Web2day : webcam freemium, vers une nouvelle génération de youtubeurs ?

Conférence matinale aujourd’hui au web2day pour Stephen des Aulnois, alias @desgonzo. Cela n’a pas empêché la salle d’être pleine à craquer pour un sujet pour le moins accrocheur :  « Webcam porno : modèle freemium et mutualisation du paiement. » Et comme souvent, l’industrie du divertissement adulte est en avance en matière d’innovation. Sujet (passionnant) du jour, l’offre de webcam gratuite mais guidée par des paiements volontaires des internautes connectés en direct, pour remercier la personne filmée ou pour lui demander de faire une action particulière. Le tout se fait avec un système de tokens, qu’on offre en un clic, de manière publique. Le but étant bien sûr de jouer à la fois sur la frustration des viewers, mais aussi sur l’effet de groupe pour multiplier les dons.

afreeca tv

Il est intéressant de voir les applications plus classiques de ce système, qui ne se limite pas aux webcams coquines. Stephen des Aulnois indiquait ainsi que plusieurs plateformes surfent déjà sur cette vague pour monétiser leurs services avec succès. Une alternative à la morosité du marché publicitaire traditionnel. Trois exemples étaient donnés :

  • Twitch, la plateforme de streaming bien connue réservée aux joueurs de jeux vidéo, qui en plus d’un modèle premium propose aux viewers d’offrir de l’argent aux gamers qu’ils regardent. Les dons sont nombreux et peuvent y atteindre des sommes astronomiques (en milliers voire centaines de milliers de dollars), aucune limite n’étant donnée.
  • Afreeka TV, offre de streaming venue de Corée du Sud, chat, discussion et vidéos en direct sont au programme, avec des Broadcasting Jockeys (BJs) qui proposent de chanter ou de jouer à des jeux vidéo en direct, entre autres. Ceux qui regardent peuvent offrir des ballons, transformables en cash par les présentateurs des chaines live. De quoi les inciter à faire plus de direct.
  • Bobo KTV, pour finir, est une plateforme chinoise qui repose exactement sur le même principe. Des internautes se filment en direct et font diverses actions (chansons, maquillage, conseils divers…) et peuvent recevoir des cadeaux divers et variés qui possèdent tous une valeur d’échange.

Comme l’indiquait fort justement Stephen des Aulnois, la culture du pourboire influence fortement la propension à cette forme de dons sur le web… Ce qui limite les retombées possibles en France, mais ne les empêche pas pour autant. Reste à voir qui se lancera en premier dans ce business prometteur dans l’hexagone, mais le phénomène pourrait bien créer une génération d’influenceurs dont sont si friands les marques et les médias, après le succès de nombreux youtubeurs. Et si, après les annonceurs, c’était les internautes qui contribuaient directement à la rémunération des créateurs de contenus, si futiles soient-ils ?

OFFRES D'EMPLOI WEB

Responsable Marketing CRM H/F

En collaboration étroite avec la Direction, vous accompagnez la Caisse Régionale dans son développement commercial et prenez la responsabilité de l'équipe CRM composée de 4 personnes. En lien avec le Pôle ...

Concepteur Développeur JAVA H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'International allant ...

Concepteur Développeur J2EE H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'international allant ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar