500 euros bruts par mois constitue un bon salaire. Ils sont 6% à souhaiter plus de 5 000 euros bruts par mois, et 11% se contenteraient du SMIC.

salaire

Le cœur d’activité de l’entreprise, premier critère de choix

Quand on doit choisir une entreprise, de nombreux critères peuvent rentrer en compte. Le plus cité est le cœur d’activité de l’entreprise (75%) devant les valeurs affichées par l’employeur (54%) et la distance avec le domicile (53%). Côté avantages sociaux et financiers, ce sont le treizième mois et la participation (51%) qui l’emportent devant la mutuelle (24%). Enfin, une fois en poste, c’est la variété et l’intérêt des missions qui sont les paramètres les plus importants.

criteres 1

criteres 2

L’Ouest, le Sud-Ouest et les pays francophones européens attirent

Mais où se situe donc l’entreprise idéale ? Pour ceux qui souhaitent rester en France, dans l’Ouest ou le Sud-Ouest, avec 18% de répondants chacun. Paris et sa région sont en troisième position, avec 15% de votes. Pour les personnes souhaitant s’expatrier, les pays francophones européens arrivent en tête avec 49%, devant l’Amérique du Nord (37%).

mobilité

 

Vous pouvez retrouver l’intégralité de ce troisième volet de l’enquête ci-dessous :

Pour aller plus loin, voici les deux premiers volets de l’enquête, sur le quotidien des recruteurs et des candidats en 2013 :

 

 

Commentaires

  1. Djemory
    11 décembre 2013 - 14h42

    Bonjour toutes et tous,

    En matière d’expatriation, le frein c’est bien la langue. Et notamment, la langue anglaise pour le Français et francophone.
    Sinon, parlant d’entreprise, on serait mieux en Amérique du Nord qu’en Europe.

    Bien à vous!

  2. Fanfan
    11 décembre 2013 - 16h49

    Bonjour,
    Pour répondre succinctement a votre enquête :
    Quelle serait pour moi l’entreprise idéale ?
    Une PME qui ne ne subirait pas de plan social dans les 3 ans après mon embauche en CDI…
    Une PME qui ne proposerait pas a un salarié expérimenté pour un poste avec un des responsabilités un taux de 9.43 €….
    Une fonction publique un peu plus recruteuse au concours d’un niveau pas démesuré et dont le coût d’accession, je parles des frais de route et d’hébergement lors du passage des concours serait vraiment possible a financer….
    De collectivités territoriale avec du budget et sans piston…
    Voila déjà a minima….

    Pour ma part : Homme, 37 ans, résidant dans le 17, Salarié expérimenté et un peu diplômé (BTS) dans le domaine administratif…
    2 Licenciements économique; 2 années consécutive en CDD au CE d’EDF, 6 années d’intérim dans tous le département…. Actuellement salarié a temps partiel….

  3. Wagner
    11 décembre 2013 - 22h53

    Suite à vos supers diagrammes, qui ne reflètent pas du tout la réalité. je me permets d’intervenir, je suis actuellement en mission intérimaire pour 15 jours, j’ai 52 ans, j’ai accepté un job au smic, alors que j’étais cadre. J’ai dû m’intégrer dans une équipe bien plus jeune que moi, cette dernière était sceptique, mais au fur et à mesure du temps écoulé, la confiance et mon expérience a pris le dessus. Cependant, je vous pose la question : Faut il à 52 piges encore prouver son expérience ? Faut ‘il à mon âge encore montrer ses preuves et être payé au SMIC ? Faut-il à mon âge donner des conseils au Responsable Adm et Financier dans le milieu comptable et financier alors que je suis payé au SMIC ? J’ai déjà été licenciée à deux reprises, à chaque fois je retombe de l’échelle, alors vos supers diagrammes, laissez moi vous dire que c’est du vent …… J’ai un BAC réussi en 2008 par la VAE, j’avais 47 ans. J’ai un niveau BTS voir DCG, en expérience, mais mes cheveux gris font le reste !!! Merci Hollande !!!! Alors, je ne sais d’où sont issus vos super diagrammes mais ils ne reflètent vraiment pas la réalité !!! i’m so sorry !!!!

1 commentaire supplémentaire

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar