Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Journée mondiale sans Facebook le 28 février 2013

Hugo Clery, le 25 février 2013

Depuis 3 ans, la date du 28 février est signe de journée mondiale sans Facebook. Initiative apparemment lancée par un groupe Facebook maintenant vide avec de multiples événements suscitant peu d’engagement, il est assez difficile d’identifier la paternité de cette idée qui semble pourtant rester valable pour ce jeudi. De multiples articles ont été publiés et le site journée-mondiale.com recense la journée en évoquant des « promoteurs » inconnus. On y apprend que l’objectif serait de « lutter contre l’addiction à la cyber-dépendance, protester contre l’intrusion des pubs qui se font passer pour de l’information et rappeler à Facebook qu’ils ne seraient rien sans leur clients. » Rien que ça.

Véritable initiative ou manifestation spontanée, il n’en reste pas moins que l’existence de cette journée est révélatrice d’une vision plutôt diabolisante de Facebook. L’adage « si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit » est ici poussé à son paroxysme. Cette journée voudrait donc dénoncer à la fois l’addiction au réseau social et ses dangers pour la vie privée. Plus francophone que mondiale, elle est davantage un moyen pour ses membres de se tester. Mais encore faut-il que le succès soit au rendez-vous. Rien n’est moins sûr, mais la critique existe toujours, notamment sur les dangers du réseau pour la vie sociale. Précisons encore une fois que c’est l’utilisateur qui est maître de ses décisions et non Facebook. Le seul danger est de le voir comme une alternative, alors qu’il n’est qu’une extension de l’identité.

Au Blog du Modérateur, nous prônons toutefois une approche plus pédagogique : plutôt que de bouder Facebook pendant une journée, apprenez à le maîtriser afin de contrôler au maximum votre présence et l’utilisation de vos données personnelles. C’est dans ce but que nous avons élaboré notre guide Facebook, pour comprendre l’essentiel des paramètres disponibles afin d’éviter les mauvaises surprises. Une bonne occasion d’y jeter un œil !

 

Crédit image : unlike par Shutterstock
Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Clarisse C. dit :

    Le fait est que cette journée, bien qu’un peu radicale à mon goût est sans aucun doute d’utilité publique. J’ai un exemple frappant, j’ai repris mes étides cette année après 8 années passées dans le monde professionnel. Etant dans une formation dans le web, nous étions tous connectés en permanence à Internet. J’ai bien du ma à quantifier, mais il devait y avoir beaucoup de perte en ligne par rapport à ce que disaient les professeurs, puisque l’immense majorité des élèves étaient connectés sur Facebook en cours. Le problème, c’est de savoit s’auto-gérer.

  2. Et sinon, pour les forcenés, il y la méthode radicale : ColdTurkey ! 🙂

  3. Pas grave on va tous se retrouver sur twitter ac un hashtag du style #facebookdayoff ^^

    J’adore votre blog btw. D’ailleurs je vous ai classé sur mon blog dans ma liste des top sites 2013 Emarketing / CM

    ++

    @Charlestell117

  4. ElleB dit :

    Super idée le hashatg @CharlesTellier !
    Le problème de cette journée, c’est que la connections à Facebook est tellement mécanique qu’on oublierait l’interdit 😉
    En tout cas bravo pour le guide, c’sest très bien fait et instructif !

  5. Noémie dit :

    Un groupe pour la journée sans facebook… sur facebook… logique. Facebook n’est pas le problème, le problème c’est ce que nous nous en faisons.
    Bonne initiative de votre part de rebondir là dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *