60% des applications iPhone ne sont jamais téléchargées

L’appstore d’iOS est le plus fourni du marché avec pas moins de 720 000 applications à l’heure actuelle. Mais ce très large catalogue cache une réalité bien sombre. Selon Adeven, une société allemande qui a analysé les données de l’appstore fin juillet, sur 650 000 applications, 400 000 n’auraient quasiment jamais été téléchargées (de l’ordre de 0 à 10 téléchargements par semaine). De plus, elles seraient invisibles aux yeux des utilisateurs car absentes des classements et du moteur de recherche. Grâce à l’outil apptrace développé par la société, il est possible d’avoir un œil sur les statistiques précises de téléchargement. L’analyse de ces chiffres a permis de voir que les sociétés derrière le top 25 des apps n’étaient qu’une poignée aux investissements financiers conséquents afin de rester en haut du tableau.

Le fait est que les développeurs indépendants n’ont souvent pas les moyens de promouvoir leurs applications aussi bien que les grosses sociétés. Il en résulte une tendance qui privilégie parfois la renommée à la qualité. Non pas que ce fameux top 25 ne contienne pas de bonnes applications, loin de là, mais l’exhaustivité du catalogue n’est pas toujours un avantage pour l’utilisateur qui sera influencé par la tendance générale et la mise en avant de certaines applications. Par exemple, il n’existe pas moins de 1899 applications lampe torche pour iOS, qui tentent de s’approprier une part du gâteau dans ce marché de niche ultra concurrentiel. Les appstores, que ce soit celui d’iOS ou d’Android, n’incitent pas assez à la recherche et la sérendipité. C’est maintenant le rôle des sites d’information et des blogs indépendants qui auront le réflexe de chercher les productions alternatives n’ayant pas eu de coup de projecteur mérité.

Source

via Tablette.com

OFFRES D'EMPLOI WEB

Rédacteur Web H/F

N#1 des services recrutement, emploi et carrière en France, Regionsjob imagine et développe depuis 16 ans des solutions RH à forte valeur ajoutée. Précurseur dans l'application des technologies web au ...

Chef de Projet Digital Commerce-Clients H/F

Le Groupe Pomona (3, 1 milliards d'Euros de CA, 10200 collaborateurs) est leader de la distribution livrée de produits alimentaires auprès des professionnels de la restauration et des commerces spécialisés ...

Chargé de Projet Web H/F

Acteur majeur de la prévention et de la maîtrise des risques, le groupe Socotec (5 000 collaborateurs) exerce ses métiers auprès des entreprises de tous secteurs : construction & immobilier, ...

Commentaires

  1. Thomas
    6 septembre 2012 - 9h46

    Rien d’étonnant. Avec le nombre d’applications qu’il y a on ne peut forcément toutes les télécharger et de nombreuses applications disposent d’une qualité très faible. Enfin ceci dit, je ne pense pas que le bilan soit plus rose pour Android

  2. Mikael Witwer
    7 septembre 2012 - 19h20

    Les chiffres sont vraiment impressionnants je trouve, je pense qu’un des problèmes principal réside dans la configuration des boutiques. Que ce soit sur le Google Play Store ou sur l’appstore il n’est pas évident de découvrir de nouvelles applications différentes de celles mises en avant par les développeurs (budget nécessaire). Pour avoir une chance de se différencier, je pense qu’une application doit être de bonne qualité pour pouvoir bénéficier du bouche à oreille et des recommandations, mais elle doit également disposer d’un budget consacré à la communication … Quitte à passer par des applications de recommandations du même style que « applications gratuite ». Puis il faut évident penser au faite qu’un smartphone avec des milliers d’applications ce n’est pas évident à gérer ^^’

    Bon courage aux développeurs ! Et merci pour cet article très intéressant !

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar