La recette du tweet parfait selon Twitter

La DataWeek se termine aujourd’hui. Il s’agit d’une sĂ©rie de confĂ©rences, organisĂ©es Ă  San Francisco. Durant une semaine, des analystes ont prĂ©sentĂ© leurs travaux et leurs Ă©tudes autour d’un sujet commun : les donnĂ©es. Quelles donnĂ©es rĂ©colter, comment traiter les datas de manière pertinente… Un sujet assez technique en soit, mais qui permet d’obtenir des pistes assez prĂ©cises. Douglas Mason, Data Scientist pour Twitter, a prĂ©sentĂ© les rĂ©sultats d’une Ă©tude permettant de mieux cerner les Ă©lĂ©ments qui poussent les utilisateurs Ă  partager des messages sur le rĂ©seau. En bref, les ingrĂ©dients nĂ©cessaire pour obtenir un maximum de retweets.

Twitter le reconnaĂ®t, l’heure du jour est importante. La fin de matinĂ©e et le dĂ©but d’après-midi permettent d’obtenir environ 10% de RT supplĂ©mentaires. Le jour de la semaine l’est Ă©galement : 10% de RT supplĂ©mentaires sont enregistrĂ©s en milieu de semaine. Autre paramètre Ă©vident : la profession de l’utilisateur. Les membres des gouvernements, les politiques, les joueurs de football et de baseball obtiennent davantage de RT que les autres utilisateurs. Sans surprise, plus un utilisateur a d’abonnĂ©s, plus ses messages sont partagĂ©s. Mais d’autres paramètres viennent dĂ©finir le « tweet parfait ».

  • L’intention d’inspirer : les belles phrases semblent fonctionner (mais pas le name-dropping)
  • Le ton nĂ©gatif ou critique permet d’obtenir davantage de partages
  • Le fait d’ĂŞtre en accord avec un avis gĂ©nĂ©ral, partager le point de vue des internautes
  • Publier un message drĂ´le ou rĂ©flĂ©chi augmente le nombre de RT
  • Le ton positif ou excitĂ©, ainsi que le fait de soutenir une cause
  • Informer de sa position personnelle, de son avis sur un fait prĂ©cis
  • Utiliser un ton exclamatif et une ponctuation forte (sauf dans les mĂ©dias)

Évidemment, il ne s’agit pas d’une recette miracle : ces paramètres ne doivent pas altĂ©rer le fond de votre message. Twitter reconnaĂ®t Ă©galement que les hashtags ne marchent pas Ă  tous les coups. S’ils ont toute leur place dans le sport, ils sont moins pertinents lorsqu’un tweet concerne la musique. Dans la mĂŞme veine, ce n’est pas parce qu’un tweet comporte une mention ou un mĂ©dia qu’il sera partagĂ©. Le fond du message et le ton apportĂ© par l’auteur sont bien plus importants.

via Étreintes digitales

Commentaires

  1. Simon Tripnaux
    3 octobre 2013 - 11h31

    Bref : parler vrai avec du « content is king » comme chez les gars de Moutain View … la recette classique ! ;)

  2. Thomas
    3 octobre 2013 - 12h54

    Le LiveTweet fonctionne Ă©galement pas mal !

    Je ne suis pas un fou furieux de Twitter, et durant la BlendWebMix (confĂ©rence Ă  Lyon ces 2 derniers jours), j’ai acquis 20 followers simplement en livetweetant et discutant :)

  3. Martin
    3 octobre 2013 - 14h33

    VoilĂ , donc si on est prĂ©sident des Etats-Unis, nos tweets seront plus retweetĂ©s, bon Ă  savoir ! (je mets un point d’exclamation Ă  la fin de ma phrase, parce qu’il paraĂ®t que c’est bon pour le Kloutscore) ;-)

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar