Enquête sur les community managers en France – 2015

Chaque année, nous publions une enquête sur les community managers en France. En 2015, nous avons décidé d’élargir notre enquête à tous les professionnels du web. Nous n’abandonnons pas pour autant notre focus sur les community managers, puisqu’une partie du questionnaire leur était réservée. Combien gagnent-ils ? Comment ont-ils été recrutés ? Où travaillent-ils ? Comment sont-ils évalués ? Voici les résultats complets de notre 5e enquête annuelle sur les community managers en France.

Le profil des community managers

Statut

Notre panel est constitué de 623 community managers exerçant leur métier en France : 49% sont des salariés en CDI, 14% sont en CDD, 19% sont des freelances et 18% sont des stagiaires ou alternants.

Démographie 62% des community managers qui ont répondu à nos questions sont des femmes. La profession se féminise progressivement (51% en 2013, 55% en 2014). L’âge des community managers est fortement concentré : l’âge médian est de 28 ans (27 ans en 2014), et peu de community managers ont moins de 21 ans (3%) ou plus de 35 ans (10%). 35% des community managers interrogés travaillent en région parisienne, 65% en province. L’an dernier, la concentration parisienne des community managers était beaucoup plus forte (47%).

Comment sont-ils devenus community manager ?

Niveau d’études

Les community managers sont très diplômés : 57% d’entre eux ont un Bac+5 (vs. 53% en 2014) et 84% ont au moins un Bac+3 (87% en 2014). Seuls 6% d’entre eux n’ont que le baccalauréat, un diplôme inférieur ou aucun diplôme. Les community managers sont autant diplômés que l’ensemble des professionnels du web : 57% d’entre eux ont également un Bac+5.

École vs. Université L’université et les écoles permettent de devenir community manager : 48% ont opté pour la faculté, 46% pour une école. À l’université, les UFR privilégiées sont Communication, journalisme (42%), Marketing (14%) et Lettres, langues (14%). Ceux qui ont préféré suivre des cours à l’école ont opté pour une école de commerce dans 39% des cas, pour une école de communication pour 35% d’entre eux et pour une école spécialisée web dans 11% des cas.

Expérience professionnelle

Les community managers sont assez jeunes et très diplômés : sans surprise, ils ont donc peu d’expérience. 62% des community managers ont moins de 5 ans d’expérience (vs. 52% des professionnels du web).

L’intégration des community managers

Recrutement 2 canaux de recrutement semblent efficaces pour trouver un emploi : 28% des community managers ont trouvé leur emploi en postulant à une annonce parue sur un site internet d’offres d’emploi (jobboard) et 25% ont trouvé leur emploi grâce à leur réseau personnel (cooptation). Suivent, à égalité : les candidatures spontanées, l’approche directe et les réseaux sociaux (9%). Pour la deuxième année consécutive, l’importance des réseaux sociaux dans le recrutement des community managers est en baisse (12% en 2013, 11% en 2014, 9% en 2015). Preuve que le métier devient plus courant et mieux compris des entreprises, qui utilisent donc plus les voies classiques.

Formation

Les community managers, comme la majorité des professionnels du web, ont suivi de longues études. Mais il ne se reposent pas sur leurs lauriers pour autant : 44% d’entre eux ont suivi une ou plusieurs formation(s) depuis qu’ils sont en poste.

Entreprises Les community managers salariés travaillent principalement dans des PME (50%) et des TPE (25%). Les agences de communication sont bien représentées (25%) ainsi que les entreprises click and mortar (17%) et les institutions (15%).

Statut cadre

4 community managers sur 10 sont des cadres : c’est bien plus que l’ensemble de la population (18%) mais c’est moins que l’ensemble des professionnels du web (48%).

Télétravail Le télétravail n’est pas très développé : 4% des community managers travaillent à distance plusieurs jours par semaine (comme l’ensemble des professionnels du web) ; 9% au moins une journée par semaine, 21% au moins une fois par mois et 66% moins souvent. 69% des community managers qui ne télétravaillent pas sont intéressés par cette méthode de travail.

Focus sur les community managers en freelance

Coworking

Près d’un community manager freelance sur 3 pratique le coworking : 14% plusieurs jours semaine, 9% au moins une journée par semaine et 12% au moins un jour par mois.

Recherche d’emploi 34% des community managers en freelance recherchent actuellement un emploi en agence ou chez l’annonceur. C’est plus qu’en 2014 (23%) mais moins que l’ensemble des freelances du web (40%).

Expérience des freelances

Enfin, les freelances sont relativement peu expérimentés (mais ça s’améliore). 31% n’ont jamais exercé leur métier en entreprise avant de lancer leur activité (vs. 52% en 2014), et 14% l’ont exercé moins d’un an. Ces éléments expliquent sans doute la faible rémunération des community managers en freelance.

Le salaire des community managers

Salaire médian Le salaire médian des community managers en France est de 26 250€ (50% gagnent plus, 50% gagnent moins). Un certain nombre de disparités sont à noter selon l’âge, le lieu de travail et le statut des community managers.

  • Salaire médian des community managers salariés : 26 750€
  • Salaire médian des community managers freelance : 23 250€
  • Salaire médian des community managers à Paris : 30 550€
  • Salaire médian des community managers en province : 23 650€
  • Salaire médian des community managers juniors (moins d’un an) : 21 000€
  • Salaire médian des community managers seniors (plus de 5 ans) : 30 150€

Évolution annuelle

Globalement, la rémunération des community managers est en deçà de celle de l’ensemble des professionnels du web (28 200€). Peu d’évolutions sont à noter depuis l’an dernier. Le salaire médian global est en légère baisse, principalement parce que les community managers exerçant leur métier en province sont plus nombreux qu’en 2014.

Le quotidien, le rôle et l’évaluation du community manager

Rôle

Le métier du community manager n’est pas simple à cerner : son rôle et son quotidien diffèrent beaucoup selon l’entreprise qui l’accueille. D’ailleurs, le community management à proprement parler ne représente que très rarement l’intégralité de son temps de travail (13%). Près d’un community manager sur 2 (48%) déclare que le community management représente moins de 50% de son temps de travail.

Quotidien Au quotidien, les tâches qui lui prennent le plus de temps restent l’animation des réseaux sociaux (citée parmi les 3 tâches les plus chronophages dans 70% des cas), la production de contenu (60% : rédaction, design, vidéo…) et la stratégie / l’analyse (50%).

Objectifs

Pourquoi les entreprises recrutent des community managers ? Principalement pour améliorer la notoriété de la marque (cité parmi les 3 objectifs principaux par 80% des répondants). Suivent l’acquisition de nouveaux clients et la vente directe (58%) et la fidélisation des clients actuels et le service clients (57%).

Autonomie Les community managers sont décisionnaires (36%) ou consultés (42%) pour définir ou mettre en place le community management. Seuls 22% des répondants sont de simples exécutants. Cependant, leur marge de manœuvre est souvent limitée : 47% des community managers déclarent que leurs messages doivent être validés par leur direction avant publication (10% toujours, 11% souvent). Leur budget est également limité (moins de 10 000 euros par an dans 3 cas sur 4) mais la tendance est à la hausse (stable dans 61% des cas, en hausse dans 30% des cas, en baisse dans 9% des cas).

Évaluation

Le nombre de fans/followers reste le KPI le plus scruté par les entreprises pour évaluer le travail du community manager (65% des cas). Suivent l’engagement obtenu sur les réseaux sociaux (63%) et l’acquisition de trafic web (48%) généré par les actions du community managers. Ce dernier estime que les indicateurs les plus pertinents pour juger son travail sont :

  • l’engagement obtenu sur les réseaux sociaux (75%),
  • l’acquisition de trafic web (52%),
  • et le nombre de personnes touchées sur les réseaux sociaux (reach, 45%).

Focus sur l’animation des réseaux sociaux

Réseaux sociaux préférés Twitter est le réseau social préféré des community managers (43%). Facebook (35%) et Instagram (11%) complètent le podium. Les autres réseaux sociaux sont loin derrière : Pinterest à 4%, LinkedIn à 3% et Snapchat et Google+ à 1%.

Réseaux sociaux importants

Concernant l’importance de ces réseaux sociaux dans le cadre de leur travail, voici le classement obtenu :



10 chiffres clés sur les community managers en France

OFFRES D'EMPLOI WEB

Assistant Communication Evénementiel H/F

BNP Paribas Real Estate, l'un des principaux prestataires de services immobiliers de dimension internationale, offre une gamme complète de services qui intègre l'ensemble du cycle de vie d'un bien immobilier ...

Assistant Communication Digitale H/F

ESICAD, école de commerce située à Montpellier, recrute un Assistant Communication Digitale H/F en alternance pour une entreprise française existant depuis 50 ans, spécialisée dans la création de cheminées de ...

Assistant Communication en Contrat de Professionnalisation H/F

Ecofac Business School recherche pour l'une de ses agences de communication partenaires un(e) Assistant(e) en Communication en Contrat de Professionnalisation H/F, dans le cadre de la préparation d'un BTS Communication.Les ...

Commentaires

  1. Chedjou Kamdem
    27 juillet 2015 - 18h21

    Bonjour, bravo pour votre étude.

    Aussi, j’aimerais savoir quels outils vous avez-utilisé pour les infographies dans votre article.

  2. Pauline
    16 novembre 2015 - 14h59

    Bonjour,

    Serait-il possible d’avoir une précision concernant le salaire médian : s’agit-il du salaire brut ou net ?

    Merci d’avance.

  3. Albert Londres
    22 juillet 2016 - 11h53

    Leurs employeurs sont syndiqués à 99% dans les différentes fédérations patronales.

    Si elles et ils veulent améliorer leurs salaires et leurs conditions de travail, alors les salariés Community Managers doivent se syndiquer.

    Les Community Managers auraient bien tort de ne pas se syndiquer, car leurs employeurs le sont.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar