Battle dev : les concours de code arrivent dans les écoles

Régulièrement, RegionsJob organise des Battle dev. Il s’agit de concours de code auxquels participent de nombreux développeurs, qu’ils soient ou non à la recherche d’un emploi. Ces événements permettent aux recruteurs de repérer les talents et de recruter de manière différente. Récemment, une Battle dev d’un autre genre était organisée au sein de l’École supérieure d’ingénieurs Léonard-de-Vinci. Les participants étaient cette fois des étudiants. L’école forme des ingénieurs aux métiers du numérique, au sein de quatre majeures : Informatique et Sciences du numérique, Ingénierie financière, Mécanique numérique et modélisation et Nouvelles énergies. À l’issue de cette Battle dev, les étudiants et les professeurs sont unanimes : ce type de concours de code est un vrai tremplin vers l’emploi et un facilitateur de rencontres entre étudiants et recruteurs.

1973271_560112154104444_162237412894657014_o

Christophe a réalisé la meilleure performance des 4ème année de son école. Il souhaite devenir ingénieur informatique et a participé à la Battle dev car il aime la programmation et le challenge : « beaucoup d’entreprises font ce type d’exercices en entretien d’embauche dont Google et Facebook. C’est un bon exercice pour recruter un développeur, pour connaître sa manière de penser et voir comme il se débrouille face à un obstacle. Donc, pour nous, c’était bien d’avoir fait la Battle dev pour se préparer. Alors qu’à l’école je suis vraiment la tête dans mes cours, là ça me permettait de me mesurer, de tester ce que je sais  faire de manière marrante ».

Les 5ème année, en stage de fin d’étude, ont aussi participé à la Battle dev pour le challenge. Contrairement aux entretiens, les concours de code sont « l’occasion de mettre le candidat devant le fait accompli et de lui dire précisément ce qu’il faut faire. En plus, c’est une notation assez objective puisque tout le monde a le même problème » selon Guillaume. La Battle dev permet aussi aux recruteurs de juger les candidats sur un même exercice. Jérémie estime que « lors d’entretiens, le candidat bluffe sur ses compétences, alors que la Battle Dev permet de définir un standard, il n’y a pas de bluff possible ». 

Mais il s’agit souvent d’une première étape, qui peut difficilement évincer les processus classiques de recrutement selon Julien et Jérémie : « au niveau des problèmes c’est bien, car on peut voir comment le candidat réfléchit et arrive à résoudre des problèmes pas trop difficiles. Par contre la question de la rapidité force à coder d’une manière qui n’est pas forcément la plus propre. En entreprise, ce n’est pas forcément ce qu’ils demandent. Au-delà de la rapidité, il faut aussi que le code soit performant. »

1888465_560107077438285_1456552240040548323_n

Les enseignants sont du même avis. Thomas Raimbault et Jérôme Da-Rugna, responsables respectivement de la 1ère année du cycle ingénieur et du département Informatique et Sciences du Numérique, expliquent pourquoi l’école a participé à cette Battle dev : « ce fut un vrai succès, ça a totalement confirmé le bien que nous en pensions. C’est un événement qui a rassemblé les élèves de nos 5 années d’études et de toutes nos majeures. Une école d’ingénieurs comme l’ESILV s’attache à garder un lien fort et continu avec le monde de l’entreprise. Les Battle dev pourraient être à l’avenir un outil moderne et dynamique pour assurer ce lien entre les écoles et les entreprises : nos étudiants seront alors les premiers à en profiter ! »

Ils considèrent aussi que les entreprises y trouvent leur compte. Ce type de concours, c’est l’assurance de « toucher des candidats au niveau national voire international. Les entreprises relatent souvent la difficulté de « profiler » les candidats à leurs offres de stages et d’emplois. Une Battle dev permet de s’assurer des compétences d’un candidat tant d’un point de vue académique que pratique. Elle évite ainsi aux entreprises des déconvenues importantes dans leur recrutement ». Côté étudiant, on a senti « une vraie émulation et un esprit de compétition très sain et positif. Les élèves se sont confrontés à de vrais tests professionnels. Ils se sont pris au jeu des exercices proposés ». Une bonne façon de se préparer à la pression des tests réalisés lors des entretiens de recrutement, d’une façon ludique : « la gamification est très intéressante car elle détourne le stress d’un entretien individuel : le candidat se concentre avant tout sur sa réponse à l’exercice ».

10317744_560109424104717_2742635225972784593_o

Après ce concours de code, les étudiants, enseignants et entreprises s’accordent sur un point : c’est un bon moyen d’évaluer les jeunes diplômés. Mais est-ce réservé aux développeurs ? Pour le moment, la plupart des opérations de ce type leur sont consacrées. Mais le concept pourrait très bien être utilisé pour d’autres métiers : « il faudrait mettre en place de nouveaux types d’exercices mais le point le plus délicat sera d’évaluer les compétences au management de projet. Quand nos élèves postulent à des postes de chefs de projet, ils sont confrontés à de multiples entretiens et à des procédures parfois lourdes : les Battle dev « chef de projet » permettraient de moderniser ces processus un peu poussiéreux ! »

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet CRM H/F

22 ans d'existence, plus de 2600 collaborateurs, 137 millions d'Euros de chiffres d'affaires en 2015, Proservia, marque de ManpowerGroup, est un acteur solide et reconnu sur le marché des ESN.Spécialisés ...

Team Leader Cellule Graphique – Intégration Emailing H/F

Associant marketing, création et technologies, Publicis ETO est une agence hybride qui réunit 295 collaborateurs pour 25 millions d'€ de MB en 2015. Spécialisée dans le Marketing Client, ETO conçoit ...

Chargé de Projet Marketing H/F

Disposant d'un réseau national d'agences immobilières et membre d'un Groupe présent sur le marché immobilier depuis plus de 15 ans, son succès repose sur une innovation de logement neuf.Rattaché(e) à ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar