Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Données personnelles : quand Uber utilise vos emails grâce au service Unroll.me

Fabian Ropars, le 24 avril 2017

Uber est au cœur de la tempête. Le service enchaîne les bourdes, les pertes et les erreurs de gouvernance. On peut pèle-mêle penser à la vidéo de Travis Kalanick, le CEO, qui s’énerve contre un chauffeur, aux accusations de sexisme structurelaux démissions en série ou encore aux pertes astronomiques de $3 milliards en 2016. Mais les dernières révélations sur les pratiques d’Uber valent le détour. Un excellent exemple de la non-maîtrise de nos données et du pouvoir grandissant et sans contrôle des géants du web.

Quand Uber traque ses utilisateurs

C’est le New York Times qui dévoile cette affaire dans un article aussi passionnant que romanesque. On y apprend qu’Uber a continué à traquer les informations de ses utilisateurs, même lorsque ceux-ci avaient supprimé l’application de leur iPhone. Cette pratique aurait eu lieu sur les périphériques iOS dès 2014, et jusqu’à la sortie d’iOS 9. Précisons que la collecte de données concernait visiblement plutôt les chauffeurs que les utilisateurs (pour éviter les fraudes).

Pour cacher cette manipulation interdite par les Guidelines d’Apple appelée « fingerprinting », Uber a exclu les utilisateurs de Cupertino (là où se trouve le siège d’Apple) mais les autres bureaux de la marque ont pu découvrir la manœuvre. Début 2015, Tim Cook a donc convoqué Travis Kalanick dans son bureau afin de le menacer de retirer l’application de l’app store si ces pratiques ne cessaient pas.

Et achète des données des utilisateurs d’Unroll.me

Commençons par faire notre mea culpa puisque nous vous avons conseillé ce service sur le blog… Vous étiez d’ailleurs nombreux en commentaires à pointer l’absence de sécurité de ce type de service. Et vous aviez raison. Pour rappel, Unroll.me est un service de désinscription aux newsletters, très pratique, mais aussi très intrusif. Comme le révèle le New York Times, Unroll.me revendait les emails contenant factures Lyft (concurrent d’Uber) à Uber afin d’en tirer des datas pertinentes. Les données étaient normalement anonymisées, mais la pratique pose tout même un vrai problème d’éthique. Le CEO d’Unroll.me a affirmé avoir le « coeur brisé » sans pour autant annoncer la fin de ces pratiques.

On ne peut que vous conseiller ce portrait sans concession du patron d’Uber et des pratiques de son entreprise. Tout cela doit aussi nous faire réfléchir à la gestion de nos données personnelles, et à notre facilité à les oublier lorsqu’un service pratique ou gratuit se présente.

Note : si vous souhaitez vous désinscrire des newsletters sans fournir vos données à Unroll.me et Uber, vous pouvez utiliser cette technique.

Recevez nos meilleurs articles

En vous abonnant, vous acceptez les CGU

Commentaires
  1. Juliette dit :

    Dans ce cas Uber n’est pas le plus gros problème mais Unroll.me et malheureusement plus généralement la confiance que l’on peux faire a des services ou start-up qui pour vivre ou survivre sont prêts (certaines fois) a tout sans aucun état d’âme ni aucun contrôle possible 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *