Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Rachat de WhatsApp : la Commission Européenne accuse Facebook d’avoir menti

Thomas Coëffé, le 20 décembre 2016

En février 2014, Facebook rachetait WhatsApp pour une somme comprise entre 16 et 22 milliards de dollars. Pour que ce rachat soit validé, le réseau social avait transmis un dossier à la Commission Européenne en août 2014 pour prouver qu’il n’allait pas entraîner une concentration trop importante du marché. La Commission a rendu son verdict le 3 octobre 2014, autorisant le rachat de WhatsApp par Facebook. Mais cette même Commission accuse aujourd’hui Facebook d’avoir fourni des informations trompeuses dans le but de faciliter l’acceptation du dossier.

À lire également
messagerie Toutes les astuces WhatsApp

Dans le communiqué de presse publié ce mardi, la Commission Européenne indique qu’à l’époque, Facebook avait affirmé être dans l’impossibilité technique d’associer les comptes WhatsApp et Facebook des utilisateurs des deux services. Or, WhatsApp a depuis annoncé son intention de croiser les données des utilisateurs avec tout l’écosystème Facebook, du réseau social à Instagram en passant par Oculus et MSQRD – avant de faire marche-arrière en Europe. La Commission Européenne estime qu’il était déjà possible de croiser ces données en 2014.

La Commission estime, à titre préliminaire, que, contrairement aux affirmations de Facebook et à la réponse qu’elle a fournie lors de l’examen de l’opération de concentration, la possibilité technique d’associer automatiquement les identifiants d’utilisateur de Facebook aux identifiants d’utilisateurs de WhatsApp existait déjà en 2014.

La Commission Européenne indique que cette accusation ne remet pas en cause le rachat de WhatsApp par Facebook. Le réseau social a jusqu’au 31 janvier 2017 pour répondre aux griefs de la Commission. Si Facebook est reconnu coupable d’avoir fourni des informations inexactes à l’Europe pour faciliter l’autorisation du rachat de WhatsApp, l’amende infligée pourrait atteindre 1% du chiffre d’affaires de l’entreprise – soit près de 180 millions de dollars.

Recevez nos meilleurs articles

En vous abonnant, vous acceptez les CGU

Commentaires
  1. Patrick-Huet dit :

    Les membres de la Commission européenne ont-ils été naïfs au point de croire que Facebook allait dépenser quelques milliards juste pour le plaisir de dépenser… sans jamais se servi des informations collectées ?

    Ou bien ces membres sont-ils comme tous les autres politiciens à crier après coup – lorsque les citoyens commencent à les interpellent sur des décisions douteuses : « Ah si seulement on avait su ! » « on nous a menti » « ils ont omis des informations » et autres justifications peu crédibles.

    Je suis persuadé que les membres savaient parfaitement à quoi s’en tenir, mais comme beaucoup d’associations protestent, ils se justifient comme ils peuvent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *