Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Comment fonctionne l’algorithme Facebook ?

Fabian Ropars, le 3 mai 2017

Les algorithmes Facebook et Google sont de grands mystères pour les professionnels du web. On connaît généralement une partie seulement des éléments entrant en jeu dans le ranking de visibilité. L’algorithme Facebook auparavant appelé Edgerank, puis Newsfeed Ranking Algorithm a déjà connu de nombreuses évolutions, et se montre de plus en plus complexe. Mais à l’occasion de la conférence F8, Adam Mosseri qui occupe le poste de VP of Newsfeed a pu en dire plus sur son produit et son évolution. Ces informations ne vous aideront pas à vous jouer de l’algorithme, mais elles permettent de comprendre pourquoi un contenu est affiché ou non sur le Newsfeed.

Pourquoi le Newsfeed ?

La raison intrinsèque du Newsfeed tient en une seule phrase : il y a trop de contenus publiés et Facebook ne peut pas tout afficher. Le Newsfeed doit permettre aux utilisateur de voir les meilleurs contenus.

At Facebook, we’ve found success in helping people find the gems

Adam Mosseri s’est ensuite attelé à expliquer simplement le fonctionnement du fil d’actualité et de son algorithme. Pour faire simple, l’algorithme va passer par une série d’étapes qui vont donner un score de pertinence à une histoire, et donc décider ou non de son affichage.

Ce schéma est ensuite appliqué à chaque post publié par notre réseau. Voici comment l’algorithme va par exemple analyser un post mis en ligne par le frère d’Adam Mosseri.

Ce post va ensuite être analysé avec d’autres facteurs afin de lui donner une importance.

L’algorithme va ensuite faire plusieurs de prédiction :

  • Est-ce que l’utilisateur va commenter / partager ?
  • Combien de temps va-t-il passer à la lire ?
  • Est-ce qu’il va trouver une valeur informative à cette histoire ?

Tous ces critères sont aussi pondérés avec la présence ou non de clickbait et de nudité, ces deux facteurs impactant négativement le ranking.

Chaque post se voit ensuite attribuer une note unique de ranking selon les différents facteurs vus précédemment.

Chaque score est attribué selon des metrics totalement personnelles, et est donc lié à votre profil, vos relations, vos habitudes…

fundamentally, each and every News Feed is entirely unique

Le futur du Newsfeed : Discovery, Integrity, Partnership

D’après Adam Mosseri le futur du Newsfeed est articulé autour de 3 concepts : Discovery, Integrity et Partnerships.

  • Faire découvrir de nouveaux contenus

Facebook veut être capable d’offrir de nouvelles informations pertinentes aux utilisateurs, de leur faire découvrir du contenu. Concrètement, Facebook veut vous montrer du contenu dont vous ne soupçonnez pas l’existence.

We want to a better job helping people learn about stuff that they might not even know exists yet, but they would love or find interesting or meaningful in their lives

Pour cela, Facebook travaille eu lancement d’un nouvel onglet dédié au contenu à découvrir. Un 2ème Newsfeed qui vous proposera uniquement des contenus à découvrir. L’idée étant de vous montrer des contenus de pages et de personnes que vous ne suivez pas. De la vraie curation intelligente donc.

  •  L’importance de l’intégrité

C’est un sujet important que Facebook semble enfin prendre à cœur : l’intégrité du fil d’actualités, et la véracité des informations diffusées. On est encore très loin d’une réussite à ce sujet, l’élection française et ses fake news en sont la parfaite illustration. Cela fait aussi référence aux « bulles filtrantes » et à la façon dont Facebook nous enferme dans une structure de pensée qui est déjà la notre. Facebook va justement chercher à ne pas entretenir ces bulles filtrantes.

  • L’importance des partenariats média

La diversification du Newsfeed et la qualité des contenus passera par des partenariats média. Cela passe par exemple par l’intégration des Instant Articles, et par une mise en avant parfaite des contenus sur la plateforme.

We’re doing something that’s new for us, and it’s going to take us a while to get good at, which is trying to figure out how to develop products in conjunction with publishers from day one.

Disons que pour l’instant, ce n’est pas une réussite totale, plusieurs gros publishers ont arrêté de publier des instant articles.

Ces partenariats portent sur 3 axes en particulier :

  • Formats : aider les médias à trouver les formats les plus impactant.
  • Informations locales : Facebook travaille avec plusieurs équivalents US de la PQR afin de proposer de l’information locale de qualité. C’est une information qui intéresse fortement les usagers.
  • Monétisation : Facebook cherche à aider les publishers à monétiser leur audience sociale, et leurs contenus.

L’ensemble de la présentation est accessible en vidéo sur ce lien.

 

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *