Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

You live it, toute l’actualité des festivals sur les réseaux sociaux

Flavien Chantrel, le 24 mai 2012

La saison des festivals vient de commencer ! A vous les campings, pass 3 jours, réveils difficiles et même parfois un peu de musique. Si les scènes vous passionnent, vous devez savoir qu’il est parfois compliqué de s’informer sur une même source sur l’actualité en matière de festivals. D’où l’idée d’ANOV Agency de proposer une présence dédiée à ce sujet sur les principaux réseaux sociaux, avec pour but de regrouper les informations utiles, les photos, compte-rendus et autres concours pour gagner vos places. Mathieu Sitaud (co-fondateur d’ANOV) et Guillaume Barrot (community manager du projet) nous en disent plus sur You LIVE It dans cette interview.

  • Tout d’abord, pouvez-vous nous présenter le projet You LIVE It ?

Mathieu : étant tous des grands fans de musique Chez ANOV, on attendait TOUS la saison des festivals avec grande impatience. Baignant tous les jours dans le web social, on souhaitait rapprocher nos activités professionnelles de cette passion commune. On a réfléchit, fait le tour de la question et on s’est rendu compte qu’il n’existait pas à proprement parlé de plateforme numérique dédiée aux festivals musicaux français. Le concept You LIVE It est donc né. Comme la saison des festivals arrivait vite, on a naturellement imaginé une opération qui rapprocherait ces deux univers, comme une recette de cuisine avec deux ingrédients forts.

Au sein d’une page Facebook, You LIVE It est une application dynamique et connectée qui référencera, au lancement, les plus gros festivals de France sur une carte du pays. Celle-ci reprendra toutes les informations et données utiles sur les festivals permettant aux internautes de préparer leur tour de France des festivals avec leurs amis, via l’utilisation de l’OpenGraph. L’objectif premier est de proposer une expérience enrichie aux fans de musiques live tout en les rapprochant de tous les acteurs de l’industrie.

  • Le secteur de la musique est déjà très concurrentiel en ligne. Comment entendez-vous vous démarquer ?

Guillaume : tout d’abord, on se différencie d’ores et déjà en créant un événement dans l’événement. On regroupe des internautes, des festivaliers, on crée une vraie base de fans de musique engagés. On échange tous ensemble sur la musique live qui est LE sujet de conversation thématique, puis on leur propose par la suite d’être récompensés pour leur engagement (sous forme de jeux concours, d’invitations, de goodies, etc). Nous souhaitons nous différencier par une approche moins mercantile et plus connectée de la musique sur Internet.
Nous le savons, les festivals communiquent sur le web, les labels le font aussi, il en va de même pour les artistes, mais les internautes n’ont AUCUNE plateforme dédiée d’une part aux festivals, d’autre part à la musique live. Forums, pages communautaires et consort discutent d’abord de musique, mais de manière générale. Nous offrons beaucoup plus que cela.

  • Vous jouez la carte des réseaux sociaux, en ne proposant pas de site ou de blog mais uniquement une présence sur Pinterest, Facebook et Twitter. Pourquoi ?

Mathieu : tout simplement, parce que Facebook, Twitter, Pinterest et YouTube sont les 4 réseaux sociaux les plus influents sur le web français. Nos cibles, les fans de musique, âgés de 18 à 35 ans, sont présents et actifs sur ces plateformes. Nous avons souhaité jouer la carte des médias sociaux à 200% et souhaitons conserver une plateforme classique (Site web) pour nos partenaires et investisseurs. Les internautes n’ont pas besoin de vivre une expérience polluée par des contenus BtoB.
Ensuite, les réseaux sociaux jouent en 2012 un très grand rôle sur le secteur de la musique, qu’on le veuille ou non. Beaucoup de personnes n’ont pas encore compris l’enjeu de ces médias, pour nous, pour notre génération ( Y ), c’était tellement logique qu’on a pas pris plus de 5 minutes pour le choix du support, c’était instantané, logique et cohérent avec le concept.

On a des projets dans le temps pour You LIVE It, et il est clair que l’ouverture d’un blog est primordiale. Mais pas pour l’instant nous nous concentrons sur Facebook et les médias qui gravitent autour.

  • Quelle relation entretenez-vous avec les festivals et leurs organisateurs ?

Mathieu : nous sommes un peu en retard cette année, nous le savons. Nous souhaitons créer de réelles relations à long terme avec eux pour que dans 10 ans You LIVE It devienne un passage obligé dans les stratégies de communication des Festivals. En fans de musique live nous avons un point commun et nous souhaitons faire progresser à leurs côtés les outils mis à disposition des internautes. C’est une relation gagnante gagnante. Nous leur offrons une visibilité cohérente, connectée et hyper-active et en contrepartie nous leur demandons des places, des goodies, des downloads, etc afin de récompenser cette grande communauté de fans engagés source de trafic potentiel pour eux.
À ce sujet, si vous représentez un festival, nous sommes à votre disposition !

  • Comment comptez-vous faire venir du monde sur les différents espaces ?

Guillaume : nous avons choisi une stratégie de contenu. Plus les contenus sont pertinents, plus on va créer d’interactions avec les fans et générer de la visibilité (notamment sur Facebook grâce à l’Edge Rank). On aime la musique, on parle musique, on respire musique. Cela se ressent dans les contenus que nous publions sur nos différents comptes. Les internautes le ressentent, le lien se fait naturellement.
Cependant, nos deadlines ne nous permettent pas d’attendre que le trafic soit généré naturellement à 100% et avons prévu une campagne de display sur Facebook ainsi qu’un peu de bannières sur le web afin de draguer plus de fans et d’augmenter la/les communauté(s).

  • Seront-ils complémentaires ou y mettrez-vous les mêmes choses ?

Guillaume : globalement, les contenus ne seront pas les mêmes sur Pinterest et sur Twitter par exemple, puisque chaque média mérite un ciblage particulier dans le partage de contenus. Mais puisqu’on évolue dans un univers cool et ludique, si nous produisons ou relayons de l’information fraîche et pertinente, il est tout à fait possible que nous soyons amenés à partager un même contenu sur toutes nos plateformes. Mais puisque les cibles sont différentes en fonction des réseaux qu’on a décidé d’exploiter, normalement, le contenu sera différent.

  • Comment réussir à monétiser des espaces qui ne vous appartiennent pas ? Est-ce un vrai challenge ?

Mathieu : c’est un véritable challenge dans le sens où nous avons tout à faire. Nous avons à disposition des plateformes comme Facebook, Twitter, Pinterest, Youtube, qui nous ouvre de larges possibilités (notamment avec l’intégration iFrame sur Facebook) et nous nous devons de les exploiter. Nos métiers nous permettent de maîtriser la technique et sa mise en oeuvre. De ce fait, la logique de monétisation ne réinventera pas l’eau chaude. Elle est simple et engageante : Plus il y a de fans, plus il y a de cibles potentielles pour les annonceurs et plus nous pourrons générer des revenus pour, pourquoi pas, envoyer dès l’année prochaine une équipe couvrir les festivals français, se rapprocher encore plus des internautes, créer des ambassadeurs et générer des contenus à Valeur Ajoutée pour tous les acteurs du projet You LIVE it.

  • Que trouvera-t-on sur les différents espaces de You Live It tout au long de l’année ?

Guillaume : question importante puisqu’indispensable ! Nous savons la période de festivals très saisonnière. De ce fait, nous sommes déjà en train de nous rapprocher d’acteurs réguliers de la musique (salles de concerts, pure players musicaux, etc.) afin de ne pas laisser mourir les communautés le restant de l’année. De ce fait, nous engageons des discussions pour le déploiement du modèle sur le reste de l’année et partagerons toute l’actualité musicale, les festivals internationaux, les prochains concerts, etc. Des informations qui permettront à des fans de musique comme nous de rester actifs. Les idées fusent chaque jour, mais concrètement, on aimerait faire intervenir les internautes, les fans de You LIVE It, dans le concept… Stay Tuned !

  • Quels sont les plans pour les futurs développements ?

Mathieu : grande question de grands enfants ! Nous avons des rêves plein la tête : faire le tour de France des festivals avec une équipe d’internautes reporters, créer des événements pendant les festivals sur le lieux des festivals. Faire évoluer l’outil et enrichir tous les ans l’expérience proposée sur les réseaux. Pourquoi pas exporter le projet à l’international, devenir LA plateforme des festivals, puis des concerts, et pourquoi pas, à terme, créer le You LIVE It Festival, ce serait la consécration, si je puis me permettre… Nous aimons beaucoup la stratégie de développement de RedBull donc …

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Kerweb dit :

    « Account suspended » pour le compte Twitter, c’est ballot ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *