Un outil efficace pour vos newsletters : Aweber

Antoine Anfroy est un blogueur passionné de photographie. Il édite le blog 1 point 2 vue, destiné aux débutants dans ce domaine. Je vous invite à y faire un tour, vous y trouverez, outre les conseils pour réussir ses photos, de nombreux tutoriels pour la retouche d’images, cela peut servir ! Antoine a testé un outil pour envoyer des newsletters à ses lecteurs, Aweber. Il est plutôt content du résultat, et a tenu à nous livrer son retour d’expérience sur le sujet. C’est intéressant ! Cela peut être une bonne alternative à Feedburner par exemple, si vous n’avez pas envie de créer une newsletter de A à Z. En revanche, le service est payant.

Contexte

Je suis l’éditeur du site 1point2vue.com qui est dédié aux débutants en photo avec des conseils pour prendre des photos et des tutoriels de retouche photo. Après avoir lu pas mal d’articles sur le sujet, je me suis décidé à mettre en place une « vraie » newsletter pour gagner un peu de trafic.

Depuis le lancement du site, j’utilisais le service de notification par mail de Feedburner mais ses capacités étant vraiment limitées, il me fallait quelque chose de plus complet. Mon cahier des charges était simple: pouvoir personnaliser les mails (mise en page), automatiser les envois (à partir du flux RSS) et choisir le rythme de diffusion. Autant de choses que Feedburner ne peut pas faire. Après un peu de recherche et la lecture de quelques tests, je me suis tourné vers Aweber, un service web spécialisé en mailing. Le seul frein à cette solution est peut-être son coût: le service d’Aweber est facturé 19$ (environ 15€) par mois. Sur un blog comme le mien qui génère pour l’instant une centaine d’euro par mois, ce tarif est loin d’être négligeable. D’autant plus que Feedburner est complètement gratuit. C’est un choix à faire donc, mais étant donnés les services fournis par Aweber, le prix est vraiment justifié.

Aweber

Prise en main

Contrairement à ce que j’ai pu lire, j’ai trouvé Aweber plutôt intuitif à utiliser. Le site est entièrement en anglais mais les fonctions sont simples: pas besoin d’être bilingue pour déchiffrer ce qu’on vous demande. Entre le moment où je me suis inscrit et le moment où ma newsletter était active, il m’a fallut environ trois heures, un temps que je trouve très court quand on voit le nombre de choses à mettre en place:

  • création et configuration d’une liste de diffusion,
  • création et implantation des formulaires d’enregistrement,
  • rédaction des mails automatiques pour la procédure de validation de l’inscription,
  • création du modèle des mails de la newsletter,
  • écriture de pages dédiées sur le site (pages qui confirment l’inscription).

Toutes ces étapes peuvent faire peur mais en fait tout est guidé. La création des formulaires en particulier: l’agencement des champs, des titres, des images est complètement dynamique et visuel. A aucun moment il n’est nécessaire de mettre le nez dans le code HTML et ça, ça fait plaisir!

Diffusion

Maintenant que la newsletter est en place, il faut prévenir les visiteurs qu’elle existe. J’ai choisi une méthode en trois étapes:

  • Mise en place d’un formulaire bien visible en haut dans la sidebar,
  • Rédaction d’un billet dédié pour préciser à tout le monde cette nouveauté et les avantages du nouveau système de souscription,
  • Mise en place d’une pop-up.

J’ai longtemps hésité sur ce dernier point. En effet la pop-up me dérange dans le principe: on coupe complètement la navigation du visiteur pour l’inviter à donner son adresse mail. Ça me semblait un peu trop agressif. Finalement, j’ai choisi un compromis pour que la navigation ne soit pas trop dérangée: la pop up s’affiche au bout de 20 secondes sur une page (ce qui est relativement long) et une seule fois par mois. Avec ces paramètres j’espère ne pas trop déranger mes visiteurs habituels, tout en captant le visiteur qui débarque pour la première fois. Pour motiver l’inscription, je propose un produit gratuit à mes visiteurs: un guide en PDF à l’attention des photographes débutants. J’ai essayé de soigner ce document le plus possible afin d’offrir un produit avec une véritable valeur ajoutée. Le but n’était pas juste de récupérer une adresse mail, mais que les abonnés reviennent sur le site. Depuis j’ai eu de bons retours sur ce produit donc je pense que ça permet d’amorcer une relation de confiance avec mes abonnés.

Aweber

Résultats

Les résultats ont été à la hauteur et même au delà de ce que j’avais prévus: 200 inscrits la première semaine, aujourd’hui le rythme s’est calmé mais je compte quand même plus de 50 nouveaux inscrits par semaine. Même si l’ancienne newsletter n’était pas vraiment mise en avant, ça démontre l’efficacité des outils d’AWeber. Bien-sûr j’ai profité du fait que mon site avait déjà un bon trafic (500 visiteurs par jours avant le lancement de la newsletter), je ne sais pas ce que ça peut donner sur un blog tout neuf.

Du point de vue du trafic généré sur le site, l’impact se fait encore peu sentir: j’ai constaté environ 5% de hausse directement liés à la newsletter (ce qui n’est déjà pas si mal). J’espère aussi surtout construire une communauté autour du site basé sur les visiteurs habitués.

Bilan

A ma grande surprise, le mail reste encore une valeur sûre pour capter un peu plus de trafic. Sûrement dû au fait que beaucoup de gens ne connaissent pas encore les flux RSS ou Twitter. L’utilisation d’un service pro comme Aweber pour l’envoi des mailing me parait un passage obligé pour faire quelque chose de sérieux. Pour mon site, il m’aura fallu plus d’un an pour me décider: dommage, j’aurai pu faire croître mon trafic beaucoup plus rapidement.

Le site Aweber
Le compte Twitter d’Antoine Anfroy

OFFRES D'EMPLOI WEB

Rédacteur Web H/F

N#1 des services recrutement, emploi et carrière en France, Regionsjob imagine et développe depuis 16 ans des solutions RH à forte valeur ajoutée. Précurseur dans l'application des technologies web au ...

Chef de Projet Digital Commerce-Clients H/F

Le Groupe Pomona (3, 1 milliards d'Euros de CA, 10200 collaborateurs) est leader de la distribution livrée de produits alimentaires auprès des professionnels de la restauration et des commerces spécialisés ...

Chargé de Projet Web H/F

Acteur majeur de la prévention et de la maîtrise des risques, le groupe Socotec (5 000 collaborateurs) exerce ses métiers auprès des entreprises de tous secteurs : construction & immobilier, ...

Commentaires

  1. Christophe
    13 avril 2011 - 22h06

    On va dire que les grands esprits se rencontrent !!!
    Je me suis mis à Aweber il y a deux semaines, et je l’ai lancé il y a deux jours (oui, j’ai mis deux semaines, mais je compte la rédaction de mon guide dans ce laps de temps).
    Au niveau de la facilité d’utilisation, je rejoins l’avis d’Antoine, mais je tempère en disant que ça dépend de ce qu’on veut faire.
    Concernant le fameux « Blog Broadcost », il y a effectivement une centaine de modèles possibles, mais si on veut faire un truc sympa et personnalisé, il faut néanmoins mettre un peu les mains dans le cambouis. D’ailleurs impossible de tester l’envoi, alors que la fonction de test marche parfaitement pour le « Broadcost »… si quelqu’un a une idée ?
    Merci en tout cas pour ton partage d’expérience.

  2. Antoine | 1point2vue
    14 avril 2011 - 9h45

    Salut Christophe,

    Quand je dis que c’est rapide c’est parce que moi mon guide était déjà écrit ;-).
    Pour le « blog broadcast », j’utilise un modèle que j’ai personnalisé (une légère modification du code HTML et ajout de mon logo), c’est donc pas très long à faire. Par contre, je rencontre le même problème que toi: impossible de tester ce message. J’ai cherché à ce propos mais je n’ai rien trouvé… Si quelqu’un à la réponse ça m’intéresse aussi.

  3. Christophe
    14 avril 2011 - 20h02

    Ah, je ne suis donc pas le seul !
    Personne n’a une idée ? c’est chiant de pas pouvoir tester !

  4. Antoine | 1point2vue
    15 avril 2011 - 8h39

    Apparemment, ça viendrait du fait qu’Aweber est pas capable d’interpréter le flux. Bizarre car l’envoi fonctionne très bien, seul le test bloque.

  5. Benoist
    19 avril 2011 - 8h56

    J’ai réglé le problème en créant une newsletter de test et en différent de quelques jours la création de la vraie newsletter destinée aux internautes

  6. Christophe
    20 avril 2011 - 0h48

    Je suis pas très fan pour utiliser cette alternative. Clairement, ça serait bien que Aweber règle ce problème !

  7. Christophe
    20 avril 2011 - 0h48

    Je suis pas très fan pour utiliser cette alternative. Clairement, ça serait bien que Aweber règle ce problème !

  8. Antoine | 1point2vue
    20 avril 2011 - 12h25

    D’après ce que j’ai pu lire, ça fonctionne sur certain site/blog mais j’ai pas réussit à savoir quels étaient les différences qui faisaient que ça marche ou pas.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar