Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Le World Wide Web fête ses 25 ans

Thomas Coëffé, le 12 mars 2014

Nous sommes le 12 mars 2014. Le World Wide Web a 25 ans. En 1989, Tim Berners-Lee créait le WWW, la technologie nécessaire pour consulter les pages hébergées sur Internet. Il a présenté son projet le 12 mars au sein d’un article complet, Information Management: A Proposal, accessible sur le site du W3C, le World Wide Web Consortium. Mais à l’origine, le chercheur britannique était loin d’imaginer les répercussions qu’aurait son invention sur notre quotidien.

tim-berners-lee

Car à l’origine, le projet World Wide Web présenté par Tim Berners-Lee n’était pas dédié au grand public. Il s’agissait simplement d’une méthode permettant de mieux collaborer. Il souhaitait faciliter le partage d’informations avec ses collègues. En 1989, les scanners à plat commençaient à s’imposer, et de nombreux documents étaient numérisés au CERN. Le chercheur souhaitait un système pour accéder à ces ressources de partout, qu’on soit situé sur un réseau local ou distant. Mais il fallut du temps à Tim Berners-Lee pour convaincre ses collègues de l’intérêt d’un tel système.

L’année suivante, le chercheur français Robert Cailliau le rejoint. Ensemble, ils développent trois technologies clefs dès l’année 1990 : les URLs (adresses web), le HTTP (le protocole hypertexte) et le HTML, le langage de base des pages web. Le 20 décembre 1990, la première page web basée sur ces technologies est mise en ligne au CERN. La première d’une très, très longue série.

Pour fêter ces 25 ans, le W3C propose de souhaiter un joyeux anniversaire au web sur les réseaux sociaux avec le hashtag #web25. Les meilleurs messages seront publiés sur Web at 25, un site dédié à la célébration de cette anniversaire. Tim Berners-Lee, la World Wide Web Foundation et le W3C profitent en tout cas de ce jour de commémoration pour sensibiliser les internautes à la protection du web ouvert. Défendre les libertés et l’accès universel aux contenus est un principe qui a permis au web de devenir ce qu’il est aujourd’hui. L’ubiquité, la décentralisation et l’ouverture sont trois propriétés clés du World Wide Web, les attaques des censeurs et des espions numériques sont à surveiller de près. Pour que le web se développe encore, chacun devra prendre conscience de ces dangers et favoriser les projets cohérents avec les fondements du World Wide Web comme l’open data.

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *