Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Étude : les images sur Twitter permettent de booster l’engagement

Thomas Coëffé, le 7 octobre 2013

Sur Twitter, de nombreux paramètres jouent sur l’engagement des utilisateurs. La semaine dernière, un analyste du réseau social a mis en évidence quelques critères pour rédiger le tweet parfait : intention d’inspirer, ton négatif ou critique, importance de l’heure et du jour de publication… D’autres données influent sur l’engagement obtenu. Selon une étude menée par Dan Zarella de HubSpot, les images auraient une forte incidence sur les retweets ; mais tout dépend de la méthode de partage utilisée.

Dan Zarrela a étudié l’impact de quatre méthodes de partage d’image sur Twitter :

  • Les tweets incluant un lien pic.twitter.com (upload natif)
  • Les tweets incluant un lien vers une image Instagram
  • Les tweets incluant un lien Twitpic, un hébergeur très répandu
  • Les tweets incluant un lien vers une image Facebook

Au total, plus de 400 000 tweets sélectionnés aléatoirement ont été analysés. Le nombre de retweets natifs a été comptabilisé. On observe des différences importantes, selon la méthode employée pour inclure une image à un tweet :

  • Utiliser pic.twitter.com permet d’augmenter de 94% le nombre de retweets natifs. L’uploader natif est clairement la méthode à privilégier pour inclure une image à un tweet.
  • Ajouter un lien vers une image Instagram réduit largement la portée du tweet : -42%, comparé aux tweets ne comportant pas de lien Instagram. Le blocage des aperçus Instagram sur Twitter n’a sans doute pas été sans conséquence.
  • Utiliser le service Twitpic permet d’augmenter de 64% le nombre de retweets natifs. C’est donc un bon outil (car bien intégré), mais il est moins performant que l’uploader natif.
  • Ajouter un lien vers une image Facebook est une mauvaise idée. Cette méthode réduit de 47% les retweets natifs. Et que dire de l’expérience utilisateur !

Globalement, ces résultats sont assez logiques. Twitter intègre les aperçus des liens pic.twitter.com et Twitpic, contrairement aux liens Facebook et Instagram. L’utilisateur n’a pas besoin de suivre un lien pour afficher l’image et cela facilite les interactions. Voici les résultats obtenus par Dan Zarella.

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. L’étude montre que selon la méthode pour inclure l’image, l’engagement sur le tweet est différent.
    Mais contrairement à votre titre, elle ne montre pas qu’un image améliore l’engagement.
    Et une autre étude montre que l’impact de l’image est variable : http://bit.ly/17bgfv5

  2. Effectivement ; mais l’étude montre aussi clairement qu’un tweet comportant une image via pic.twitter.com suscite un meilleur engagement. On est d’accord, le fond est bien plus important que la forme. Mais au moins, l’étude HubSpot / Dan Zarella a l’avantage de se baser sur 400.000 tweets, contrairement aux conclusions plus que bancales d’Econsultancy, qui se base sur… 1 tweet avec image vs. 4 tweets sans image.

  3. 1 Tweet contre 4 tweets dans des conditions parfaitement identiques, ce n’est déjà pas si mal 🙂

    D’ailleurs l’étude EConsultancy rejoint celle de Dan Zarella sur certains points et notamment que la clef se situe dans l’expérience utilisateur : si l’image est parfaitement intégrée au tweet, l’engagement augmente.

    Il me semble que c’est bien ça que veut montrer Dan Zarella avec son étude. Tel ou tel support pour l’image fait varier l’engagement de manière significative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *